Hero Corp - Saison 3 (2013) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Simon Astier
Avec Simon Astier, Alban Lenoir et Sébastien Lalanne

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Critique

Les super-héros, échoués dans une contrée inconnue après un terrible naufrage, sont séparés… Une nouvelle vie, parmi les civils, de nouvelles règles et John, leur leader qui les quitte pour se réfugier dans un monastère… Il va falloir se retrouver, reformer le groupe et créer une nouvelle agence avec de nouvelles règles… Au coeur de cette saison, l’amour va naître…Une nouvelle aventure pour certains… Une révélation… Et la certitude qu’un autre destin est en marche…

LES HÉROS ONT FROID AUX OREILLES

Trois ans d’attente après la fin dramatique de la saison saison 2 de Hero Corp. Trois ans d’une patience active pour les fans de la série de Simon Astier, à grands coups de pétitions, manifestations et autres témoignages d’affection, ou comment une décision d’arrêt (suite à des audiences jugées insatisfaisantes) peut être transformée par la ferveur d’un public dévoué.

En trois ans, Hero Corp a eu du coup le temps de mûrir et de continuer à prendre une direction plus dramatique et plus sombre, sans oublier bien évidemment gags, quiproquos et situations grotesques qui ont aussi fait le succès de la série. Car si trois ans se sont écoulés pour nous, pour Hero Corp en revanche, il ne s’est passé que quelques heures et les éléments les moins malins ne sont pas devenus subitement plus intelligents…

La série continue néanmoins de souffrir des mêmes points faibles : des lenteurs, des situations parfois brouillons et certains acteurs pas toujours très inspirés qui donnent plus l’impression de s’amuser dans une cour de récréation que de délivrer des répliques importantes. Pas de quoi gâcher cependant le plaisir de retrouver cet humour potache, ces dialogues taillés à la tronçonneuse et une ambiance assez unique dans le paysage audiovisuel qui nous font déjà attendre une éventuelle saison 4, suite à un cliffhanger démoniaque au sens propre comme au sens figuré du terme…

Généralités - 4,0 / 5

Le premier disque accueille le spectateur avec une carte interactive (accessible ensuite dans le menu bonus) qui donne accès aux pastilles et à l’épisode « 0 » tournés pour faire le lien entre les saisons 2 et 3 et qui avait été proposés en expérience multi-médias avant la diffusion de la saison 3. Un lien permet d’accéder directement au menu principal.

Diffusé par épisodes de 7 minutes en semaine puis en résumés de 35/40 minutes, c’est ce dernier format qui a été retenu pour la structure de cette édition. On passe ainsi de 35 à 7 épisodes. À la fin de chaque épisode, le menu propose automatiquement de visionner un épisode de la web-série « Kyle », que l’on retrouvera également en bonus caché dans les suppléments.

Bonus - 5,0 / 5

Simon Astier n’a jamais été avare en bonus et ce n’est pas la saison 3 qui viendra contredire cette générosité.

Clip, reportages et scènes complètes permettent de régaler le fan et de prolonger l’expérience de la série, comme un long bêtisier de 15 minutes ou une interview décalée d’Arnaud Tasmère.

Le long regard en coulisses de la présence de l’équipe de la série au Comic Con Paris 2013 donne une très bonne idée de la ferveur des fans.

Le morceau de choix est le making of de cette saison 3, plus de 2h40 de coulisses, interviews, anecdotes et autres secrets de fabrication à déguster, de quoi se rendre compte des conditions assez difficiles auxquelles sont confrontés acteurs et membres de l’équipe lors de ce tournage en décors naturels et plutôt froids…

On termine avec la web-série « Kyle » qui permet de retrouver The Lord et Kyle dans 7 pastilles sympathiques mais qui nous laissent sur notre faim quant au devenir de ces deux personnages essentiels des deux premières saisons.

Image - 4,0 / 5

Comme pour beaucoup de séries tournées en vidéo, on récolte ici un master 1080i qui affuble l’image d’un rendu moins précis et plus vibrant sur les lignes droites qu’un master 1080p. Rien de très grave, les visages et décors conservent tout de même une bonne définition. La luminosité qui oscille entre cavernes sombres et paysages enneigés engendre parfois du bruit vidéo qui donne un certain grain à l’image.

Son - 5,0 / 5

DTS-HD Master Audio 5.1 au rendez-vous pour retranscrire les ambiances naturelles, la musique de plus en plus réussie d’Etienne Forget et les dialogues percutants des personnages.

Crédits images : © CALT, Universal Pictures France

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 13 décembre 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Hero Corp - Saison 3
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus