L'Empire des Rastelli : le test complet du DVD

Gioiellino, Il

2011. Réalisé par Andrea Molaioli
Avec Toni Servillo, Remo Girone et Sarah Felberbaum

Édité par France Télévisions Distribution

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 29/01/2013
Critique

Leda est l’un des fleurons de l’économie italienne qui fait la fierté du pays et de la famille qui la dirige. Les Rastelli ont construit un empire qui s’étend sur les 5 continents. Soumis aux lois d’un marché mondial sans pitié, ils doivent sans cesse trouver des solutions pour ne pas sombrer. Falsifications, corruption, appuis politiques : tout est bon pour préserver les apparences d’une entreprise florissante. L’Empire des Rastelli est l’histoire d’une famille d’entrepreneurs qui est allée trop loin dans une arnaque d’ampleur internationale.

L’Empire des Rastelli s’inspire du gros scandale financier ayant impliqué Parmalat, une société agro-alimentaire italienne spécialisée dans les produits laitiers, qui a conduit les principaux actionnaires et les investisseurs à la ruine en 2003 et quelques uns de ses hauts-dirigeants derrière les barreaux pour liquidation frauduleuse. Fondateur de l’entreprise et accusé de malversations financières, Calisto Tanzi aurait déclaré lors de son procès qu’en dehors d’un trou financier de 14 milliards, la société est un vrai petit bijou, d’où le titre original du film, Il Gioiellino.

Si cette oeuvre demeure engagée et bien documentée, la mise en scène trop sage et plate d’Andrea Molaioli peine à soutenir l’intérêt et finit même par ennuyer le spectateur dans une seconde partie mécanique et pataude, à l’instar d’un thriller télévisuel. Si habituellement, le jeu du comédien caméléon Toni Servillo suffit à retenir l’attention (comme dans Un tigre parmi les singes), l’ensemble manque bougrement de rythme et on imagine ce qu’un tel sujet serait devenu dans les mains d’un cinéaste de la trempe d’un Paolo Sorrentino par exemple.

Généralités - 3,5 / 5

France Télévisions Distribution reprend l’interface commune à l’ensemble de ses éditions. Le menu principal est animé et musical.

Bonus - 1,5 / 5

Nous ne retiendrons pas grand chose des six minutes de scènes coupées soit cinq bouts de séquences qui n’apportent rien à l’histoire et qui restent complètement anecdotiques. Heureusement pour elles qu’elles soient restées sur le banc de montage. La bande-annonce clôture cette trop maigre interactivité.

Image - 3,5 / 5

Le transfert est correct, sans toutefois faire d’étincelles. La colorimétrie et la gestion des contrastes sont souvent trop légers et l’ensemble manque de concision. Le piqué fait également défaut sur les séquences en intérieur, les visages restent blafards tout du long. La photo ne manque pas de clarté mais plusieurs séquences sont trop surexposées ce qui fait mal aux yeux. La copie se rattrape un peu sur les scènes en extérieur avec un rendu des détails plus probant et une plus belle luminosité.

Son - 3,5 / 5

En italien comme en français, les pistes DD 5.1 ne distillent que trop peu d’ambiances annexes et ne spatialisent que la musique du film. Les enceintes frontales sont les seules à être mises à contribution alors que les dialogues italiens auraient mérité d’être plus relevés sur la centrale. A contrario, le mixage français se focalise trop sur les voix et manque de naturel. Le changement de langue est impossible durant le visionnage.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 9 février 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
L'Empire des Rastelli
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus