99 Francs (2007) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Jan Kounen
Avec Jean Dujardin, Jocelyn Quivrin et Patrick Mille

Édité par Pathé

Voir la fiche technique

Critique

Jusqu’à présent, Jan Kounen nous a montré deux facettes. L’une est en droite ligne de ces débuts (courts métrages et Dobermann), un monde délirant qui chahute, qui hurle, qui saigne, qui gicle et qui pête à la figure. L’autre est plus contemplative (Blueberry et ses documentaires sur les chamanisme ou le bouddhisme) et nous offre un regard différent sur le monde. La question est donc : « où se place 99F dans tout ça ? ». Et on est tenté de répondre : « quelque part entre les deux ».

Tantôt délire visuel, tantôt regard malin et acide sur la société de consommation et surtout la publicité. Tantôt sous la ceinture, tantôt haut perché. En adaptant le best-seller de Beigbeder, Kounen n’a pas pris un chemin facile. Mais aidé par deux autres délires ambulants, Nicolas & Bruno (« Message à caractère informatif » ou « La personne aux deux personnes »), le pamphlet sur le monde de la pub est devenu entre ses mains une vivifiante bouffée d’air pour cerveau poussiéreux.

Attention, l’humour est parfois ravageur et très « ado », mais il fait partie intégrante du délire du personnage principal interprété par un Jean Dujardin dans une forme olympique !

Voilà un film qui vous attrape par les ….. neurones, et qui ne vous relâchera pas de sitôt !

Présentation - 4,0 / 5

Menu halluciné, surétui carton qui cache la jaquette « barquette de cerveau », sérigraphie du disque avec caricature des personnages, petits commentaires ou détails amusants sur le tout… on s’amuse même avant de regarder le film…

Bonus - 4,5 / 5

Énorme quantité de bonus ! 150 minutes de matériel supplémentaire sans compter les 2 commentaires audio… le tout sur un seul disque, vive le Blu-ray ! Un bémol toutefois, si le tout tient sur une seule galette, c’est qu’aucun élément n’est ici en HD.

Entre making of, commentaires audio, scènes coupées et autres délires en coulisses, on apprend tout ce qu’il est possible d’apprendre sur la fabrication de ce film, manifestement produit dans la bonne humeur, mais aussi dans la rigueur.

Image - 3,0 / 5

Quel dommage ! Une belle définition souvent gâchée par un fourmillement très présent. Curieux de la part d’un perfectionniste comme Jan Kounen, qu’un tel écart soit passé à l’as.

Son - 5,0 / 5

Le meilleur des deux mondes. La HD profite d’une piste DTS-HD Master Audio 5.1 du plus bel effet, avec un environnement sonore délirant qui suit à merveille les images de Jan Kounen. Et pour le monde de la définition standard, une piste stéréo PCM (une rareté pour un film) vous donnera le meilleur du son stéréo, les effets sonores en moins bien évidemment.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm