Les Surprises de l'amour : le test complet du DVD

Le Sorprese dell'amore

1959. Réalisé par Luigi Comencini
Avec Dorian Gray, Walter Chiari et Anna Maria Ferrero

Édité par M6 Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 19/10/2016
Critique

Les Surprises de l'amour

Didi et Marianna habitent la même chambre meublée. Elles sont toutes deux mécontentes de leurs fiancées. Ferdinando, professeur de lettres, se montre avec Didi timoré jusqu’à l’ennui. L’amoureux de Marianna, voyageur de commerce, est au contraire trop pressant…

Les Surprises de l’amour (Le Sorprese dell’amore, 1959) apparaît comme étant le dernier volet d’une trilogie écrite et réalisée par Luigi Comencini sur les rapports entre les hommes et les femmes, sur le couple marié, sur la sexualité et le désir amoureux. Après Mariti in città (1957) et Femmes dangereuses (1958), le style du cinéaste s’affine encore plus. Encore plus sophistiquée que Femmes dangereuses, Les Surprises de l’amour ne cesse d’étonner par la précision de sa mise en scène qui distingue le film du « tout-venant » de la comédie italienne qui remplissait alors les salles. Il y a indéniablement du George Cukor et du Howard Hawks chez Luigi Comencini dans l’élégance de la réalisation, le raffinement des dialogues, sans oublier une direction d’acteurs tout aussi soignée.

Le réalisateur retrouve les deux superbes comédiennes de Femmes dangereuses, Sylva Koscina et Dorian Gray, dans un rôle opposé au film précédent. Là où la première aimait charmer les hommes, elle incarne ici Marianna, une jeune femme repoussant les avances de Battista, son petit ami trop entreprenant, interprété par Franco Fabrizi. La seconde, Didì, aimerait au contraire que Ferdinando, son amoureux du moment incarné par l’excellent Walter Chiari (Bellissima, Je suis un sentimental), soit moins romantique et qu’il lui parle plus de choses qu’il aimerait lui faire plutôt que de lui parler de la Lune. Et pourquoi pas échanger leurs amoureux respectifs ? Contre toute attente, Battista et Ferdinando semblent ne pas s’opposer à cette idée ! Mais Didi et Marianna ne s’attendaient pas à cette réaction et donc s’avèrent encore plus perdues.

Les Surprises de l'amour

Formidable étude sociologique, Les Surprises de l’amour s’amuse de la difficulté des relations amoureuses dans un pays ultra-catholique. Les femmes tiennent tête aux hommes et mettent à bas les clichés misogynes en révélant une sexualité aussi débridée. Il est étonnant de voir qu’un film comme Les Surprises de l’amour contient tout ce que les comédies italiennes d’aujourd’hui s’évertuent à faire sans pour autant parvenir à une aussi brillante réussite et en étant même plus sage et classique. Ici, les couples se font, se défont, se mélangent, se séparent à nouveau avant de se réconcilier, peut-être pas avec la même combinaison. Aux deux couples principaux, Luigi Comencini associe plusieurs personnages satellites tout particulièrement enlevés à l’instar du voisin d’âge mûr à la recherche d’une femme qui se refuserait à lui tant qu’ils ne seront pas mariés, ou bien encore le prêtre peu dupe sur la nature des relations de ses ouailles, interprété par l’excellent Mario Carotenuto.

Le scénario ne contient aucun « gras » et Luigi Comencini enchaîne les séquences sur un rythme endiablé dans une véritable danse des sentiments. Les Surprises de l’amour est un marivaudage dans l’air du temps, où les jeunes couples se retrouvent chez le disquaire pour écouter l’album à la mode tout en étant serrés l’un contre l’autre, et demeure particulièrement rafraîchissant. Sans compter l’apparition surprise d’un des plus grands comédiens italiens de tous les temps en guise de cerise sur le gâteau !

Les Surprises de l'amour

Technique - 7 / 10

Les Surprises de l’amour est disponible dans la collection Les Maîtres italiens SNC. La jaquette est typique de cette collection, orange avec un visuel repris du film, stipulant les trois comédiens les plus célèbres du film. Le menu principal est animé sur des extraits des Surprises de l’amour.

Jean A. Gili, historien du cinéma et spécialiste du cinéma italien, présente Les Surprises de l’amour (21’). Notre interlocuteur replace ce film dans la carrière de Luigi Comencini et indique qu’il s’agit d’une oeuvre inédite en France. Les thèmes sont ensuite brillamment développés, tout comme les conditions de tournage. Jean A. Gili en vient aux comédiens et aborde leurs personnages.

Aucune trace de la bande-annonce mentionnée sur la jaquette.

L’éditeur nous permet de voir ou revoir Les Surprises de l’amour, jusqu’alors inédit en DVD dans nos contrées, dans une très belle copie. Fort d’un master au format respecté 1.33 (4/3) et d’une compression sans failles, ce DVD flatte souvent les rétines dès le générique d’ouverture composé de panneaux avec d’excellentes caricatures. La restauration HD est très appréciable, la stabilité est de mise, les contrastes solides, les gris riches, les blancs lumineux et le grain original heureusement préservé. Le piqué est même parfois assez tranchant et les détails étonnent par leur précision notamment dans le rendu des textures.

Le confort acoustique est largement assuré par la piste mono d’origine. Seule la version italienne est disponible. Ce mixage affiche une ardeur et une propreté remarquables, créant un spectre phonique suffisant. Les effets et les ambiances sont nets, la musique est en valeur. L’ensemble demeure homogène et les dialogues solides. En revanche, les sous-titres français sont imposés sur un lecteur de salon.

Les Surprises de l'amour

Crédits images : SNC

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
7 / 10
Avis
Multimédia
Les Surprises de l'amour
Extrait VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus