Fixeur : le test complet du DVD

2016. Réalisé par Adrian Sitaru
Avec Tudor Aaron Istodor, Mehdi Nebbou et Nicolas Wanczycki

Édité par Damned Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 09/11/2017
Critique

Fixeur

Radu, un journaliste roumain, appelle le producteur d’un magazine télévisé d’investigation français pour lui proposer d’arranger l’interview d’une jeune fille d’à peine quinze qui vient de rentrer de Paris où un proxénète roumain l’avait contrainte à se prostituer…

Fixeur, sorti quelques mois après Illégitime, est le sixième long métrage pour le grand écran du cinéaste roumain Adrian Sitaru. Filmé à la manière d’un documentaire, caméra à l’épaule, mais bien tenue, en lumière naturelle, dans l’ordre chronologique, le film s’appuie sur des faits réels et donne, en marge de son histoire, un aperçu impressionniste de la vie dans une petite ville de Roumanie, du machisme ambiant, de la violence qui peut soudain s’y déchaîner, de l’état d’abandon auquel peuvent être livrés certains enfants…

Les tiraillements du personnage principal, Radu, poussé par l’ambition (pour lui et le fils de sa compagne) mais retenu par sa conscience, évitent que le film soit trop simpliste, trop manichéen. Tudor Istodor (Le Divan de Staline, Fanny Ardant, 2016) exprime subtilement cette ambiguïté, cette fragilité du personnage. Il cédera facilement aux pressions des deux reporters français qui lui font comprendre qu’il n’est pas ici un journaliste, mais un simple « fixeur », seulement chargé d’aplanir les difficultés sur le terrain et de servir d’interprète.

Fixeur

Fixeur brocarde toutefois la conception d’un certain journalisme, prêt à toutes les manipulations, prêt à tout sacrifier, surtout l’intérêt des cibles, même les plus faibles, pour ramener un scoop.

Fixeur raconte sans artifices une histoire simple et réussit sans peine à accrocher l’attention. Peut-être aurait-il cependant gagné à ce que deux ou trois scènes eussent été supprimées ou raccourcies par un montage plus resserré.

Il est, malgré cela, un autre exemple de la diversité et la richesse du cinéma roumain contemporain, après 4 mois, 3 semaines, 2 jours (2007) et Baccalauréat (2016) de Cristian Mungiu, Mère et fils (2013) de Calin Peter Netzer, l’extraordinaire documentaire d’Alexandre Nanau Toto et ses soeurs (2014)…

On aimerait bien que Damned, qui avait déjà sorti Illégitime fin 2016, pense à éditer Picnic (Pescuit sportiv, 2008), le premier long métrage d’Adrian Sitaru.

Fixeur

Généralités - 3,5 / 5

Fixeur (95 minutes) et son supplément (19 minutes) tiennent sur un DVD-9 logé dans un fin digipack avec une reproduction de l’affiche du film et, à l’intérieur de la couverture, quatre lignes de la main du réalisateur.

Le menu fixe et muet propose le film en version originale (roumain, français et anglais), au format Dolby Digital 2.0 stéréo, avec sous-titres optionnels.

Bonus - 3,5 / 5

En complément, Art, un court métrage d’Adian Sitaru (Artă, 2014, 19’) aux allures d’une esquisse de Fixeur : un réalisateur et son caméraman auditionnent une très jeune fille, Anca, accompagnée par sa mère, pour un rôle dans un film sur la prostitution. Des scènes osées, bien sûr, mais ce sera de l’art…

Image - 4,5 / 5

L’image (2.35:1) est nette, lumineuse, bien contrastée, agréable, avec teintes plutôt froides, assez peu saturées, aux couleurs de l’hiver, soigneusement étalonnées.

Son - 4,0 / 5

Le son Dolby Digital 2.0 stéréo restitue les dialogues avec une satisfaisante intelligibilité. Une bonne séparation des deux voies assure une impression d’immersion dans l’ambiance, par exemple dans les scènes tournées dans une piscine couverte.

Fixeur

Crédits images : © 4 Proof Film, Petit Film

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 9 novembre 2017
Filmé à la manière d’un documentaire, Fixeur donne un aperçu impressionniste de la vie, pas vraiment rose, dans une petite ville de Roumanie. C’est aussi une mise en accusation d’un certain journalisme prêt à toutes les manipulations pour un scoop. Intéressant malgré quelques longueurs.

Lire les avis »

Multimédia
Fixeur
Bande-annonce VOST
Fixeur
Extrait VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus