Irréversible : le test complet du DVD

Édition Collector

2002. Réalisé par Gaspar Noé
Avec Monica Bellucci, Vincent Cassel et Albert Dupontel

Édité par Studiocanal

Voir la fiche technique

Critique

Marcus veut se venger, il cherche un certain Ténia dans un boîte homo glauque au possible et il veut vraisemblablement lui faire passer un sale quart d’heure. Mais les choses dérapent sérieusement… Comment en est-on arrivé là ? Comment une telle violence a pu naître chez Marcus, puis chez Pierre son meilleur ami qui l’accompagne malgré lui dans cette descente aux enfers ?
Bien évidemment, les évènements seront révélés… à rebours. Car cet Irréversible ne l’est justement pas. « Le temps détruit tout » est le leitmotiv du film. Ce temps est ici manipulé à la manière d’un Memento et semble ne plus vraiment avoir d’emprise sur les évènements. Ils sont inéluctables, ils devaient arriver, ils sont tous liés les uns aux autres et forment une trame dont les personnages ne pourront jamais s’échapper.
Entre violence et passion, entre poésie et luxure, entre images crues et effets de style, Noé mène sa barque avec une virtuosité déconcertante en faisant tournoyer son cadre dans des scènes tremblantes d’une angoisse anticipée mais tout aussi inattendue et réaliste jusqu’au moindre détail sordide.
Les acteurs, dans un jeu tout en improvisation sont pour beaucoup dans la réussite de l’ensemble, leur vérité ne fait qu’amplifier la douleur et le malaise.
Non, Irréversible n’est pas un film facile d’accès.
Il faut même avoir les tripes bien accrochées et même pouvoir se targuer d’un recul cinématographique suffisant pour l’envisager sans trop de conséquences. A partir de là, on peut crier au fou ou au génie à l’encontre de Gaspar Noé, mais l’expérience est elle, bien réelle, et on ne peut pas ignorer pour finir que tout ceci existe bel et bien, tout près de chez nous.

Généralités - 4,0 / 5

Un boîtier très épais accueille le DVD, le livret, des cartes collector et le CD-Audio de la bande originale du film par Bangalter (moitié de Daft Punk). Le tout donne une impression très soignée. Les menus sont à l’image du film : tournoyants et hypnotiques. Dommage pour les sourds et malentendants qui n’auront pas accès au film.

Bonus - 3,5 / 5

Pas de débauche de suppléments ici, juste ce qu’il faut pour l’amateur de bonus.

Le commentaire audio de Gaspar Noé est très technique. Il explique presque à outrance chaque plan et chaque idée. On en perdrait presque le côté surréaliste du film.

La scène coupée est proposée sans aucune forme d’explication. Pour qui a vu le film, sa ré-intégration dans le film sera chose aisée, mais il est vrai que son retrait accorde plus de doute quant à l’état de la victime.

SFX est une intervention de Rodolphe Chabrier qui a supervisé les effets spéciaux du film via la société MacGuff. Sur des images du film avant/après traitement, il explique beaucoup et on peut conseiller de regarder tout de suite ce court making of après le film, histoire de désamorcer l’impact de certaines images de violence.

Pour le fans de Daft Punk, 2 clips composés des images du film (ou plus précisément des décors du film) et de la musique de Bangalter, compositeur de toute la bande originale du film.

« Intoxication » est plus une interview de Stéphane Drouot (réalisateur, acteur, producteur) qu’un court métrage. Il y raconte… des choses.

La bande-annonce et 2 compilations de teasers ferment la marche.

On aurait aimé un vrai making of et le commentaire audio des acteurs pourtant annoncé sur certaines plaquettes promotionnelles.

Image - 4,5 / 5

Encodage très correct et pas évident étant donné le côté sombre et en perpétuel mouvement des images. La finesse est suffisante pour attraper au vol les informations nécessaires à la compréhension.

Son - 4,0 / 5

Une seule piste sonore en Dolby Digital 5.1 qui n’est pas très impressionnante, mais plutôt chargée d’une multitude de petits détails qui ajoutent au réalisme et aide à l’immersion.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony 16/9 70 cm
  • Pioneer 656
  • Yamaha RX-V393RDS
  • kit enceintes & caisson Yamaha NSP-300
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
2
3
0
2
0
1
1

Je donne mon avis !

Avatar
Jean-Emmanuel
Le 10 janvier 2007
Le compte à rebours de Gaspard Noé commence et la caméra tourbillonne accompagnant Marcus et Pierre au fin fond d'un enfer glauque et sordide ... ! Telle est la première mise en bouche de ce long métrage pour le moins atypique où l'atmosphère, qui se veut volontairement insoutenable, laisse place avec complaisance aux pulsions bestiales des deux hommes et à un climat d'extrême violence mis frénétiquement en valeur !

L'on pourrait alors légitimement croire à une exhibition stérile et puérile de violence exacerbée après cet acharnement à coups d'extincteur, pourtant le début du film s'avère trompeur car " le temps a déjà tout détruit " pour Marcus et Pierre . Ainsi le leitmotiv du long métrage est clair et il est, à l'image de sa réalisation, sans concessions !

" Le temps détruit tout " autrement dit il est irréversible, inéluctable, impitoyable et il se présente alors comme la juste sentence arbitraire de destins déjà tout tracés ! L'oeuvre est parfaite car son auteur est intransigeant dans la maîtrise de son entreprise et envers la prestation de son trio d'acteurs, plus vrai que nature ! En effet, Noé excelle dans l'art cinématographique et sa mise en scène est remarquable au point même où il arrive à rendre l'inclassable culte !

Par ailleurs, Gaspard Noé peut également se targuer de faire l'unanimité pour la bonne et simple raison qu'Irréversible ne laisse personne indifférent ! Ainsi les avis sont catégoriques, tranchants dans les deux sens, à l'image de l'impact et de la portée du film ! Les éloges et les critiques assassines sont donc au rendez-vous à défaut de modération et de tempérance dans les propos . Tel est le génie commun qui statufie une oeuvre cinématographique au rang de film culte !

Irréversible est donc, par définition, difficilement accessible car, au delà d'une extrême violence teintée d'un érotisme parfois malsaint et luxuriant, il demande une réflexion certaine et un recul conséquent . De ce fait je l'aurais, moi personnellement qui ai 19 ans, interdit et déconseillé à un public mineur qui, pour ainsi dire, se trouve généralement bien démuni devant une telle expérience cinématographique !

Ceci étant dit, l'engagement du film trouve sa force dans l'intensité rare de son interprétation, dans le génie de sa réalisation et dans une mise en scène remarquable qui, de part son orchestration et son déroulement, nous conduit tout d'abord à condamner le lynchage sanguinaire à coup d'extincteur pour ensuite, après la visualisation du viol inqualifiable, légitimer cet acte barbare en se mettant à la place des deux hommes . Ce qui peut nous emmener à nous demander sérieusement si, devant pareilles atrocités, nos pulsions ne sont pas plus fortes que nos raisons ... !

En d'autres termes, le viol nous fait sciemment ou inconsciemment justifier, ou tout du moins légitimer, cet acte barbare et l'harmonie ambiante, la simbiose finale on ne peut plus réaliste entre Cassel et Bellucci, entre Marcus et Alex, ne fait que renforcer la certitude que nous aussi, en semblable situation, nous pourrions nous retrouver avec un extincteur et le poing serré, la rage s'accomodant au mieux à une passion détruite aussi bien que l'amour laisse place à la haine face à la perte de l'être aimé ... !

Tel est le plus flagrant manifeste de la pertinente réussite du second film de Gaspard Noé, qui, après un coup d'essai avec Seul contre Tous réalise ici un coup de maître ! Je tiens également à féliciter Vincent Cassel et Monica Bellucci pour la qualité parfaite de leurs interprétations ainsi qu'Albert Dupontel qui, dans le rôle crucial qu'est le sien, tutoie purement et simplement l'excellence !
Avatar
Jean-Luc
Le 22 février 2003
Pas de commentaire.
Avatar
Eric
Le 20 février 2003
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus