Damsels in Distress : le test complet du DVD

2011. Réalisé par Whit Stillman
Avec Greta Gerwig, Carrie MacLemore et Megalyn Echikunwoke

Édité par Sony Pictures

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 14/03/2013
Critique

Portrait d’un groupe d’étudiantes sophistiquées, Heather, Violet et Rose, sont obsédées par la mode, l’hygiène et la danse. Elles sont bien décidées à prodiguer leurs conseils à Lily, fraîchement arrivée à l’université…

Il aura fallu 13 ans au cinéaste Whit Stillman pour revenir derrière la caméra. Metropolitan (1990) avait fait de lui l’un des réalisateurs du cinéma indépendant les plus en vue - il avait d’ailleurs été nommé en 1991 pour l’Oscar du meilleur scénario original - suivi de Barcelona (1994) et The Last Days of Disco (1998).

Après un long séjour à Paris, Whit Stillman fait donc son comeback avec Damsels in Distress, comédie quasi inclassable prenant pour cible le mal être des étudiants et leurs pertes de repères dans les facultés américaines. En suivant un groupe influent de jeunes filles (dont la lunaire Greta Gerwig), belles, innocentes (mais assez dérangées) et portant chacune le prénom d’une fleur, désireuses de lutter contre la dépression chronique liée à cette période pivot de la vie (grâce à des savons et des cours de danse), Whit Stillman donne sa vision idéalisée de l’université américaine, faite de couleurs pastelles, de chant et de danse.

Il faut cependant s’armer de patience pour pouvoir entrer véritablement dans l’univers du metteur en scène. Certains risquent d’ailleurs de passer complètement à côté. Mais pour les spectateurs les plus investis et les plus courageux, Damsels in Distress apparaîtra comme une petite comédie finaude, charmante, sophistiquée et singulière, qui certes repose plus sur l’énergie et le charisme de ses interprètes que sur son histoire proprement dite, mais qui détonne dans le panorama de l’humour américain contemporain. Anachronique mais intéressant et un excellent remède contre la morosité.

Généralités - 3,0 / 5

Dommage que le visuel de la jaquette ne reprenne pas celui de l’affiche française du film, bien que celui ci soit plus proche de l’affiche américaine. Malgré tout, les couleurs sont vives et attractives, tout comme le menu principal, fixe et musical.

Bonus - 3,0 / 5

Le réalisateur Whit Stillman est accompagné de ses comédiens, et évidemment de ses comédiennes, pour un commentaire audio (VOST) sympathique à défaut d’être réellement informatif. Visiblement enregistré juste avant la première du film, l’équipe est fière du résultat et découvre Damsels in Distress en même temps qu’ils le commentent. Vous pourrez glaner quelques éléments sur la musique, les décors, les costumes et les thèmes abordés.

L’éditeur joint ensuite le making of du film (10’) composé d’images du tournage, d’interviews de l’équipe lors de la présentation de Damsels in Distress en clôture de la Mostra de Venise en 2011 et des répétitions des scènes dansées.

A l’occasion de la première américaine du film, Whit Stilmann et ses comédiens répondent aux questions de leur hôte Pete Hammond et des spectateurs (27’). Chacun y va de se petite anecdote de tournage, sur son expérience, et de sa collaboration avec le réalisateur. La genèse, le casting, les chorégraphies sont également passés en revue par Whit Stilmann.

Cinq scènes coupées (7’) sont également au programme mais demeurent essentiellement anecdotiques.

L’interactivité se clôt sur un bêtisier, la bande-annonce et un encart publicitaire pour la BO du film.

Image - 4,0 / 5

Pour son grand retour derrière la caméra après 13 ans d’absence, Whit Stillman a opté pour un tournage en numérique via la Red One MX. Si l’on regrette de ne pas redécouvrir Damsels in Distress en Blu-ray, le DVD fait preuve d’une haute tenue et restitue la superbe et chatoyante colorimétrie originale (rose-bonbon, bleu électrique, jaune canari), ainsi que les partis-pris esthétiques parfois vaporeux du chef opérateur Doug Emmett (Bachelorette). La gestion des contrastes est ferme, le piqué flatteur, les noirs denses et le léger grain habilement conservé sans pertes de détails.

Son - 4,0 / 5

Les mixages Dolby Digital 5.1 anglais et français se révèlent amples et dynamiques. La spatialisation musicale est omniprésente, les dialogues percutants sur la centrale (peut-être trop en français), la balance frontale est riche et les effets annexes ne manquent pas. Les mixages ne tombent jamais dans la surenchère et participent à l’ambiance aérienne du film, notamment lors des numéros dansés et la Sambola chorégraphie inventée pour le film. Le caisson de basses n’est évidemment pas laissé de côté et appuie ces séquences avec brio.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 15 mars 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Damsels in Distress
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus