La Nouvelle guerre des boutons (2011) : le test complet du Blu-ray

Édition Collector

Réalisé par Christophe Barratier
Avec Guillaume Canet, Laetitia Casta et Kad Merad

Édité par Gaumont

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 03/02/2012
Critique

Mars 1944. Alors que la planète est secouée par la Seconde Guerre mondiale, dans la campagne française se joue une guerre de gosses qui prend une tournure inattendue : tous les prisonniers sont délestés des boutons de leurs vêtements pour repartir dénudés, vaincus et humiliés. Ce conflit porte un nom : la  » guerre des boutons  » ! En marge de ce conflit, Violette, jeune fille d’origine juive, fait battre le coeur de Lebrac, chef des Longeverne. La véritable origine de Violette sera-t-elle découverte ?

Nous n’oserons pas comparer cette version de La Guerre des boutons à celle d’Yves Robert. Par rapport au film de Yann Samuell, celui de Christophe Barratier s’apparente à un remake du film d’Yves Robert, sans aucune imagination, bourrée d’invraisemblances, sans âme, et surtout terriblement ennuyeuse.

Certes, transposer l’oeuvre de Louis Pergaud dans le contexte de l’Occupation allemande était intéressante sur le papier, mais le réalisateur manque cruellement de justesse et le casting demeure tout sauf attachant comparé aux gamins de la version Samuell. C’est bien simple, on en vient à anticiper les tics de réalisation du metteur en scène à l’instar de cette scène où Laetitia Casta, cheveux au vent, passe sur sa bicyclette au ralenti devant un Guillaume Canet en extase sur fond de musique mélancolique. Les enfants manquent de spontanéité et récitent leurs dialogues sans y croire une seconde, mention spéciale au Tigibus qui s’époumone pendant tout le film jusqu’à nous rendre sourd. Bien que soignée du point de vue esthétique, la mise en scène en fait des tonnes, la toile de fond historique est vraiment maladroite et même de mauvais goût, à croire que le film a été écrit par le cancre de la classe qui tente de sauver les meubles quand on l’interroge sur la traque des juifs et l’Occupation allemande.

C’est peu dire que rien ne fonctionne dans cette Nouvelle guerre des boutons. Il serait temps que Christophe Barratier passe à autre chose plutôt que de nous ressasser la même pub version longue pour le jambon Herta.

Généralités - 4,0 / 5

Un menu animé, musical et coloré nous plonge dans l’ambiance du film. Alors que les suppléments se trouvent répartis sur deux disques sur l’édition DVD collector, tous les bonus sont bel et bien présents sur un seul et même Blu-ray.

Bonus - 5,0 / 5

On commence avec le commentaire audio de Christophe Barratier accompagné du jeune Jean Texier (Lebrac). Beaucoup plus intéressant que son film, le réalisateur revient sur le tournage express de La Nouvelle guerre des boutons et aborde tous les aspects de son film autant dans le fond que dans la forme. La musique de Philippe Rombi, la mise en oeuvre du projet, la transposition de l’oeuvre de Louis Pergaud durant la Seconde Guerre mondiale, le casting, les scènes de batailles, les lieux de tournage, les partis-pris esthétiques rien n’est oublié. Regorgeant d’anecdotes et des impressions du jeune comédien, ce commentaire vif et dynamique instaure un véritable dialogue et Christophe Barratier évoque même la version concurrente de Yann Samuell dans le générique de fin, indiquant qu’il y a tout à fait de la place pour les deux films.

Ensuite, cinq courtes et anecdotiques scènes coupées (pour des raisons de rythme), à nouveau commentées par Christophe Barratier, nous montrent entre autre une présentation alternative des personnages de Simone et Violette, ainsi qu’un chant entonné par les enfants.

Un excellent making de 35 minutes divisé en quatre parties (la genèse, le tournage, Christophe Barratier chef de bande, épilogue) éclaire sur tous les points de la production (l’adaptation de oeuvre de Louis Pergaud, le casting, la post-production) et prolonge efficacement les propos tenus par le réalisateur dans son commentaire audio. Les images du tournage abondent, les petits enchaînent les blagues tandis que Christophe Barratier tente de les calmer avant les prises, les propos de tous les comédiens (même les tous petits), du producteur Thomas Langmann et du metteur en scène ponctuent ce module rythmé et richement illustré.

La petite featurette de 4 minutes apparaît de ce fait nettement redondante puisqu’elle propose les mêmes images du tournage et des comédiens à l’oeuvre.

Un document vidéo de 10 minutes nous montre le casting des enfants retenus avec leurs essais devant la caméra. Quatre petits modules sympathiques nous présentent ensuite quatre des personnages principaux (Petit Gibus, Lebrac, L’Aztec, Violette) à travers des images issues des coulisses du film commentées par les petits comédiens.

Tout ce petit monde se retrouve pour l’avant-première du film dans un segment de 3 minutes dans lequel les enfants de La Nouvelle guerre des boutons sont accueillis en grande pompe au Gaumont Opéra.

L’interactivité se clôt sur un bêtisier rigolo, quelques planches extraites de la bande dessinée tirée du film, une galerie photos, la bande-annonce et un teaser du film.

Image - 5,0 / 5

Ce master HD en met plein la vue et restitue formidablement la photo de Jean Poisson avec des teintes jaunes-orangées lumineuses et chatoyantes, des contrastes d’une densité exemplaire et un piqué aiguisé comme une lame de rasoir. Les magnifiques paysages auvergnats regorgent de détails comme une carte-postale qui s’animerait sous nos yeux, le relief est impressionnant et la profondeur de champ est confondante.

Son - 4,5 / 5

Le mixage DTS-HD Master Audio 5.1 spatialise essentiellement mais avec efficacité le thème de Philippe Rombi, très (trop) présent pendant tout le film, les ambiances latérales ne sont heureusement pas oubliées. La centrale distille ses dialogues avec énergie mais les fameuses séquences de bataille entre les enfants auraient mérité une ouverture plus large des enceintes ainsi qu’une utilisation plus marquée du caisson de basses. Une piste DTS-HD Master Audio 2.0 percutante et riche est aussi au programme. L’éditeur joint également les sous-titres destinés au public sourd et malentendant ainsi qu’une piste en audiodescription.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis
Multimédia
La Nouvelle guerre des boutons
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus