Sept ans au Tibet : le test complet du DVD

Seven Years in Tibet

1997. Réalisé par Jean-Jacques Annaud
Avec Brad Pitt, David Thewlis et B.D. Wong

Édité par Pathé

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/01/2001
Critique

1939. Un alpiniste autrichien se rends en Himalaya pour escalader une montagne. Mais la guerre éclate et il est fait prisonnier. Cinq ans après, il s’échappe avec un compagnon de cordée et il réussit à atteindre le Tibet, où il se lie d’amitié avec le jeune Dalaï-lama. Mais le paradis sur terre n’est pas éternel, car l’armée chinoise s’apprête à annexer le Tibet à son Pays. Une odyssée au bout de la terre, qui se transforme rapidement en une quête spirituelle intérieure. Jean-Jacques Annaud et Brad Pitt offrent une évocation lucide de cette histoire vraie, très vite rattrapée par la mobilisation planétaire pour la cause du Tibet.

Généralités - 3,5 / 5

Après une période assez difficile de gestation (un retard de plus de 4 mois), le film de Jean-Jacques Annaud est finalement disponible en DVD. Il convient de préciser tout de suite que le disque ne pose aucun souci à notre lecteur de test (Sony 7700), contrairement à d’autres marques, qui ont souvent de problèmes à passer les pressages actuels de PFC (consulter notre liste des pépins). Les quelques drops et micro-coupures font regretter que ce disque si attendu n’ait pas subi des vérifications ultérieures, avant d’être mis sur le marché. PFC se fait partiellement pardonner avec des suppléments qui plongent littéralement le spectateur au coeur du processus de création du film. Mais l’éditeur doit soigner beaucoup plus la phase de contrôle qualité de ses titres…

Bonus - 4,5 / 5

Cette section rappelle que ce qui compte n’est jamais la quantité numérique des suppléments, mais plutôt leur qualité. Le disque exploite la passion du voyage de Annaud, en présentant une gallerie de photos des lieux naturels où le film a été tourné, avec les commentaires du réalisateur. Et dans une interview très lucide d’une demi-heure, Jean-Jacques Annaud révèle les aspects principaux de la pré-production et du tournage, ainsi que la composante politique du film, et les polémiques après tournage sur le passé de Heinrich Harrer. Annaud revient à la charge une troisième fois avec son commentaire audio sur le film. Dommage pour l’absence de la bande-annonce et des filmographies.

Image - 4,0 / 5

Ce DVD a eu visiblement des gros soucis en phase de compression, et le résultat se voit bien à l’écran : la beauté et le piqué des images sont un peu troublés par les drops et ces mégapixels verts qui apparaissent de temps à autres. Aucun problème de lecture ou de changement de couche sur notre configuration de test (lecteur DVD Sony 7700). Nous nous sommes posés la question s’il fallait mettre en valeur la qualité de l’image (qui bénéficie d’un bon bitrate), ou ses défauts. Nous avons donc remonté légèrement la note pour souligner l’apport du télécinéma, car on ne peut pas dire que les défauts gâchent de façon irrémédiable le plaisir de vision.

Son - 3,5 / 5

La piste VO 5.1 est d’une richesse et d’une dynamique exemplaire. Mais là encore, on aimerait savoir pourquoi il y a ces micro-coupures du son en phase de lecture ! La VF est forcément moins détaillée et beaucoup plus en retrait, car elle est en simple stéréo.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony 715
  • Pioneer VSX-908RDS
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus