Suits - Saison 6 : le test complet du DVD

Suits

2016. Réalisé par Silver Tree
Avec Gabriel Macht, Patrick J. Adams et Rick Hoffman

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 21/09/2017
Critique

Suits - Saison 6

Avocat ambitieux d’un gros cabinet de Manhattan, Harvey Specter a embauché pour l’épauler Mike Ross, doté d’une précieuse mémoire photographique, un jeune homme absolument brillant… mais sans diplôme ! Ensemble, ils forment une équipe gagnante, prête à relever tous les défis. Mike a pris de l’assurance…

La saison 6 de Suits s’ouvre, pour Mike… derrière les barreaux ! Il paie son imposture, pour la première fois et au prix fort, mais innocente ses collègues. Un détenu sympathise avec lui pour le faire parler avant d’abattre ses cartes : il a un compte à régler avec Harvey Specter qu’il tient pour responsable de sa condamnation à une longue peine.

Voilà un spectaculaire rebondissement pour le redémarrage de Suits ! Il fait tomber l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête de Mike depuis le pilote de la série, ce qui a des répercussions dramatiques pour le cabinet que quittent tous les partenaires, hormis ceux dont le nom s’affiche en lettres de métal poli, Pearson, Specter et Litt.

Suits, série créée et coproduite par Aaron Korsh, nous replonge dans la vie d’un cabinet d’avocats, un thème assez souvent visité (avec Ally McBeal, Boston Justice (Boston Legal) et Harry’s Law, toujours pas éditée en Europe), mais qu’il a réussi à élever au niveau de qualité atteint par The Good Wife, créée la même année, en 2011, par Michelle et Robert King.

Suits - Saison 6

Une belle réussite d’Aaron Korsh qui, pour sa première création, a su s’entourer d’une solide équipe de scénaristes confirmés pour structurer un scénario inventif, servi par des dialogues intelligents et particulièrement bien écrits.

L’intérêt du spectateur est resté soutenu par l’importance des divers enjeux auxquels sont confrontés les membres du cabinet, de véritables requins, toujours prêts à mordre pour décrocher les meilleures affaires, dans l’espoir de voir un jour leur nom s’ajouter à ceux qui s’affichent déjà à l’entrée du cabinet.

Suits a réussi à maintenir le solide sextuor d’acteurs réuni depuis le premier épisode. Trois femmes, Gina Torres dans le rôle de Jessica Pearson, la fondatrice du cabinet, Meghan Markle dans celui de Rachel Zane, avocate stagiaire et Sarah Rafferty, dans celui de la secrétaire Donna Paulsen, tirant ses atouts de la connaissance qu’elle a acquise des petites faiblesses de chacun. Trois hommes complètent la distribution : Patrick J. Adams et Gabriel Macht, dans les complets de Mike Ross et Harvey Specter, et Rick Hoffman, dans celui de Louis Litt, le personnage qui apporte à la série une bonne ration d’humour.

Ils sont loin d’être seuls : Suits aura employé une soixantaine d’acteurs récurrents et plus de quatre cents, épisodiques ou figurants.

Suits a été renouvelée pour une septième saison de seize épisodes, diffusée depuis le 12 juillet 2017 Aucune information n’a filtré sur le renouvellement de la série, qui compte déjà 108 épisodes, pour une saison 8.

Suits - Saison 6

Technique - 8 / 10

Suits, saison 8 (16 x 40 minutes) et ses suppléments (47 minutes) tiennent sur quatre DVD-9 logés dans un coffret, non fourni pour le test effectué sur check discs. Un spartiate menu fixe et musical à pictogrammes propose la version originale au format Dolby Digital 5.1 (on devait se contenter de la stéréo pour les deux premières saisons) et deux doublages, en français et en espagnol, au même format DD 5.1.

Sous-titres en neuf langues, dont le français (et l’anglais pour malentendants).

Les suppléments sont faits de scènes coupées d’une durée cumulée de 12 minutes, d’un bêtisier de 8 minutes. Suit, l’anatomie de l’épisode 10 (13’) qui résume les méthodes d’élaboration de la saison : déballage des idées de chacun et discussion avant décision en commun de l’allure générale à lui donner. Une fois écrits le scénario et les dialogues d’un épisode, arrive la lecture par les acteurs réunis autour d’une table, à Toronto, là où la série est tournée. L’équipe de scénaristes, installée à Los Angeles, écoute et peut être amenée à opérer des retouches, parfois suggérées par les acteurs, auxquels le script définitif est adressé par e-mail deux ou trois jours avant le début du tournage. Des efforts sont faits pour une prise de son directe sans retouches, afin d’éviter un nouvel enregistrement en cabine de certains dialogues et leur délicate synchronisation par la technique appelée Automated Dialogue Replacement (ADR). Le plus intéressant, jusque-là, des bonus de toute la série. Pour finir, un bêtisier (8’) et Goodbye Jessica Pearson (6’) fait défiler, depuis le début de la série toute une suite de courtes apparitions marquantes du personnage qu’on ne reverra plus dans la saison 7.

L’image (1.78:1) appelle les mêmes appréciations que celles faites pour les saisons précédentes : précise, exempte de fourmillements, elle offre des couleurs délicates, bien étalonnées dans une palette froide dans les bureaux, plus chaudes dans l’intimité des appartements. Mais elle pourrait présenter des contrastes plus affirmés et une meilleure résolution dans certaines séquences en basse lumière.

Le son Dolby Digital 5.1 sollicite surtout les enceintes latérales pour l’accompagnement musical, la sensation d’immersion dans l’ambiance étant très timide. La version originale est plus incisive que le doublage, avec un meilleur équilibre entre ambiance et dialogues, facilement intelligibles toutefois dans les deux versions.

Suits - Saison 6

Crédits images : © 2016 USA Network Media, LLC

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
8 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 21 septembre 2017
Suits a réussi, au long de six saisons, à soutenir l’intérêt par ses scénarios inventifs, servis par des dialogues intelligents et particulièrement bien écrits, et par un solide sextuor d’acteurs constitué dès le premier épisode.

Lire les avis »

Multimédia
Suits - Saison 6
Bande-annonce

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus