Les Autres : le test complet du DVD

The Others

2001. Réalisé par Alejandro Amenábar
Avec Nicole Kidman, Fionnula Flanagan et Alakina Mann

Édité par Studiocanal

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 30/03/2003
Critique

Grace habite dans un région reculée d’Angleterre, attendant le retour de son mari parti à la guerre et cloîtrée dans une grande demeure avec ses 2 enfants atteints d’une maladie rare leur interdisant une exposition à une lumière trop forte. L’arrivée de 3 domestiques va déclencher une série d’évènements étranges : des bruits se font entendre dans la maison, les enfants voient des apparitions…

Suivant le déjà réussi Ouvre les yeux dans la filmographie de Alejandro Amenabar, le cinéaste nous offre cette fois un pur chef-d’oeuvre fantastique, véritable perle visuelle et film d’atmosphère (apparenté aux mythiques « La maison du diable » de Robert Wise et « Les innocents » de Jack Clayton), où l’angoisse se passe d’effets spéciaux (apparents) pour s’axer sur les personnages, angoisse montant sans relâche et nous étreignant jusqu’au final, où notre perception se retrouve alors chamboulée.

Entrecoupé de scènes générant une rare frayeur, le film aborde avec un rare bonheur des thèmes autour de la religion et la foi, par le biais d’une très astucieuse histoire « classique » de maison hantée et de fantômes, et le retournement final, bien plus qu’un simple artifice scénaristique (comme dans le Sixième sens de M. Night Shyamalan), entraîne une vraie réflexion sur la vie et la mort.

La mise en scène de Amenabar est bluffante de maîtrise et de justesse, complétée par une somptueuse photographie créant des ambiances et des lumières d’une beauté étourdissante. La distribution est parfaitement en phase, dominée par Nicole Kidman, dont le talent n’en finit plus d’exploser depuis le Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick.

Fort de son succès un peu partout dans le monde, « Les autres » a fait éclater aux yeux de tous l’immense talent de son réalisateur, et nous fait miroiter un vrai renouveau du cinéma fantastique.

Généralités - 4,5 / 5

Tout a été étudié pour être en phase avec le film. Les deux DVD sont contenus dans un superbe packaging holographique, agrémenté d’une très belle maquette intérieure.

Un très beau menu vous accueille dans la maison, créant une ambiance inquiétante par de subtiles animations visuelles et sonores en 5.1 (je vous conseille de laisser le menu défiler en entier…).

A noter les réels efforts d’authoring sur la présentation des suppléments et les transitions.

Seuls bémols : la liste des suppléments est absente de la jaquette, et la touche « Arrêt » du lecteur est désactivée.

Bonus - 4,0 / 5

Disque 1 :

Commentaire audio sous-titré de Alejandro Amenabar, qui nous livre sans temps mort et avec une grande honnêteté des informations sur tous les aspects créatifs. Choix des décors et extérieurs (en Espagne), casting, costumes, mais également choix de mise en scène (où chaque mouvement de caméra est justifié), de montage (il nous parle de scènes coupées, hélas manquantes à l’appel sur le DVD) et d’ambiance sonore.
Le réalisateur nous livre ses principales références (« L’enfant du diable » de Peter Medak, Poltergeist de Tobe Hooper ou Psychose d’Alfred Hitchcock), et quantité d’anecdotes (cherchez donc les apparitions de Eduardo Noriega et du réalisateur dans le film…). En résumé, une vraie leçon de cinéma.

Disque 2 :

Making of (23’02”) alternant images du film (un peu trop nombreuses), scènes de tournages et interviews. On y trouve entre autres des informations sur le choix des enfants comédiens (Amenabar nous entretient dans son commentaire audio des difficultés rencontrées avec eux). Beaucoup d’aspects sont évoqués, hélas trop rapidement.

Galeries de photos sous forme de diaporamas et réparties en 3 segments : photos de tournage (30 photos), dessins de production (29 photos), et maquettes de la maison (14 photos).

Comparatifs story-boards / film sur 5 séquences du métrage.

Scènes d’effets spéciaux décortiquées, sous forme d’écrans découpés séparant les différentes prises de vue, le tout avec accompagnement musical mais sans commentaire…

Documentaire (25’16”) sur une famille dont les jumeaux sont atteints de la Xeroderma Pigmentosum, véritable calvaire continuel auquel sont confrontés les enfants comme les parents.

Bandes-annonces du film (VOST puis VF, en 4/3 - 1:85), suivies de celles (en VF, 4/3 - 1:85) de Spy Game, Nous étions soldats, 3 zéros (Tous les coups sont permis !), Avalon, Ali, et L’Auberge espagnole.

Filmographies déroulantes de Alejandro Amenabar et de Nicole Kidman.

Crédits du DVD en bonus caché, où les intervenants apparaissent sur un livre des morts…

Image - 4,5 / 5

Un pressage à la hauteur de la très belle photographie du film.

Aucun défaut n’apparaît sur la copie. Le transfert 16/9 nous offre une définition d’une grande netteté. La compression atteint ses limites lors de la séquence de la forêt, où le brouillard omniprésent fait apparaître une pixelisation d’une partie de l’image.

La colorimétrie et les contrastes donnent des noirs abyssaux, et permettent à l’ambiance sombre et à la superbe lumière du film d’éclater sans retenue.

Son - 5,0 / 5

Amenabar a utilisé toutes les possibilités qui lui étaient offertes pour générer une ambiance angoissante. A ce titre, les effets sonores ne sont pas nombreux, mais leur utilisation très étudiée vous scotche au fauteuil.

Tous les canaux sont subtilement utilisés pour vous plonger dans l’ambiance. Les bruits résonnant dans la maison passent d’une enceinte à l’autre, et la couverture sonore s’ouvre dès que les « autres » approchent.

Les versions Dolby Digital sont équivalentes, pas de réel gain sur la VF DTS.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Barco Ciné6, écran Oray
  • Toshiba SD-500
  • Denon AVR3700
  • Pack enceintes Solid S100 - caisson de graves Solid SB100
Note du disque
Avis

Moyenne

4,3
5
2
4
4
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
kedkille
Le 4 avril 2009
Film captivant et angoissant, voir même très proche du film de Knight Shamalan avec le "Sixième sens".
Mérite d'être connu !!
Avatar
Pascal
Le 11 juin 2005
Une Nicole Kidman énorme dans ce role de parano. Et une fin à couper le souffle. J'adore.
Avatar
fred
Le 3 juin 2003
Pas de commentaire.

Lire tous les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus