Sept ans de réflexion : le test complet du DVD

The Seven Year Itch

1955. Réalisé par Billy Wilder
Avec Marilyn Monroe, Tom Ewell et Evelyn Keyes

Édité par 20th Century Fox

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 12/11/2002
Critique

Richard Sherman (Tom Ewell) revient de la gare où il a conduit sa femme et son fils pour leur départ en vacances. Richard se prépare à rester seul pendant plusieurs semaines dans son appartement de New York.

L’ennui commence à s’emparer de lui lorsque il rencontre sa voisine du dessus (Marilyn Monroe), qu’il rêve de séduire. Sa femme appelle pour lui dire qu’elle va sortir avec un groupe d’amis et, emporté par le désir de séduire sa voisine, imagine sa femme en train de le tromper… Son psychiatre lui explique qu’après sept ans de mariage il est normal que ce genre de choses arrive et que les tentations nous entourent…

Richard est pourtant malade à l’idée que sa femme soit dans les bras d’un autre et désire toujours autant sa voisine…

Un des rôles les plus populaires de Marilyn et la raison n’en est pas le film à proprement parler mais plutôt la fameuse scène de la robe au dessus la grille d’aération du métro…

C’est d’ailleurs cette scène qui fut à l’origine de son divorce avec Joe DiMaggio, le célèbre joueur de baseball. Il n’avait jamais compris l’entêtement de Marilyn à vouloir se faire un nom dans cette profession, il l’imaginait davantage à la maison à élever des enfants plutôt qu’à montrer ses jambes et sa petite culotte devant des journalistes du monde entier et des milliers de curieux.

Ce film a quand même une quantité d’atouts pour séduire. Tout d’abord Marilyn est superbe (est il besoin de le rappeler ?) mais ensuite on a une oeuvre dirigée par un maître de la comédie: Billy Wilder (à qui on l’on devra plus tard le cultissime Certains l’aiment chaud). Tom Ewell et Marilyn Monroe s’accordent à merveille et font de ce film un moment de comédie exceptionnel au travers d’un sujet qui n’a rien de fantaisiste.

Généralités - 4,0 / 5

On prend les mêmes et on recommence : comme l’ensemble du coffret Diamonds Collection, ce DVD propose des menus fixes et muets en 16/9 avec des photos de Marilyn en fond pour chaque section visitée. Langues et sous titres impossible à changer à la volée.

La restauration du film est exceptionnelle, à l’image du reste du coffret.

Bonus - 3,5 / 5

Un des rares films du coffret à disposer d’une quantité de suppléments non négligeable (toutes proportions gardées car ce n’est pas non plus la panacée)… mais toujours en VO !

Bande-annonce cinéma (2’18” en VO et 16/9).

Bande-annonce cinéma espagnole (2’18” et 16/9). Etonnant car il n’y a pas de version espagnole disponible sur le DVD !

Restauration du film avant/après : ce document (3’19” en VO) explique les étapes qui ont été nécessaires à la restauration du film pour cette édition DVD. Viennent en illustration des scènes comparatives issues du film.

Archives Movietone News : images de la première de « Sept ans de réflexion » où l’on voit Marilyn et et Joe DiMaggio pénétrer dans le cinéma devant les journalistes. Le caméraman de Movietone n’avait d’ailleurs pas les yeux dans sa poche…

Autour de « Sept ans de réflexion » (23’27” en VO). Reportage autour de ce film tant au niveau production qu’au niveau du travail des acteurs. On nous explique également les codes éthiques utilisés à l’époque pour limiter les dérapages à l’écran et ne pas choquer l’Amérique puritaine… Ce document de près de 25 mn est d’une grande richesse.

2 scènes inédites : La baignoire (1’22” en VO et 4/3) et l’incomparable scène de la bouche de métro (2’08” en VO et 4/3).

Et on termine avec les Affiches du film.

Image - 5,0 / 5

Magnifiques ! Encore une fois le travail effectué sur la restauration est remarquable et on a devant nos yeux une image claire, un piqué exceptionnel, des couleurs resplendissantes… Et dire que près de 50 ans ont passé, on a peine à le croire. L’encodage est parfait : traces de compression ? connais pas !

Son - 4,0 / 5

La VF est à oublier, le son est insupportable. Festival de grésillements et de sons nasillards au programme. Un bon match peut s’envisager avec son homologue italienne qui ne vaut guère mieux. La palme revient à la VO, une fois de plus, très claire et en 3.0 qui plus est. Le son est souvent sur le centre mais aucun défaut à signaler.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur NEC VT45
  • Sony 535
  • Sony STRDB-830
  • Enceintes frontales, centrale et arrières Bose Acoustimass 10, Caisson de basse Energy XL-S10
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Frederic
Le 1 avril 2004
Les fans de Marilyn se régaleront avec ce nouveau dvd sur lequel la restauration de l'image est vraiment excellente. Quant au son, si une vo ne vous gène pas, n'hésitez pas.
Pour le film, il faut se projeter dans les années 50 et le voir comme une petite révolution. Aller à l'encontre de la censure de l'époque il fallait oser !
Replongez_vous y et faites découvrir Marilyn à la nouvelle génération.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus