Nos pires voisins

Nos pires voisins (2014) : le test complet du Blu-ray

Neighbors

Blu-ray + Copie digitale

Réalisé par Nicholas Stoller
Avec Seth Rogen, Rose Byrne et Zac Efron

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 02/01/2015
Critique

À première vue, les jeunes parents que sont Mac et Kelly Radner vivent le parfait rêve américain, avec leur adorable petite Stella et une maison fraîchement (et difficilement) acquise dans un charmant quartier résidentiel. Ce qui n’empêche pas les jeunes trentenaires de se considérer toujours aussi hype et cool. Pourtant, cette nouvelle étape, dans la vie de ces fêtards pas tout à fait repentis, va s’avérer délicate à gérer et les obliger à négocier leur entrée dans un âge adulte pleinement assumé.

Quand ils découvrent que leurs nouveaux voisins ne sont autres que les membres fervents et débridés d’une confrérie étudiante, menés par le charismatique Teddy, ils essaient d’abord de s’assurer leur sympathie et leur respect, en tirant le meilleur de cette situation quelque peu inconfortable. Mais la fiesta et les frasques incessantes des étudiants poussent le couple à se montrer plus virulent pour protéger leur territoire et leur tranquillité, et ce qui n’était que des enfantillages dégénère rapidement en un conflit épique de générations.

Nicholas Stoller est le scénariste de savoureuses comédies comme Braqueurs amateurs (2005) et Yes Man (2009) avec Jim Carrey, mais c’est aussi et surtout le réalisateur de Sans Sarah rien ne va (2008), son « spin-off » American Trip (2010) et l’excellent 5 ans de réflexion (2012). Après le succès en demi-teinte de ce dernier film, Nicholas Stoller a enchaîné directement sur Nos pires voisins, comédie menée par l’indispensable Seth Rogen (également producteur), la divine Rose Byrne, et Zac Efron qui s’éclate dans chaque scène et qui n’en finit pas d’étonner de film en film après Hairspray, Orson Welles & moi, Paperboy et Parkland.

Si elle ne révolutionne en rien la comédie américaine - et même la comédie tout court après le navrant Babysitting, pâle copie franchouillarde de Projet X - force est d’admettre que Nos pires voisins se place dans les sommets du politiquement incorrect. L’investissement total des comédiens, le rythme endiablé, les dialogues tordants qui fusent à cent à l’heure et la totale régression assumée emportent facilement l’adhésion. Le moins que l’on puisse dire, c’est que tout ce beau monde ne recule devant rien pour faire rire les spectateurs, à l’instar de Rose Byrne qui se fait purement et simplement « traire » par Seth Rogen. C’est sûr que Nos pires voisins ne va pas et ne peut pas plaire à tout le monde.

Pourtant, Nicholas Stoller n’oublie jamais ce qui fait le petit plus de l’écurie Judd Apatow dont il est l’élève, à savoir l’émotion et la réflexion. Car derrière les gags les plus graveleux, le cinéaste use de cette guerre entre voisins, un couple de trentenaires de classe moyenne avec un enfant en bas âge qu’ils essayent d’élever comme ils le peuvent et comme tout le monde (de manière imparfaite donc), désireux de voir grandir leur progéniture en toute sécurité, qui doit soudain faire face aux étudiants déchaînés d’une confrérie qui cause quelques ravages dans leur quartier résidentiel. Le conflit de générations est donc finalement au coeur de Nos pires voisins, véritable et réjouissant défouloir potache, largement conseillé en cas de coup de mou.

Généralités - 3,5 / 5

Le test du Blu-ray a été réalisé sur check-disc. Le menu principal, fixe et musical, déçoit et s’avère guère recherché.

Bonus - 3,5 / 5

Une scène d’ouverture alternative (7’) présente ce qui a conduit Teddy et sa bande à venir s’installer dans le quartier résidentiel de Mac et Kelly, autrement dit l’incendie de leur repaire universitaire. Dommage que cette séquence n’ait pas été gardée, car elle s’avère particulièrement réussie et même épique.

D’autres excellentes scènes et répliques coupées ou/et alternatives (16’) sont également au programme et prolongent l’histoire de la fraternité, la première fête de la bande à Teddy, le quotidien de Mac et Kelly ou encore la recherche des airbags volés.

Les quatre autres segments, Un duo improbable (6’), La Fête avec Bad Neighbors (7’), Sur le tournage avec… (4’) et La Confrérie (6’) composent en réalité un seul et même making of. De facture classique, composés d’interviews de toute l’équipe, d’images de tournage et de propos dithyrambiques, ces modules reviennent en grande partie sur la venue inattendue de Zac Efron sur ce projet, sa collaboration avec Seth Rogen, la création de quelques accessoires plutôt déroutants…

L’interactivité se clôt sur un inévitable bêtisier (6’).

Image - 4,5 / 5

Universal frôle la perfection avec ce master HD de Nos pires voisins et c’est tant mieux car les comédies aussi ont souvent besoin d’être soignées en Blu-ray. Tout d’abord, c’est la clarté et le relief des séquences diurnes qui impressionnent et flattent la rétine. Le piqué est vigoureusement acéré, les détails abondent aux quatre coins du cadre large et les contrastes affichent une densité remarquable. Seules les scènes en basse lumière témoignent d’un sensible fléchissement de la définition. En dehors de cela, c’est le nec plus ultra. Un transfert très élégant.

Son - 4,0 / 5

Nos pires voisins repose souvent sur les dialogues. Il n’est donc pas étonnant que les mixages anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et français DTS 5.1 fassent la part belle aux enceintes frontales et à la centrale d’où émergent les voix des comédiens et les effets annexes. Dans les deux cas, la spatialisation est essentiellement musicale (voir toutes les séquences de fiesta) et, sans surprise, la version originale l’emporte sur son homologue de par son ampleur, son relief et sa dynamique. De même, les ambiances se révèlent plus riches, harmonieuses et naturelles sur la piste anglaise.

Crédits images : © Universal

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 16 décembre 2014
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Nos pires voisins
Bande-annonce VF
Nos pires voisins
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus