ACTUALITÉ

Emmys 2017 : le sacre instantané de The Handmaid's Tale

Par Stéphane Leblanc | Publié le | Mis à jour
Emmys 2017 : le sacre instantané de The Handmaid's Tale

Les sujets sociaux-politiques profonds s’invitent dans les séries américaines, le parfait terrain de jeu pour la série dystopique The Handmaid’s Tale…

Emmy Awards

Le dimanche 17 septembre 2017, l’Académie des Arts et Sciences de la Télévision américaine a dévoilé ses 69ème récompenses. Dès sa première saison, The Handmaid’s Tale rafle 8 des statuettes les plus courues, tandis que Big Little Lies a fait chauffer le compteur des nominations et est également repartie avec 8 Emmys.

THE HANDMAID’S TALE

Encore inconnue en France (sa diffusion commence sur OCS City ce week-end), la série The Handmaid’s Tale est l’adaptation du roman La Servante écarlate de Margaret Atwood. Ce roman décrit un futur dystopique assez proche où la religion a pris le pas sur le gouvernement américain, dans un mouvement dictatorial. Dans ce futur, la pollution a presque eu raison de la fertilité des femmes dont seules quelques unes sont encore aptes à procréer. Ces femmes deviennent alors des « Servantes écarlates », véritables esclaves, et ventres mis à disposition des couples stériles de la haute société. Écrit en 1985, ce roman reste fortement d’actualité avec des thèmes omniprésents du moment : pollution, contestation politico-religieuse, gestation pour autrui…

The Handmaid's Tale

Un pari tout de même osé pour une série, mais un pari gagnant pour MGM Television qui produit la série (sous la houlette de M. Atwood et d’Elisabeth Moss, l’actrice principale de la série), et surtout pour Hulu, concurrent de Netflix qui tient là un programme exclusif lui assurant des abonnements durables, surtout à l’issue de cette cérémonie.

Sur 13 nominations, The Handmaid’s Tale repart avec 8 Emmys dont celui de l’actrice principale dans une série dramatique pour Elisabeth Moss (Mad Men), l’actrice secondaire dans une série dramatique pour Ann Dowd (également nominée pour The Leftovers), la meilleure réalisation, le meilleur scénario, et bien évidemment la meilleure série dramatique face à Better Call Saul, House of Cards (Version USA), Stranger Things (dont l’édition vidéo se fait désirer et dont la saison 2 démarre fin octobre), The Crown (inédite en France), This Is Us (diffusée sur le bouquet Canal+) et Westworld dont la première saison arrive à grand pas en DVD, Blu-ray et même 4K UHD (une première pour une série).

BIG LITTLE LIES

Autre carton des Emmys 2017 avec 8 statuettes sur 16 nominations, Big Little Lies a brillé dans la catégorie mini-série avec, entre autres, l’Emmy de la meilleure mini-série, celui de la réalisation pour Jean-Marc Vallée (Dallas Buyers Club), la meilleure actrice principale pour Nicole Kidman, la meilleure actrice secondaire pour Laura Dern, et le meilleur acteur secondaire pour Alexander Skarsgård (True Blood, Tarzan).

Big Little Lies

ON PARTAGE ?

Même si les scores de The Handmaid’s Tale et Big Little Lies sont enviables, ils sont loin des records et laissent une large place à d’autres séries méritantes.

The Night Of, remporte 5 statuettes dont le meilleur acteur pour Riz Ahmed (Rogue One : A Star Wars Story) et les très méritées Emmys de la direction photo et du montage.

Stranger Things repart également avec 5 Emmys, surtout techniques, mais aussi les très convoités Meilleur design de générique et Meilleur thème musical de générique.

Westworld n’a visiblement pas encore l’aura d’un Game of Thrones (Le Trône de Fer) et n’empoche que 4 récompenses, techniques elles aussi, dont celle des effets spéciaux visuels.

The Night Of - Blu-rayWestworld - Saison 1 : Le Labyrinthe - Blu-ray SteelBook

Veep, continue de squatter les récompenses du côté comédie avec, parmi 5 récompenses, l’Emmy de la Meilleure série comédie, la Meilleure actrice dans une série de comédie pour Julia Louis-Dreyfus.

L’excellente série Black Mirror (toujours en attente d’édition en France) qui joue également la carte de la dystopie dans des épisodes tous différents mais dont le thème récurrent est l’omniprésence des écrans et de la technologie, se fait enfin remarquer avec l’Emmy du meilleur téléfilm pour l’épisode San Junipero, qui récolte également l’Emmy du meilleur scénario.

Très remarquées, mais peu récompensées, on gardera un oeil averti sur les séries This Is Us dont l’acteur Sterling K. Brown repart avec l’Emmy du Meilleur acteur dans une série dramatique, et Feud, une série anthologique sur les « duos disfonctionnels » de l’Histoire, dont la première saison s’est attardée sur la tension entre Bette Davis (Susan Sarandon) et Joan Crawford (Jessica Lange) sur le tournage de Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?, qui, avec 18 nominations, ne repart qu’avec les Emmys de la coiffure et du maquillage.

AMERTUME

Largement nominées, certaines séries repartent bredouilles ou presque : Better Call Saul, Fargo, Genius (biopic d’Einstein) ou The Crown.

D’autres, qui viennent de livrer leur toute dernière saison, n’auront jamais vraiment réussit à séduire les Emmys, comme House of Cards (Version USA), Penny Dreadful ou Black Sails.

Better Call SaulFargoHouse of Cards
Penny Dreadful - L'intégraleBlack Sails

Le palmarès complet est consultable sur le site des Emmy Awards.


© 1995-2017 Academy of Television Arts & Sciences. All Rights Reserved. Emmy and the Emmy Statuette are the Trademark Property Of ATAS/NATAS.

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus