Chargement en cours…

L'avis de la rédaction
7 / 10
Technique :
Lecteurs :
Aucun avis, soyez le premier !

La 3ème partie du monde : le test complet du DVD

France - 2008

Réalisé par Eric Forestier

Avec Clémence Poésy, Gaspard Ulliel, Eric Ruf, Maya Sansa, Jean-Luc Bideau, Scali Delpeyrat

Critique par Sabrina Piazzi. Publiée le 17 janvier 2013

Critique

Emma, une jeune femme mystérieuse, se découvre peu à peu un pouvoir étrange : à son contact, ses amants disparaissent. François, astronome spécialisé dans l’étude du phénomène des trous noirs, rencontre Emma dans un aéroport. Il tombe aussitôt amoureux de cette jeune femme belle et fascinante. Une idylle se noue entre les deux jeunes gens. Mais au bout de quelques jours, François disparaît sans laisser de traces. Avec l’aide de Michel, le frère de François, Emma cherche à percer le mystère de cette disparition - sans se douter qu’elle y est peut-être pour quelque chose…

Diplômé de Science Po et de la Fémis, le réalisateur Eric Forestier signe avec La 3e partie du monde un premier long métrage insolite, une histoire d’amour mâtinée de science-fiction, qui marque d’emblée la singularité du metteur en scène dans le paysage cinématographique français.

Délicatement réalisé, superbement photographié et mis en musique par Jay-Jay Johanson, La 3e partie du monde est visiblement un film très personnel, peut-être trop d’ailleurs, au point où l’on se demande parfois ce qu’Eric Forestier a voulu nous dire. Toutefois, il n’est pas désagréable de se perdre dans ce dédale d’émotions reposant sur la grâce et la sensibilité de Clémence Poésy, jeune femme fatale (malgré elle) et dévorante qui annihile sans le vouloir les hommes qu’elle aime. Malgré quelques défauts souvent inhérents à une première oeuvre (quelques baisses de rythme notamment), La 3e partie du monde est une expérience cinématographique à part entière qu’il serait regrettable de ne pas tenter.

4,0 / 5 Généralités

Comme d’habitude, Epicentre Films soigne particulièrement l’emballage. De la jaquette (différente de l’affiche du film) en passant par la sérigraphie du DVD et le menu principal animé et musical. Un très bel objet, élégant et attractif.

3,5 / 5 Suppléments

Outre la bande-annonce, une galerie de photos, une autre d’affiches alternatives, la biographie du réalisateur Eric Forestier et les filmographies de Gaspard Ulliel et de Clémence Poésy, nous trouvons tout d’abord le superbe court-métrage Les Grands espaces (26’). Mis en scène par Eric Forestier en 2007, ce film fait écho à la scène de La 3e partie du monde quand François part en vélo pour une petite promenade où il ne reviendra pas. Sans dévoiler ce qui arrive dans Les Grands espaces, nous dirons seulement que le personnage principal semble être petit à petit aspiré dans un trou noir où les paysages se répètent à l’infini. Jusqu’à ce qu’il se décide à prendre un chemin de traverse.

Eric Forestier, Gaspard Ulliel, Clémence Poésy et le producteur Cédric Walter reviennent ensuite sur la genèse (la difficulté de trouver les fonds nécessaires), le tournage, l’accueil (hué par la critique et resté deux semaines dans les salles) et la deuxième vie du film (à la télévision où il s’est bien vendu) lors d’un récent module rétrospectif de 35 minutes réalisé en 2012. C’est ici l’occasion d’en apprendre un peu plus sur le parcours du metteur en scène, les thèmes abordés, les partis-pris esthétiques adoptés et le travail des acteurs sur les personnages.

3,5 / 5 Image

Si l’image reflète parfois les moyens limités du réalisateur, la texture de ce master participe à l’atmosphère poétique et fantastique du film avec une colorimétrie chatoyante, des contrastes légers, un léger grain perceptible et un piqué très appréciable. Les séquences à effets spéciaux sont bien mises en valeur, les scènes diurnes lumineuses, bien que plusieurs baisses de la définition demeurent constatables sur les plans sombres. Les détails flattent souvent la rétine. Epicentre permet de (re)découvrir La 3e partie du monde dans de belles conditions.

4,0 / 5 Son

Nous avons affaire à une piste unique Dolby Digital Stéréo de fort bon acabit, délivrant les dialogues avec suffisamment d’ardeur et des effets annexes appréciables, à l’instar du cauchemar de François. Certes, il ne faut pas s’attendre à des miracles mais l’écoute reste précise tout du long, le mixage est parfois étonnamment riche et le thème musical composé par Jay-Jay Johanson est planant. Les sous-titres anglais et français pour sourds et malentendants sont également disponibles.

Acheter ce DVD sur Amazon (17,43 €)

Configuration de test :

  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
La 3ème partie du monde - DVD

(publicité)

(publicité)Fermer