Le Maître des illusions : le test complet du DVD

Lord of Illusions

1995. Réalisé par Clive Barker
Avec Scott Bakula, Kevin J. O'Connor et Famke Janssen

Édité par MGM / United Artists

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 26/03/2001
Critique

Chargé d’accomplir une mission de routine à Los Angeles, le détective Harry d’Amour plonge dans l’univers mystérieux de l’illusionniste Philip Swann. Il tombe amoureux de sa femme, Dorothea. C’est alors qu’il découvre le terrible secret de celle-ci et l’existence de Nix, son ennemi, à qui Swann doit ses pouvoirs magiques…
Les nombreux effets visuels omniprésents s’intègrent parfaitement au film et au bout d’une demi-heure, il ne nous apparaît plus étonnant qu’un homme soulève une voiture avec sa main. Clive Barker signe ici une belle mise en scène, servie par un Scott Bakula (le personnage principal de la série « Code Quantum ») au meilleur de sa forme. Le scénario, quant à lui, est plutôt moyen et n’arrive pas à faire accrocher totalement le spectateur à l’histoire (notamment à cause des personnages pas assez développés).

Généralités - 2,5 / 5

Malgré sa jaquette et sérigraphie correcte, le menu est fixe et muet et d’assez mauvais goût en plus. Même les chapitres (32!) n’ont pas eu l’honneur de recevoir des vignettes animées, mais juste des photos inertes. On notera quand même la présence d’un joli petit livret à l’intérieur du boîtier qui donne certaines explications sur les personnages et les choix du réalisateur en guise d’introduction (8 pages).

Bonus - 3,0 / 5

Ce DVD n’est pas vraiment bien fourni en suppléments. Les 4 scènes coupées - non sous-titrées - sont très très inutiles et en plus techniquement nulles, (son qui se coupe à intervalles réguliers) mais un petit texte nous prévient tout de même dans le menu de la mauvaise qualité de celles-ci. La bande-annonce est classique et non sous-titrée. Ceci est d’autant plus rageant que le DVD Zone 1 comporte un commentaire audio du réalisateur qu’il aurait pu être intéressant d’écouter.

Image - 3,5 / 5

Malgré son master moyen qui laisse apparaître parfois des tâches à l’écran et un petit grain tout le long du film, et malgré ses couleurs plutôt ternes et sombres, l’image de « Maître des illusions » est tout à fait correcte pour une production de 1995, sans pour autant atteindre des sommets.

Son - 5,0 / 5

Voici la partie technique la plus réussie de ce DVD. Les basses sont toujours mises à rude épreuve pendant les nombreuses scènes qui les réclament, et des effets intéressants se font parfois entendre, comme les moustiques dans la cave du Nix. Le mixage est le même en VF ou en VO (malgré les dialogues toujours un peu trop présents en VF).

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony Wega 16/9 82 cm
  • Pioneer 717
  • Onkyo TX-DS777
  • enceintes front, centre et surround Jamo, caisson de graves Jamo SW410E
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Josquin
Le 15 novembre 2005
Certainement le meilleur film de Clive Barker. On y retrouve son " obsession " pour la chair malmenée ( en plus effroyables voir les figurines Tortured Souls série 1 et 2, co-inventées par Tod Mc Farlane ), l'occultisme et la magie sous ses divers aspects.
Je ne suis pas spécialement fan de Scott Bakula ( Code quantum ), mais il incarne ici un privé sûr de lui, aux attitudes parfois désinvoltes et un soupçon machos. Des seconds rôles intéressants que les cinéphiles et les amateurs de séries télés ( Charmed, Buffy ) auront plaisir à remarquer.
Les décors et leurs teintes renforcent une ambiance déjà glauque où le bien, le mal ont presque l'air de se côtoyer en toute sympathie. La folie règne sur tous les tableaux, souvent avec masochisme. Des effets spéciaux incroyables, notamment les maquillages.
Bien que le scénario soit béton et la mise en scène irréprochable, on se demande si une suite ne serait pas envisageable, ou à extrapoler en une série télé comme ce fut le cas pour Dead Zone et La planète des singes.
Pourquoi les scènes en bonus ( issues du Director's Cut ) n'ont-elles pas été incluses au présent opus, cela reste un mystère, d'autant que leur visuel aurait davantage contribué à son angoisse.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus