Tempête de boulettes géantes 2 : L'île des miam-nimaux : le test complet du Blu-ray

Cloudy with a Chance of Meatballs 2

Blu-ray + Copie digitale

2013. Réalisé par Cody Cameron

Édité par Sony Pictures

Voir la fiche technique

Critique

Inventeur d’une machine capable de transformer l’eau en nourriture, Flint Lockwood avait été obligé de la détruire parce que son invention avait déchaîné des pluies torrentielles de cheeseburgers et des tempêtes de spaghettis, menaçant toute la planète… Pourtant, la machine n’a pas disparu, et elle crée maintenant des croisements entre animaux et aliments, les « miam-nimaux » ! Flint et ses amis s’embarquent dans une périlleuse mission pour affronter des tacodiles affamés, des Cheddaraignées, des Serpent à galettes, des Hippopatates…

Delicious Park

On croyait ne plus avoir à soumettre nos tripes à un film aussi débordant de nourriture que Tempête de boulettes géantes, mais c’est sans compter les insatiables sirènes du marketing et le goût pour les suites qui sévit à Hollywood.

Fort heureusement, les deux réalisateurs aux commandes de Tempête de boulettes géantes 2 : L’île des miam-nimaux ce sont autant lâchés que leurs prédécesseurs et proposent une suite complètement déjantée et truffé de gags servis par une animation que certains trouveront peut-être un peu trop hystérique.

Qui dit suite, dit nouveautés, assurées ici par un méchant qui n’est pas sans rappeler une sorte de Steve Jobs de la nourriture et une armada de créatures crypto-zoologiques, croisement entre animaux et nourriture, sources de jeux de mots inépuisables.

C’est pour le moins coloré, vif et blindé d’un humour très second degré. À table !!!

Généralités - 3,5 / 5

Sony Pictures nous gratifie d’une galette techniquement parfaite avec pistes HD en VF et VOST, et une image d’une finesse appétissante. Cette édition profite d’un boîtier standard et de menus très basiques, fixes, sonorisés et facile d’accès. Attention à l’avalanche de bonus qui comprend la possibilité de jouer entre mobile ou tablette et l’écran qui diffuse le Blu-ray. L’incontournable copie digitale UltraViolet est offerte via un code à rentrer sur mobile ou ordinateur.

Bonus - 4,5 / 5

Grosse tempête de suppléments sur ce Blu-ray qui commence avec un commentaire audio des deux réalisateurs (VOST) qui se font largement plaisir en revoyant le film et en partageant sur un ton très enjoué tout un tas d’anecdotes et d’information sur la création du film.

C’est désormais une tradition dans tous les grands studios d’animation que de proposer des courts métrages mettant en scène tel ou tel personnage ou aspect du film principal. Ici, ce sont 4 mini-films mélanges d’animation 3D et 2D qui nous entraînent dans des aventures délirantes et plutôt agitées de Steve, Manny, Flint et Earl. Rien de mémorable, mais les plus jeunes seront ravis de cette nouvelle débauche de gags et d’agitation. Ces courts métrages sont proposés en VF et VO sans sous-titre.

Les 4 scènes coupées ou rallongées sont microscopiques et on se demande vraiment pourquoi les avoir coupé. Fait assez rare, ce sont de vrais scènes finalisées et non de simples storyboards ou animatiques comme c’est souvent le cas en animation.

En guise de making of, 4 featurettes abordent divers aspects de la production du film : décors, voix, personnages et même le générique de fin qui a fait l’objet d’une attention toute particulière en mélangeant plusieurs techniques d’animation pour un résultat assez unique.

Un petit détour par le clip vidéo du beau gosse de service et son micro-making of et on repart pour 3 featurettes de Sony Pictures Imageworks qui fournit sa puissance de calcul et ses technologie pour la réalisation des images du film, de quoi aborder sous un autre angle décors et personnages, ainsi qu’un focus sur un personnage caché dans les moindres recoins du film.

Les plus courageux pourront traduire à leurs enfants les instructions uniquement en anglais de l’application Foodimal Funimal qui permet d’accéder à des mini-jeux en synchronisation avec le Blu-ray, entendez par là que ce que l’enfant fera sur le mobile ou la tablette fera apparaître divers événement sur l’écran qui diffuse le Blu-ray. Cette application se synchronise très efficacement dès son lancement.

Image - 5,0 / 5

Attention à l’indigestion ! Le premier Tempête de boulettes géantes était déjà un déluge de couleurs vives et de textures riches en détails, mais là, on frise l’overdose visuelle. L’écran pullule littéralement de détails et le regard ne se reposera qu’à la fin du générique, après avoir absorbé toutes ces images rendues en 4K pour un niveau de définition sensiblement supérieur au premier film qui n’avait été calculé « qu’en » HD simple.

Son - 5,0 / 5

Sony Pictures n’étant pas allergique (comme d’autres) à la VF HD, nous avons droit à deux pistes DTS-HD Master Audio 5.1. Le mixage global est tout à fait similaire avec des basses bien senties, des effets surrounds très fins et judicieux et une musique à sa juste place. En revanche, les dialogues de la VF sont extrêmement plus secs qu’en VOST. Largement mis en avant et dépourvus de profondeur, ils sonnent assez froids.

Crédits images : © Columbia Pictures

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 28 juin 2014
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Tempête de boulettes géantes 2 : L'île des miam-nimaux
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus