Gemma Bovery : le test complet du Blu-ray

2014. Réalisé par Anne Fontaine
Avec Fabrice Luchini, Gemma Arterton et Jason Flemyng

Édité par Gaumont

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 23/01/2015
Critique

Martin est un ex-bobo parisien reconverti plus ou moins volontairement en boulanger d’un village normand. De ses ambitions de jeunesse, il lui reste une forte capacité d’imagination, et une passion toujours vive pour la grande littérature, celle de Gustave Flaubert en particulier. On devine son émoi lorsqu’un couple d’Anglais, aux noms étrangement familiers, vient s’installer dans une fermette du voisinage. Non seulement les nouveaux venus s’appellent Gemma et Charles Bovery, mais encore leurs comportements semblent être inspirés par les héros de Flaubert. Pour le créateur qui sommeille en Martin, l’occasion est trop belle de pétrir - outre sa farine quotidienne - le destin de personnages en chair et en os. Mais la jolie Gemma Bovery, elle, n’a pas lu ses classiques, et entend bien vivre sa propre vie…

Rien n’arrête Anne Fontaine ! Après avoir fait tourner deux blondes solaires, Naomi Watts et Robin Wright dans Perfect Mothers, la réalisatrice s’entiche cette fois d’une comédienne britannique et non des moins puisqu’il s’agit de la sexy Gemma Arterton, James Bond Girl de Quantum of Solace (la seule chose qu’on retient du film d’ailleurs), vue dans Good Morning England et quelques grosses machines hollywoodiennes comme Le Choc des Titans, Prince of Persia : Les Sables du temps et Hansel et Gretel : Witch Hunters.

Adapté du roman graphique de Posy Diamonds, Gemma Bovery permet à Gemma Arterton de retrouver l’univers de l’auteure de Tamara Drewe, qu’elle avait interprété en 2010. Comme dans le film de Stephen Frears, Gemma Arterton interprète celle par qui le scandale arrive et qui va surtout perturber le tranquille équilibre d’un petit boulanger sans histoire, interprété par l’immense Fabrice Luchini (déjà dans La Fille de Monaco de la cinéaste), lui-même adorateur de Flaubert et de son oeuvre.

Epaulée par le chef opérateur Christophe Beaucarne, qui pour l’occasion compose une lumière chaleureuse, la douce musique de Bruno Coulais, et l’excellence des seconds rôles (Jason Flemyng, Isabelle Candelier, Niels Schneider, Elsa Zylberstein, Edith Scob et Kacey Mottet Klein), Anne Fontaine n’a plus qu’à dérouler tranquillement son récit en faisant sans cesse le parallèle entre Madame Bovary et la fiction contemporaine. Il faut bien avouer que Gemma Bovery n’a rien de révolutionnaire et manque parfois de rythme. On attend toujours la scène qui fera avancer un peu plus vite les rouages de cette mécanique, mais celle-ci n’arrive pas vraiment et l’ensemble reste trop linéaire. C’est beau à regarder, très plaisant même, Gemma Arterton est - pour reprendre les mots de Fabrice Luchini sur sa partenaire - une bombe atomique (mais pas que), cela divertit gentiment avec juste ce qu’il faut de malice, d’ironie, de fantaisie, d’élégance et d’ambiguïté, même s’il n’en reste pas grand-chose au final.

Généralités - 3,5 / 5

Le test du Blu-ray de Gemma Bovery a été réalisé sur check-disc. Le menu principal est animé et musical. Le visuel reprend le visuel de l’affiche du film.

Bonus - 2,5 / 5

En plus de la bande-annonce et du teaser où Fabrice Luchini intervient dans son propre rôle (« C’est halluuuciiiiiinant ! »), Gaumont livre un petit making of de 21 minutes, composé d’interviews d’Anne Fontaine, de l’auteure anglaise Posy Simmonds et de Gemma Arterton dans un français délicieux. La réalisatrice revient sur la découverte du roman-graphique et de son souhait de le transposer à l’écran, tandis que Posy Simmonds s’attarde sur la genèse de Gemma Bovery, son adaptation et le choix des comédiens. L’actrice évoque son arrivée sur le projet, son travail pour apprendre le français, et la collaboration avec Fabrice Luchini. Evidemment, diverses images issues du plateau dévoilent l’envers du décor, tout comme certaines planches du roman-graphique qui illustrent l’ensemble.

Image - 4,5 / 5

Quelques petites pertes de la définition et un piqué manquant parfois de mordant nous empêchent d’attribuer la note maximale à cette édition HD. Néanmoins, ce master demeure fort plaisant et n’a de cesse de flatter les yeux avec une superbe restitution de la colorimétrie et des aplats, devant lesquels ressortent sans mal les comédiens. Les contrastes sont denses, la gestion solide, et les partis-pris esthétiques raffinés du chef opérateur Christophe Beaucarne (La Chambre bleue, Perfect Mothers, Coco avant Chanel) trouvent en Blu-ray un magnifique écrin.

Son - 4,0 / 5

Le mixage DTS-HD Master Audio 5.1 offre un bon confort acoustique en mettant à l’avant la musique de Bruno Coulais. De ce point de vue-là, il n’y a rien à redire sur la spatialisation, y compris sur le superbe Jimmy du groupe Moriarty. Les ambiances naturelles sont en revanche un peu plus discrètes et finalement, l’ensemble de l’action se retrouve canalisé sur les enceintes frontales. Néanmoins, les dialogues sont solidement plantés sur la centrale. La piste DTS-HD Master Audio 2.0 contentera largement ceux qui ne seraient pas équipés sur la scène arrière.

Une piste Audiodescription ainsi que les sous-titres anglais et français destinés au public sourd et malentendant sont également disponibles.

Crédits images : © Jérôme Prébois / Albertine Productions - Ciné-@ - Gaumont - Cinéfrance 1888 - France 2 Cinéma

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 22 décembre 2014
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Gemma Bovery
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus