House of Cards - Saison 1 (2013) : le test complet du Blu-ray

House of Cards

Réalisé par David Fincher
Avec Kevin Spacey, Robin Wright et Michael Kelly

Édité par Sony Pictures

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 26/11/2013
Critique

Le nouveau président des USA doit en partie son élection à l’actif soutien du congressman Francis Underwood, auquel il avait promis le Ministère des affaires étrangères. Cette promesse n’ayant pas été tenue, Francis, avec l’assistance de son épouse Claire, va s’employer à régler ses comptes et à renverser tous les obstacles posés sur son chemin vers le pouvoir.

House of Cards, accommodée à la sauce américaine par Beau Willimon, est un remake de la minisérie britannique éponyme de 1990, récemment éditée en France par Koba Films dans un coffret que nous avons testé dès sa sortie en septembre 2013.

Battant en brèche l’adage selon lequel la copie ne vaut jamais l’original, cette adaptation de la série aux institutions et aux moeurs des États-Unis, dépasse même d’une courte tête le niveau de qualité de son excellent modèle, peut-être grâce à un généreux budget.

La production a pu ainsi faire appel à des stars du grand écran, Robin Wright et Kevin Spacey ; ce dernier donne une brillante interprétation d’un vieux renard de la politique, machiavélique, patelin, manipulateur, dénué de scrupules, prêt à tout pour savonner la planche de ceux qui pourraient lui faire de l’ombre ou risquer de contrecarrer ses ambitions. L’acteur peut donner froid dans le dos quand son visage au sourire affable et à l’oeil bienveillant se durcit cruellement, suivant qu’il veut séduire ou menacer. Dans les seconds rôles, on remarque Michael Kelly (Generation Kill), l’âme damnée de Francis, et Kate Mara, impressionnante dans le rôle d’une ambitieuse journaliste.

La réalisation de House of Cards a été confiée à des réalisateurs de premier plan pour la télévision, comme Allen Coulter (Boardwalk Empire) et d’autres qui oeuvrent surtout pour le grand écran, comme Joel Schumacher, James Foley et David Fincher. La musique originale de Jeff Beal (La Caravane de l’étrange, Rome) ajoute encore à notre plaisir.

Les amateurs de séries politiques ont été gâtés cette année avec la sortie de l’intégrale de Borgen et la saison 2 de Boss.

Technique - 7,5 / 10

Les quatre disques sont logés dans un cartonnage de cinq volets décorés recto-verso avec les photographies en noir et blanc des principaux personnages. Il s’insère dans un étui cartonné suffisamment solide. Les disques ne sortent pas très facilement des deux épaisseurs de carton entre lesquelles ils sont glissés.

Le menu principal, sonorisé, sur lequel défilent les photos du cartonnage, offre le choix entre deux versions audio : la version originale au format DTS-HD Master Audio 5.1 et le doublage en français Dolby Digital 5.1. Sous-titres en trois langues : anglais, français et arabe.

Aucun supplément vidéo, juste un résumé succinct de chaque épisode sur une feuille volante.

L’image de House of Cards (1080p, AVC) se distingue par des tons et des contrastes adoucis, une bonne résolution assurant une grande profondeur de champ, y compris dans les séquences de nuit comme celles qui ouvrent le pilote. Tout juste peut-on relever un occasionnel manque de contraste sur les visages filmés en contre-jour. À noter le format 2.0, plutôt rare, particulièrement pour une réalisation pour la télévision.

Le son de la version originale (DTS-HD 5.1) et du doublage en français bénéficie d’un spectre très ouvert des aigus aux basses profondes de l’accompagnement musical et d’une spatialisation convaincante. Les dialogues sont restitués avec clarté par la version originale comme par le doublage français dans lequel on peut cependant relever plusieurs erreurs, reprises par les sous-titres. Par exemple, la traduction de « Secretary of State » (qui correspond à notre Ministre des affaires étrangères) par « secrétaire d’État », une sorte de sous-ministre en France, est un contre-sens.

Crédits images : © Sony

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7,5 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 27 novembre 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus