ACTUALITÉ

Erreur de diagnostic sur la santé du DVD !

Par François Chollier | Publié le
Erreur de diagnostic sur la santé du DVD !

Il y a de cela quelques jours le SEV (Syndicat de l’Edition Vidéo) communiquait à la presse les résultats alarmistes constatés sur les ventes de DVD au premier trimestre 2004. La véracité de ces chiffres est aujourd’hui fortement contestée…



Dans un communiqué de presse du 14 mai, la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) déclare s’étonner des chiffres publiés par le SEV concernant le premier trimestre 2004.

Contrairement à ce que le SEV indique, les ventes de DVD ne seraient pas en forte baisse mais en forte hausse en valeur et en volume. Et la SACD d’ajouter que cette contradiction met en relief je cite « l’opacité du secteur de la vidéo et du DVD » et rend par conséquent d’autant plus urgente la mise en place des mesures de régulation réclamées par « les créateurs », comprenez les producteurs, réalisateurs, acteurs… par opposition aux distributeurs.

Toute la question est de savoir s’il s’agit, de la part du SEV, d’une Simple erreur de comptabilité ou d’une volonté manifeste d’influencer le débat sur l’Avenir du support. Rappelons que l’annonce faisant état de fortes baisses constatées sur les ventes du support est intervenue quelques jours à peine avant l’ouverture du débat Cannois sur le piratage (voir notre article).

Rappelons également que ce sujet sensible mobilise l’attention et les moyens des éditeurs vidéo. Que ces mêmes éditeurs sont dans leur grande majorité membres du SEV. Et que le SEV n’envisage de résoudre le grave problème du piratage qu’à travers la répression et la coercition. Des méthodes radicales que d’hypothétiques mauvais résultats en termes de vente justifieraient.

Malgré la profonde indignation que l’on peut ressentir à l’égard de cette erreur volontaire de diagnostic, l’affaire aura eu le mérite de nous donner deux excellentes nouvelles. La première est que le DVD ne s’est jamais aussi bien porté. Le support est par conséquent appeler à durer. La seconde est qu’un organisme aussi respectable que la SACD veille et oeuvre à une transparence accrue en matière de commercialisation des DVD.

Nous voilà rassurés…

Commentaires

Personne n'a encore réagi à cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous à l'aide de votre compte DVDFr ou Facebook

Partager
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus