Les Témoins - Saison 1 (2014) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Hervé Hadmar
Avec Thierry Lhermitte, Marie Dompnier et Laurent Lucas

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 27/03/2015
Critique

Les témoins

Des tombes profanées. Des morts qu’on déterre et qu’on installe dans des maisons témoins. À chaque fois, le même rituel : une femme, un homme, une adolescente qui ne se connaissaient pas et qui forment une nouvelle famille. L’autopsie des cadavres révèle que les hommes ont été assassinés…

Le cadre choisi pour la minisérie feuilleton Les Témoins (6 épisodes de 52 minutes), les falaises de craie aux alentours du Tréport, rappelle celui, situé de l’autre côté du Channel, d’une autre série policière, Broadchurch. La comparaison, malheureusement, s’arrête là.

On retrouve, en effet, dans Les Témoins, le formatage et les ingrédients assez indigestes des feues « sagas de l’été » avec leur lot de situations plus qu’improbables, un récit alambiqué, trop de temps morts, des dénouements ou rebondissements servis de manière abrupte, un cliffhanger obligé à la fin de chaque épisode.

La série Les Témoins, soigneusement filmée, est une création conjointe de Marc Herpoux et Hervé Hadmar (également réalisateur de tous les épisodes), complices de longue date : on leur doit Les Oubliées (2007), Pigalle, la nuit (2009), leurs meilleures réalisations, et Signature (2010).

Les témoins

On retrouve dans Les Témoins un peu de Signature : quelques ruptures dans l’enchaînement du récit, la photographie réussie de paysages spectaculaires, les montagnes de L’île de la Réunion ou les falaises escarpées de Normandie, et la belle musique originale d’Éric Demarsan, leur compositeur attitré.

La distribution est solide avec Thierry Lhermitte (un peu figé), Marie Dompnier (venue du théâtre, elle tient ici son premier grand rôle devant la caméra), Laurent Lucas dans la peau d’un effrayant psychopathe. Et l’on retrouve avec plaisir la jeune Roxane Duran, révélée par Michael Haneke dans Le Ruban blanc.

Il faudra encore des efforts pour amener les séries françaises au niveau de celles réalisées aux USA ou, plus près de chez nous, au Royaume Uni. Mais nous sommes probablement sur la bonne voie depuis quelque temps avec, notamment, , Un village français, Les Revenants

Les témoins

Technique - 7 / 10

Les deux disques, joliment sérigraphiés, contenant chacun trois épisodes, sont logés dans un traditionnel boîtier bleu. L’étrange menu principal animé et musical, très réussi, propose le choix entre deux versions audio : DTS-HD Master Audio 5.1 ou 2.0 stéréo.

Quatre suppléments sur le disque 1 : un bout d’essai de Marie Dompnier et Jan Hammenecker filmés dans la rue Saint Louis en l’Île (3’), un diaporama de photos de plateau et de cadres du story board (1’) et, plus original, la suite de la musique originale d’Éric Demarsan en huit plages (20’, LPCM stéréo). Pour finir, la bande annonce (3’).

Sur le disque 2, l’habituel Espace découverte de Koba Films avec les teasers de cinq téléfilms ou séries : Happy Valley - Saison 1, Inspecteur Barnaby - Saison 16, Soldat blanc, Borderline et Paris.

L’image (1.77:1, 1080i, AVC) est agréable, pour sa texture et ses couleurs naturelles. Dommage que les noirs, manquant un peu de densité, aient tendance à se boucher dans les scènes sombres.

Le son DTS-HD Master Audio 5.1, concentré sur les voies avant, assure une bonne immersion dans l’accompagnement musical. Une certaine difficulté à capter tous les dialogues est autant imputable, comme cela arrive trop souvent dans les séries françaises, à des problèmes d’articulation qu’à des faiblesses de la prise de son.

Les témoins

Crédits images : © Cinétévé

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 27 mars 2015
Bien filmée, cette minisérie policière souffre d’un scénario un peu trop alambiqué et de situations peu crédibles.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus