Voltage (2011) : le test complet du Blu-ray

Ra.One

Combo Blu-ray + DVD

Réalisé par Anubhav Sinha
Avec Shah Rukh Khan, Kareena Kapoor et Arjun Rampal

Édité par Condor Entertainment

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 05/09/2014
Critique

Londres, dans un futur proche. Une puissante firme met au point le programme RA-ONE: un être constitué d’hologrammes qui est aussi réel et dense que la matière. Lorsque l’expérience, mal contrôlée, dérape, RA-ONE sème le chaos parmi la population. Il est alors décidé d’utiliser la même technologie pour créer le seul être capable de le stopper: VOLTAGE, un super-héros aux pouvoirs dévastateurs.

Comme Defender, Voltage, ou Ra.One en version originale, est un nouveau super-héros venu de la République de l’Inde. Bon, il ne s’agit pas tout à fait d’un super-héros en fait, mais plutôt un personnage de jeu vidéo qui sort du monde virtuel pour affronter son pire ennemi dans le monde réel.

A partir de ce postulat de départ, le réalisateur Anubhav Sinha s’amuse à copier Iron Man, rend un hommage appuyé à Demolition Man pendant une courte séquence - au dialogue près - et reprend le canevas de Terminator 2 - Le Jugement dernier à travers la relation entre un jeune garçon et ce personnage hors-du-commun qui va progressivement s’humaniser au contact de celui qu’il protège. La transformation du T-1000, sa reconstruction pièce par pièce, la poursuite en moto, le chef-d’oeuvre de James Cameron est abondamment pillé. Du coup, les seules réelles surprises proviennent des scènes de danses et les chansons endiablées. Comme dans Defender, il faut un certain temps d’adaptation, mais on ne pourra pas nier que Voltage sait parfois être divertissant.

Cette grosse production de 22 millions de dollars (sans compter les dix millions alloués à la promotion) est avant tout réalisée pour le jeune public, avide des films Marvel et DC Comics, dans le but de les faire s’identifier à un super-héros bien de chez eux. Les effets spéciaux numériques (assez moches) abondent, tout est exagéré, des décors chargés en passant par le jeu parfois outrancier des comédiens, à l’humour pipi-caca avec quelques allusions sexuelles étonnantes, jusqu’aux scènes d’action bien troussées mais redondantes, le rythme trèèèès étiré et les discours naïfs sur l’entraide et le courage. Le célèbre comédien Shah Rukh Khan (My name is Khan) s’amuse tout autant dans la peau d’un créateur de jeux vidéos maladroit, loser et distrait, que dans celle de Voltage affublé d’un costume à la Power Rangers sur lequel s’éclaire le symbole emprunté à celui de Tony Stark.

Les plus réfractaires au cinéma de Bollywood risquent de ne pas adhérer une fois de plus puisque le mélange, qu’ils jugeront indigeste, reste détonnant. Mais une fois accepté ces partis pris, on peut passer un bon moment, à condition de ne pas être trop exigeant, d’autant plus que Kareena Kapoor flatte les mirettes à chacune de ses apparitions. Un peu de curry pour relever un plat américain récurrent, parfois étouffant, peut s’avérer une bonne idée.

Généralités - 4,5 / 5

La jaquette est attractive et saura attirer les adeptes du genre. Elle est glissée dans un boîtier classique de couleur bleue. La sérigraphie du Blu-ray est soignée. Un surétui liseré bleu compose également cette édition. Voltage est disponible en trois éditions. DVD, Combo Blu-ray + DVD, Édition Ultimate Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD. Le test effectué est celui du Blu-ray 2D.

Bonus - 3,5 / 5

Condor livre tout d’abord un lot de scènes coupées (5’), proposées en version originale non sous-titrée. Présentées ainsi, ces séquences laissées sur le banc de montage ne présentent aucun intérêt.

En revanche, le making of de 32 minutes remplit aisément son cahier des charges. Tout l’envers du décor de Voltage y est dévoilé. Les interviews des comédiens, des responsables des différents départements (effets spéciaux, costumes, montage, bruitages, cascades, danses, chansons), du réalisateur s’enchaînent très vite et illustrent parfaitement les images du tournage ou issues du plateau. Toutes les étapes de la production de Voltage sont ainsi évoquées. Signalons que les propos en hindi ne sont pas sous-titrés en français, seuls ceux en anglais le sont.

Image - 4,0 / 5

C’est devenu plutôt rare mais nous nous trouvons en face d’un encodage VC-1 qui se révèle honnête même si la définition ne brille pas autant qu’espéré pour un divertissement de cet acabit. Dès les premières scènes, le piqué manque singulièrement de mordant, les contrastes sont parfois trop légers à notre goût et les détails sont peu nombreux sur le cadre large.

C’est finalement la luminosité et la colorimétrie qui s’en sortent le mieux avec des teintes bigarrées à souhait - surtout sur les scènes chantées - et un aspect bleu-métallique très présent. Ce Blu-ray au format 1080i déçoit parfois et les effets numériques se voient comme le nez au milieu de la figure, surtout lorsque les comédiens sont filmés sur fond vert, mais bon, on a déjà vu pire et le visionnage reste plaisant.

Son - 4,0 / 5

En hindi comme en français, les pistes DTS-HD Master Audio 5.1 assurent le spectacle acoustique avec brio et souvent un fracas assez jouissif. Si la langue de Molière n’est pas aussi dynamique et riche que la version originale, elle n’en demeure pas moins immersive. Dans les deux cas, la balance frontale en met plein les oreilles lors des séquences d’affrontements. Seul bémol, les voix manquent parfois de punch au milieu de tout ce fracas. Quelques scènes sortent du lot avec un usage probant des ambiances latérales et du caisson de basses. La musique profite également d’une belle délivrance, mettant toutes les enceintes à contribution, même à volume peu élevé.

Le changement de langue est impossible à la volée et nécessite le retour au menu contextuel. Les sous-titres français sont imposés sur la version originale.

Crédits images : © Condor Entertainment

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 1 septembre 2014
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Voltage
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)