Le Peuple migrateur : le test complet du DVD

2001. Réalisé par Jacques Perrin
Avec La grue, L'oie et Le cygne

Édité par Studiocanal

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 10/10/2002
Critique

« Les oiseaux migrateurs, la promesse du retour, un combat pour la vie… » Jacques Perrin nous donne le là dès le début du film et nous fait passer ses messages :
- nous ne regardons pas assez les oiseaux (scène de l’observatoire astronomique…) ;
- il y trop de pollution (les oiseaux dans l’usine…) ;
- contrastes flagrants ville / nature…

Loin d’égaler Microcosmos, « Le peuple migrateur » le surpasse de loin : finis les temps morts où vous vous endormez (mauvaise digestion ?…), la musique se charge de vous envelopper confortablement par ses arrivées au bon moment.

Alors, tour du monde à vol d’oiseau ou fable écologique ? Sûrement les deux, mais à vous de voir…

Généralités - 3,5 / 5

Un superbe digipack enveloppé dans un plastique. L’ouverture est originale et la sérigraphie des deux disques est admirable. Le tout sur fond d’oiseaux en vol, naturellement. Cependant, le côté peu pratique du plastique fait chuter la note.

Dommage par contre pour le coté « emprisonnant » du DVD du film, que - sur de nombreuses configurations - bloque les touches de Stop et de Pause du lecteur..

Bonus - 5,0 / 5

Sur chacun des disques un menu animé vous accueillera en vous proposant une rose des vents qui vous donne accès aux quatre coins du disque.

Disque 1 :

Le commentaire audio des trois réalisateurs répond à toutes les attentes tant sur un plan technique (moyens mis en oeuvre) que sur le plan des connaissances avec notamment l’intervention de Guy Jarry, professeur au Muséum d’Histoire Naturelle.

Des fiches et des cartes sur les oiseaux vous permettent de tout savoir sur leur trajet de migration et leurs caractéristiques.

Une série de vidéos explicatives (chapitré - 14’ environ) permet d’apprendre certaines des difficultés rencontrées lors du tournage. Il est cependant plus commode de les insérer dans le film pour les remettre en contexte.

La possibilité d’activer l’interactivité pendant le film est nettement plus avancée que le traditionnel « suivez le lapin blanc » de Matrix, car elle vous permettra d’avoir accès à la fois aux fiches mais aussi aux cartes et vidéos décrites précédemment.

A noter également le bonus caché permettant de situer chacun des chapitres du film sur une carte du monde (dans le menu chapitres choisir le planisphère en dessous de « menu »).

Disque 2 :

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le film se trouve sur ce disque :

Le Making of (non chapitré - 52’ env.) montre l’implication dont chacun a fait preuve tout au long de ce film sur un plan personnel (relations hommes-oiseaux) et professionnel.
Débutant sur la préproduction pour enchaîner sur le tournage proprement dit, vous apprenez le comment (ULM, caméras, choix des sites de tournage, difficultés rencontrées comme par exemple l’interdiction de survoler Paris…).

Dans la partie Musique, passage obligé par le making of de la BO du film (17’ env.) qui aborde l’enjeu de la rédaction de partition (ne pas prendre le pas sur les images par une musique trop omniprésente) et nous présente tous les participants à la musique du film (Nick Cave pour le générique de fin, toujours aussi bon).
Après ce passage obligé, vous pourrez vous divertir l’oreille avec 4 extraits de la BO du film.

Scènes coupées (7’ env.) :
Comme c’est souvent le cas, il s’agit d’un échantillon de ce qui n’a pas été pris au montage final. Les commentaires permettent d’éclairer un peu ce choix. Reste que sur 260 heures de film, on aurait pu s’attendre à un peu plus.

L’Album photos (13’ env.) est un enchaînement de photos avec la BO en fond et des commentaires explicatifs. Vous pouvez soit les faire défiler manuellement ou de façon automatique.

Les deux quiz (« Connaissez-vous les oiseaux ? » et « Reconnaissez-vous le chant des oiseaux ? ») sont particulièrement drôles et vous feront vous demander (cf. les Inconnus et l’Art de la Chasse) si c’est pas Gérard qui pisse.

Avec les Bonus DVD-Rom, vous trouverez images, textes, sons, vidéos extraits du site Internet. A noter la possibilité d’imprimer 14 fiches sur les oiseaux.

Les traditionnelles Bandes-annonces :
Sont présentes non seulement la bande-annonce du film (1.85 16/9, 1’35) ! mais également celles des parutions suivantes de l’éditeur : Mulholland Drive, Les Autres, « Laissez-Passer », « Nous étions soldats », « Ali », « Trois zéros ».

Enfin, terminons avec un autre Bonus caché qui, en choisissant le centre de la boussole sur la page de menu principal, vous donnera accès à une interview des 3 réalisateurs (d’environ 10 minutes) sur les raisons qui les ont amenés à faire le film.

Image - 4,5 / 5

Bien qu’un léger grain soit présent sur certains plans (les sombres notamment), la compression est sensationnelle. Par ailleurs ce grain donne un charme en plus et un effet « documentaire à la Cousteau ».

Comme pour Microcosmos, les gros plans sont particulièrement réussis, mais les plans en vol relèvent de la prouesse (cf. making of).

La cerise sur le gâteau : le chapitre 16 ! Ah, l’Amazonie… Je ne vous dit rien de plus, allez voir…

Son - 4,5 / 5

3 pistes audio sont disponibles : DD 5.1, DTS, Commentaire audio.

Tout simplement incroyable de détail et de répartition ! Un pur moment de détente où vous volez parmi les oiseaux. Même vote caisson de basse sera sollicité surtout lors de la scène du galop (eh oui il n’y a pas que des oiseaux dans le film !).

Le DTS n’apporte rien de plus par rapport au DD si ce n’est une meilleure profondeur des basses fréquences par moments.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Philips 32PW 8727 16/9 82 cm
  • Thomson DTH5200
  • Sony STR-DE 485
  • Pack enceintes - caisson de graves JBL SCS 178
Note du disque
Avis
Multimédia
Le Peuple migrateur
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus