My Soul to Take (2010) : le test complet du Blu-ray 3D

Blu-ray 3D

Réalisé par Wes Craven
Avec Max Thieriot, John Magaro et Denzel Whitaker

Édité par TF1 Studio

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 21/11/2014
Critique

Dans la petite ville de Riverton, sept enfants naissent au moment où meurt Abel Plankov, « l’éventreur », auteur d’une série de meurtres. Bug, l’un des sept enfants, sauvé de la mort après l’assassinat de sa mère, ne sait pas qu’il est le fils du tueur. La légende locale veut que l’âme d’Abel Plankov ne soit pas morte…

Difficile de croire que My Soul to Take, sorti en 2010, a été écrit et réalisé par Wes Craven. On est à plusieurs niveaux en-dessous de films tels que La Colline a des yeux, Les Griffes de la nuit (Nightmare on Elm Street), Le Sous-sol de la peur (The People Under the Stairs) et Scream, le premier de la série.

Les ressorts du récit sont mal huilés et le twist final est jeté de manière abrupte après une deuxième moitié du film qui traîne en longueur. Ni les surgissements d’un monstre en haillons, soulignés par de bruyants effets sonores, ni les flots d’hémoglobine ne peuvent compenser les vides du scénario et la mollesse du montage.

My Soul to Take ne brille pas, non plus, par sa distribution. Seuls Emily Meade et Max Thieriot (Bates Motel) sortent un peu du lot.

Restent les beaux paysages du Connecticut.

Technique - 7 / 10

Le menu animé et sonorisé propose le choix entre trois versions audio : la version originale avec sous-titres français imposés et un doublage en français, les deux au format DTS-HD Master Audio 5.1, ainsi qu’une version 3D pour l’écoute au casque.

Sous-titres français pour malentendants.

En supplément, un making of (5’) et des entretiens (10’) sans intérêt et servis en dépit du bon sens, sous forme de brèves séquences (en 4/3 vidéo et SD) jetées sans montage les unes après les autres, brutalement coupées par des écrans noirs. Pour faire bonne mesure, au début et à la fin de chaque séquence, les intervenants parlent… avec le son coupé ! Une recette pour faire du bonus sans dépenser un sou.

Plus consistante, une longue suite de scènes coupées (22’, 2.35, AVC) un peu charbonneuses et, surtout, qui n’apportent pas grande nouveauté tant elles ressemblent à des scènes retenues au montage.

Pour finir, un début alternatif (qui commence par la fin) et deux

fins alternatives

assez semblables (5’).

Le commentaire du film par Wes Craven et trois acteurs se limite, pour l’essentiel, à une description de ce que nous avons sous les yeux, scandée toutes les dix à quinze secondes par les « yeah » et les rires plutôt niais de l’actrice. Curieusement, avec le lecteur du test, les sous-titres se bloquent systématiquement après chaque utilisation de la touche « next ».

L’image (2.35, AVC pour la version 2D, MVC pour la 3D) présente de belles couleurs, des contrastes assez fermes et des noirs assez denses. Mais la définition est insuffisante dans les plans larges, voire confuse dans certaines scènes en basse lumière. La conversion 3D assombrit beaucoup trop l’image et n’ajoute du relief que dans de rares séquences, notamment de course dans les arbres. Mieux vaut se contenter de la version 2D.

Le son s’ouvre sur un large spectre, mais manque un peu de dynamique. L’utilisation du format multicanal procure une raisonnable immersion dans l’environnement.

Crédits images : © Euro TV

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

2,0
5
0
4
0
3
0
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 21 novembre 2014
Difficile de retrouver dans ce film le talent qu’a montré Wes Carven en réalisant Les Griffes de la nuit et Scream.

Lire les avis »

Multimédia
My Soul to Take
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus