L'Or de Naples : le test complet du DVD

L'Oro di Napoli

1954. Réalisé par Vittorio De Sica
Avec Silvana Mangano, Sophia Loren et Eduardo De Filippo

Édité par Tamasa Diffusion

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 03/01/2013
Critique

L’étrange mariage d’une prostituée, un caïd despote et envahissant, une pizzaïola volage au mari jaloux, un marchand de sagesse persiffleur, l’obstination d’un joueur déchu, des dragées pour de bien curieuses funérailles. Une tranche de vie napolitaine racontée avec brio en six tableaux cocasses et émouvants.

Vittorio De Sica vient de signer Station terminus, un mélodrame co-produit par Hollywood qui lui laisse un goût amer. Les critiques vont bon train en Italie à l’encontre du réalisateur du Voleur de bicyclette, en particulier de la part de Giulio Andreotti, secrétaire d’état au tourisme et au spectacle qui l’accuse de dresser un portrait peu reluisant de la Botte. Dans un contexte économique difficile et de remises en cause idéologiques, Vittorio De Sica accepte de faire une concession au cinéma commercial avec L’Or de Naples, film à sketches mettant en scène Sophia Loren, Silvana Mangano, Paolo Stoppa, Totò, et Vittorio De Sica lui-même.

Si au premier abord L’Or de Naples n’est pas un projet personnel, le metteur en scène s’en empare volontiers, d’autant plus que Vittorio de Sica filme pour la première fois la ville de son enfance, Naples. Le réalisateur était l’homme tout indiqué pour dresser le portrait de cette cité qui l’a vu naître, mais aussi et surtout des habitants, des odeurs, des bruits, des cris, des drames et des absurdités qui en font la richesse.

Certes, comme dans chaque film à sketches, certaines parties sont moins inspirées que d’autres (celles du joueur de cartes ou du professeur de sagesse surtout), mais dans l’ensemble, le rire côtoie les larmes, la vie débordante laisse place au deuil et à la mort (le napolitain ne cesse de penser à la mort dixit de Sica), comme lors du tableau de la marche funèbre, un des plus beaux de toute la filmographie de Vittorio De Sica. Mais ce que l’on retient surtout, ce sont les visages des passants, les maisons, les rues, l’éclat et le sens de comique de Sophia Loren ainsi que la beauté triste et la sensibilité de Silvana Mangano qui livrent toutes deux une grande prestation.

Technique - 6,75 / 10

Le DVD repose dans un superbe slim digipack qui comprend également un petit livret de 12 pages signé Jean A. Gili. En guise d’interactivité nous trouvons une galerie de photos et d’affiches, ainsi qu’une filmographie sélective de Vittorio De Sica. La sérigraphie du DVD est élégante, le menu principal fixe et musical fort soigné. Notons que Tamasa édite la version intégrale du film qui avait subi quelques coupes lors de sa sortie en France : les tableaux du professeur de sagesse et de l’enterrement avaient été purement et simplement coupés.

Jusqu’alors inédit en DVD en France, Tamasa Distribution livre un master 1.37 plutôt satisfaisant de L’Or de Naples. Même si quelques fourmillements, rayures, points et autres scories demeurent, la copie est en bien meilleur état que celle des Enfants nous regardent également disponible chez le même éditeur. L’encodage demeure solide, la gestion des contrastes est dans l’ensemble solide, le N&B est suffisamment riche et lumineux, et la photo du chef opérateur Carlo Montuori (Le Voleur de bicyclette) est habilement restituée. Le piqué est certes aléatoire mais le master trouve rapidement un équilibre convenable et offre un confort de visionnage suffisant. Notons quelques décrochages sur les fondus enchainés ainsi qu’un grain hasardeux.

Le mixage italien a subi un dépoussiérage honorable car les dialogues (repris en postsynchro) n’ont jamais été aussi intelligibles. Si la bande-son n’a pas été épargnée par les affres du temps, l’écoute demeure agréable et même tonique. La musique d’Alessandro Cicognini (Vacances à Venise) est bien restituée et l’ensemble ne manque pas d’ardeur.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
6,75 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 3 janvier 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus