Mia et le Migou (2008) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Jacques-Rémy Girerd

Édité par France Télévisions Distribution

Voir la fiche technique

Critique

On l’a déjà souligné à d’autres occasions, l’animation française n’a rien a envier aux blockbusters américains et Jacques-Rémy Girerd fait partie des « têtes » de cet art en France.

Après un premier long métrage largement applaudit (La Prophétie des grenouilles), Girerd et son studio Folimage se sont remis au travail pour nous offrir six ans plus tard une nouvelle fable pleine de poésie et d’un regard accusateur sur notre conscience écologique.

La comparaison avec Hayao Miyazaki vient forcément à l’esprit, surtout quand le film allie le thème de l’écologie à celui d’un personnage féminin qui va, au cours d’un voyage initiatique, passer de la petite fille à la jeune fille. Deux thèmes chers à Miyazaki et récurrent dans 80% de son oeuvre.

La comparaison s’arrête là. Le graphisme, les dialogues, la musique, le rythme sont propres au réalisateur, à son scénariste et à son compositeur. Et c’est tant mieux car c’est justement de là que viennent la fraîcheur et l’enthousiasme dont sont habitées les oeuvres européennes et celle-ci en particulier.

Ne crions pas non plus au génie absolu. L’histoire est un peu courte et surtout, les différents éléments de la mayonnaise n’arrivent pas à se mélanger harmonieusement. Tout est très détaché : l’humour, l’émotion et les quelques moments oniriques (dont le merveilleux générique de début sur fond de Requiem de Fauré).

Mais ne boudons pas notre plaisir et saluons tout de même une oeuvre riche, colorée, originale et preuve vibrante qu’avec un budget 20 fois moins important qu’un Pixar, on peut tout de même faire rêver et émouvoir.

Rendez-vous dans 6 ans ?…

Généralités - 4,0 / 5

Menu très coloré à l’image du film dont la boucle sonore est un peu courte et vite répétitive.
Très bel effort de France Télévisions pour le packaging 100% carton (un peu fragile tout de même, ne laissez pas les enfants « jouer » avec) très coloré et qui change du sempiternel boîtier Blu-ray en plastique bleu transparent. Il est juste dommage que ce genre d’initiative soit isolé et que le « virus écolo » ne s’empare pas intégralement de la politique des éditeurs.
Sympa aussi le petit sachet de graines de basilic bio qui permettront d’organiser un atelier jardinage avec les enfants.

Bonus - 5,0 / 5

Tous les membres de la famille et tous les types de curiosités seront servis.

Passons très rapidement sur les (très) petits jeux qui n’offrent pas beaucoup.

Passons également sur le documentaire Jacques-Rémy Girerd, fabriquant de rêve, déjà présent sur le DVD L’Enfant au grelot (et autres belles histoires) et déjà critiqué dans nos pages.

Les deux « gros morceaux » sont un making of du film et une piste PiP alliant commentaire audio et images d’archives.

Le making of est presque trop court et s’attache surtout sur le côté artisanal de la fabrication du film. On regrette juste le ton très « reportage du JT de 20h » de la voix off qui « casse » un peu l’ambiance.

La piste PiP (image dans l’image) a la double bonne idée d’associer un commentaire audio du réalisateur (qui fait un peu trop lu et récité) à des images de la fabrication du film, mais également d’offrir la possibilité de mettre ses fameuses images en plein écran d’un simple clic de la télécommande. Cela donne au final une sorte d’énorme making of très riche et très complet tout au long du film.

Faute de lecteur BD-rom, nous n’avons pas pu aller faire un tour du côté des dessins à imprimer et colorier.

Image - 5,0 / 5

Ce film est pour le moins coloré et ce Blu-ray encodé en AVC rend toute la palette du film sans la moindre anicroche. Comme on dit « ça pète ». Définition absolument parfaite et aucun problème de compression à l’horizon. Bravo !

Son - 5,0 / 5

Comme pour l’image, la bande sonore est riche de détails et de « couleurs ». Encodage DTS-HD Master audio 5.1 impeccable avec des dialogues très clairs, des ambiances très présentes et une musique bien servie. Un régal.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 10 juin 2009
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Mia et le Migou
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus