Les Grands - Saison 1 : le test complet du DVD

2016. Réalisé par Vianney Lebasque
Avec Théophile Baquet, Grégoire Montana-Haroche et Sami Outalbali

Édité par AB Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 09/05/2017
Critique

Les Grands - saison 1

Les « grands », ce sont les troisièmes d’un collège de banlieue. Le jour de la rentrée, le principal rappelle que les statistiques ne mentent pas : douze pour cent des collégiens connaissent leur première relation sexuelle en troisième. Mieux vaut prévenir que guérir : deux distributeurs de préservatifs ont été installés dans les toilettes des filles et des garçons, signe annonciateur d’un destin favorable pour Boogie et Hugo, intrigués par l’arrivée d’une nouvelle, Marie-Joséphine, alias MJ, une rebelle aux cheveux couleur betterave…

Les Grands a été créée par Benjamin Parent er Joris Morio, avec la complicité, pour l’écriture du scénario et des dialogues, de Victor Rodenbach (un des scénaristes de la série Platane) et de Vianney Lebasque (Les Petits princes, 2013), également réalisateur de tous les épisodes.

Les Grands - saison 1

Pour assurer le réalisme des dialogues, Vianney Lebasque s’est immergé dans un collège, carnet de notes à la main. Des dialogues qui classent résolument dans le registre de la comédie Les Grands et font souvent mouche, par exemple quand Boogie, médusé par le physique de la responsable du Centre de Documentation et d’Information, doit payer son écot. À la question « Quel livre voudrais-tu lire ? », sa réponse fuse immédiatement : « Un livre bien où c’est pas écrit trop petit ».

Mais, peu à peu, à la comédie se mêle le drame : moqueries, ostracisme, voire harcèlement, dont sont victimes certains élèves, premières amours contrariées, trouble à la découverte d’une orientation homosexuelle dans un environnement homophobe… peuvent créer de réelles souffrances.

Hugo, Boogie, Ilyes, Avril, Julianna et les autres…

L’observation des jeunes sonne juste, surtout celle des garçons, plus immatures que les filles, bourrus à leur encontre pour la galerie, vantards sur leur expérience du sexe… L’image donnée des filles, plutôt réduite à une esquisse, évite toutefois les clichés. Le regard porté sur les adultes qui les encadrent, en revanche, apparaît trop caricatural, particulièrement pour le principal qui veut jouer au copain avec les élèves.

Les Grands - saison 1

Un autre reproche, tempéré par la durée trop courte de cette première saison (10 épisodes de 20 minutes), est le peu d’épaisseur qu’elle donne aux personnages en comparaison avec trois autres références du genre, Angela, 15 ans (My So-Called Life de Winnie Holzman, 1994, 15 x 52’), Freaks and Geeks (Paul Feig et Judd Apatow, 1999, 18 x 45’) et Skins, la remarquable création de Jamie Brittain et Bryan Elsley qui tint 61 épisodes de 2007 à 2013.

La réalisation, classique et soignée (avec un recours au ralenti à chaque épisode, pas toujours justifié), réussit à immerger le spectateur dans la réalité du collège. Quelques scènes laissent aussi entrer la fantaisie, par exemple celle où il suffit qu’un gratte une raquette de pingpong, l’autre fasse semblant d’agiter des baguettes pour que sonnent les cordes d’une guitare avec accompagnement de batterie.

Verra-t-on grandir les grands ? On sait seulement qu’on les suivra jusqu’à leur entrée au lycée : la diffusion de la saison 2 par OCS est annoncée pour le mois de novembre.

Les Grands - saison 1

Technique - 7 / 10

Les Grands (10 x 20 minutes) nous est proposé dans une édition spartiate : les deux DVD-9 sont logés dans deux slim cases glissées dans un étui cartonné. L’interactivité se limite au choix des épisodes. Une seule version audio : Dolby Digital 2.0.

Aucun supplément, donc.

L’image 2.35:1, un format qui devient moins inhabituel pour les séries, est soignée, avec une texture agréable, des couleurs naturelles et une bonne définition.

Le son Dolby Digital stéréo, est propre, avec une bonne dynamique et une bande passante assez large. La séparation des deux voix, insuffisante pour l’ambiance, profite surtout à l’accompagnement musical. Le timbre étouffé des dialogues, leur articulation et leur prise de son occasionnellement défaillantes, rendent délicate la compréhension de certaines répliques.

Les Grands - saison 1

Crédits images : © Empreinte Digitale - Été 75

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 9 mai 2017
Les « grands », ce sont les troisièmes d’un collège de banlieue, croqués ici avec justesse dans une comédie dramatique bien enlevée, avec des dialogues qui font mouche. La série donne toutefois des adultes une image trop caricaturale.

Lire les avis »

Multimédia
Les Grands - Saison 1
Bande-annonce VF
Les Grands - Saison 1
Générique

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus