Les Vacances du petit Nicolas (2014) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Laurent Tirard
Avec Mathéo Boisselier, Valérie Lemercier et Kad Merad

Édité par Wild Side Video

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 05/12/2014
Critique

C’est la fin de l’année scolaire. Le moment tant attendu des vacances est arrivé. Le petit Nicolas, ses parents et Mémé prennent la route en direction de la mer, et s’installent pour quelques temps à l’Hôtel Beau-Rivage. Sur la plage, Nicolas se fait vite de nouveaux copains : il y a Blaise, qui n’est pas en vacances parce qu’il vit ici, Fructueux, qui aime tout, même le poisson, Djodjo, qui ne parle pas comme eux parce qu’il est anglais, Crépin, qui pleure tout le temps, et Côme, qui veut toujours avoir raison et c’est très énervant. Mais Nicolas fait aussi la connaissance d’Isabelle, une petite fille qui le regarde tout le temps avec de grands yeux ronds et inquiétants, et à laquelle il croit que ses parents veulent le marier de force. Les quiproquos s’accumulent, et les bêtises commencent. Une chose est sûre : ce sera, pour tout le monde, des vacances inoubliables…

Le Petit Nicolas de Laurent Tirard avait attiré 5,5 millions de spectateurs dans les salles en 2009. Un très beau succès. Après un épisode d’ Astérix également réussi, mais qui s’est soldé par un échec commercial plutôt conséquent, le réalisateur ne lâche décidément plus l’univers du génie René Goscinny et revient avec une nouvelle aventure de Nicolas et décide cette fois de l’emmener en vacances en transposant tout naturellement Les Vacances du Petit Nicolas. Doté d’un budget similaire à celui du premier opus, plus de vingt millions d’euros, ce deuxième opus fait cette fois la part belle aux parents. Valérie Lemercier, Kad Merad, Dominique Lavanant et Bouli Lanners ont ici le beau rôle et redoublent d’énergie pour faire marrer les mioches. C’est sans doute pour cela qu’on se sent un peu trahis puisque Nicolas, interprété ici par Mathéo Boisselier qui remplace Maxime Godart déjà « trop âgé », est ici quasi-transparent, tout comme sa bande de potes de vacances, loin d’être aussi attachante que celle de son école habituelle, Alceste, Geoffroy, Clotaire, Eudes…

Le metteur en scène des excellents Mensonges et trahisons - Et plus si affinités et Molière, soigne sa mise en scène, la reconstitution de l’insouciance des vacances des années 50 et 60 avec ses décors et costumes acidulés, tout en reproduisant habilement quelques merveilleux dessins de Sempé. Les gags visuels s’enchaînent sur un rythme soutenu, les références également (La Grande vadrouille, L’Hôtel de la plage, Les Vacances de M. Hulot et même Shining), c’est agréable pour les yeux, mais on ne peut pas s’empêcher de penser que le premier volet était largement au-dessus et surtout plus drôle et proche du livre original. Mais bon, le film se place bien au-dessus des horribles Ducobu de Philippe de Chauveron, les enfants vont sûrement adorer et Laurent Tirard confirme tout le bien qu’on pense de lui depuis son premier long métrage.

Généralités - 3,5 / 5

Le test a été réalisé sur un check-disc. Le menu principal est animé et musical. En plus de l’édition DVD et de l’édition Blu-ray, Wild Side sort également une édition Collector Lunchbox en métal, qui comprend Le Petit Nicolas et Les Vacances du Petit Nicolas, le livre d’histoires des Vacances du Petit Nicolas, un jeu de 54 cartes, un ballon de plage et des autocollants.

Bonus - 3,0 / 5

Les suppléments s’adressent en priorité aux enfants, notamment le making of du film raconté par le jeune Mathéo Boisselier (Nicolas). Il s’agit d’un documentaire traditionnel, constitué de nombreuses images de tournage, des essais costumes, lumières et du plateau où Kad Merad déconne toujours avec l’équipe. C’est ici l’occasion de voir Laurent Tirard à l’oeuvre avec les enfants et la patience qu’il faut pour diriger des piles électriques…

S’ensuivent quelques petites scènes coupées (3’), centrées essentiellement sur la bande de Nicolas qui se fait conseiller par les « grands » pour séduire les filles.

Les entretiens de l’équipe du film (5’) sont bon enfant, Kad Merad, Valérie Lemercier, Laurent Tirard et Mathéo Boisselier devant répondre à des questions du genre quel est votre meilleur souvenir de vacances, votre premier amour, vos plus grosses bêtises…

Nous avons également découvert un bonus caché qui montre Mathéo Boisselier nommé réalisateur par Laurent Tirard à la fin du tournage. Le jeune garçon met en place et dirige ses comédiens avec professionnalisme et l’équipe joue le jeu, notamment Tirard lui-même qui interprète le père de Nicolas face à Dominique Lavanant.

L’interactivité se clôt sur la bande-annonce, un DTS Sound Check et les credits.

Image - 4,5 / 5

Ce transfert HD (1080p, AVC) s’avère soigné, l’univers très BD et carte postale est bien retranscrit avec une prédominance de couleurs vives et pétillantes (les teintes bleue, jaune, rose foisonnent), les contrastes sont au beau fixe et le piqué agréable. Seule une légère perte de la définition sur les séquences sombres et nocturnes - en nuit américaine devrait-on dire - viennent sensiblement ternir le tout avec un léger bruit vidéo constatable sur les arrière-plans. Ce master demeure néanmoins un bel objet, le relief est omniprésent, les séquences de plage sont magnifiques et étincelantes.

Son - 4,5 / 5

Dès la première séquence, la piste DTS-HD Master Audio 5.1 sollicite l’ensemble des enceintes et offre une spatialisation constante et soignée. Ce mixage fait la part belle à la musique enfantine et légère d’Eric Neveux (Les Gazelles, Les Kaïra), (trop) présente pendant tout le film, soulignant presque systématiquement chaque gag ou chaque haussement de sourcil destiné à faire rire les enfants. Comme pour le premier film, les cris des enfants se détachent sans mal sur la centrale, le caisson de basses délivre quelques effets frappants tandis que les ambiances naturelles des scènes en bord de mer demeurent constantes. La DTS-HD Master Audio 2.0 est évidemment plus « plate » mais le spectacle acoustique est tout autant assuré. L’éditeur joint également les sous-titres destinés au public sourd et malentendant, ainsi qu’une piste en Audiodescription.

Crédits images : © Wild Bunch Distribution

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 10 novembre 2014
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Les Vacances du petit Nicolas
Bande-annonce 1 VF
Les Vacances du petit Nicolas
Featurette 1 VF
Les Vacances du petit Nicolas
Featurette 2 VF
Les Vacances du petit Nicolas
Extrait 1 VF
Les Vacances du petit Nicolas
Extrait 2 VF
Les Vacances du petit Nicolas
Extrait 3 VF
Les Vacances du petit Nicolas
Featurette 3 VF
Les Vacances du petit Nicolas
Bande-annonce 2 VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus