Le Grand méchant loup (2013) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Nicolas & Bruno
Avec Benoît Poelvoorde, Kad Merad et Fred Testot

Édité par TF1 Studio

Voir la fiche technique

Critique

Un petit cochon et le grand méchant loup

Il était une fois trois frères qui vivaient heureux. Du moins le pensaient-ils. Un jour leur maman eut un accident. Alors Henri, Philippe et Louis se mirent à se questionner sur le sens de leur vie. Une grande vague de doutes pour ces quarantenaires versaillais sans histoire, qui suffit à leur faire entrouvrir la porte à l’inédit, à l’interdit, à l’aventure… au Grand Méchant Loup ! De maison de paille en maison de bois, le loup aussi sexy soit-il délogera-t-il nos trois frères ? Et l’hôtel particulier en pierre de taille de l’aîné, est-il vraiment si solide ? Et si au bout du compte la vie d’adulte n’était pas complètement un conte pour enfant ?

Essai transformé pour Nicolas & Bruno, le duo comico-kitsch qui nous avait déjà bien déridé avec Message à caractère informatif et leur premier et très drôle long métrage La Personne aux deux personnes.

Avec une simplicité et une fraîcheur déconcertantes, les deux complices se frottent à des thèmes usés jusqu’à la corde (la crise de la quarantaine, l’infidélité, les trois petits cochons et la perte d’un être cher pour ne citer que ceux là), reprennent l’idée de base d’un film canadien de 2007 (Les 3 p’tits cochons), et y jettent trois champions des comédies françaises (Benoît Poelvoorde, Kad Merad et Fred Testot) pour un very good trip dont on sort avec une mine réjouit.

Les 3 petits cochons

Réjouit par le fait de découvrir au fur et à mesure que se déroule Le grand méchant loup que Nicolas & Bruno ont réussi à maintenir leur embarcation à flot sans tomber dans les travers graveleux de bon nombre de comédies françaises trop faciles et trop vite oubliées. Réjouit de voir ces acteurs eux aussi habitués à l’outrance être dirigés avec une finesse et une attention infinie pour un résultat aussi plaisant qu’émotionnellement authentique. Réjouit par un sextet de rôles secondaires féminins flirtant juste ce qu’il faut avec les clichés sans jamais s’y laisser prendre, auquel on peut rajouter une Marie-Christine Barrault absolument délicieuse en mère comateuse animée par les pensées de ces trois garnements.

Réjouit enfin par cette envie, devenue rarissime dans le cinéma français, une fois le film terminé, de le remettre au début ! Le grand méchant loup est une gourmandise, qui, à l’image de la pomme de son affiche (et de celle qui la tient), ne demande qu’à être croquée !…

L'un des petits cochons dans sa maison de paille

Technique - 9 / 10

Nicolas & Bruno ont beau s’assagir avec un film plus « sage » que leurs délires précédents, Le grand méchant loup n’oublie pas, dès le menu d’introduction, de nous rappeler quel univers abrite ce film avec un test vidéo/audio volontairement kitsch, voire désagréable, mais bien amusant.

La partie suppléments n’est pas en reste ! Le making of, tourné par un certain Tommy qui ne semble pas connaître grand chose au cinéma, propose un regard tranquille et loin des reportages promotionnels. Pas comme l’émission d’Allociné au son plus que passable qui ne nous apprend pas grand chose.

La bande originale du film est abordée avec un diaporama sonorisé tandis qu’une courte vidéo propose la vidéoprojection de la boîte de nuit…

Mais surtout, surtout, pensez à vous caler 1h48 en plus du film pour le revoir avec son commentaire audio, un summum de délire en direct, pas informatif pour deux sous, mais truffé de déconnades assurées par Nicolas & Bruno, Fred Testot, Benoît Poelvoorde, Léa Drucker et Kad Merad au téléphone sur une musique improvisée en studio par Éric Neveux… un grand moment de n’importe quoi indispensable.

Propre, stable, contrastée, dotée d’une définition impeccable, l’image de ce Blu-ray n’a rien à envier aux canons du moment. Même pour une comédie, autant être visuellement bien servi !

Pareil côté son. Que ce soit dans les galeries de Versailles, à l’hôpital ou sous une pluie battante, les ambiances sont impeccables et les dialogues clairs. La piste DTS-HD Master Audio remplie parfaitement son office.

Nicolas & Bruno

Crédits images : © TF1 Vidéo, Mars Distribution

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
9 / 10
Avis

Moyenne

4,5
5
1
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 28 novembre 2013
Pas de commentaire.
Avatar
Stéphane Leblanc
Le 28 novembre 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus