Ninja Turtles (2014) : le test complet du Blu-ray

Teenage Mutant Ninja Turtles

Combo Blu-ray + DVD

Réalisé par Jonathan Liebesman
Avec Megan Fox, Will Arnett et William Fichtner

Édité par Paramount Pictures

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 13/03/2015
Critique

Photo Ninja Turtles

Tenez-vous prêts : quatre héros de légende vont bientôt faire parler d’eux à New York…
Leonardo, le leader, Michelangelo, le beau gosse, Raphael, le rebelle et Donatello, le cerveau, vont tout faire pour défendre la ville de New York, prise entre les griffes de Shredder. Entre deux dégustations de pizzas (sans anchois, bien sûr) et un entraînement intense aux arts martiaux, prodigué par leur maître Splinter, ils vont accomplir leur destin, aidés par la courageuse reporter, April O’Neil.

Sous l’égide de Michael Bay, ici producteur (seulement, ouf !) de ce blockbuster au budget de 125 millions de dollars, le réalisateur Jonathan Liebesman, à qui l’on doit Massacre à la tronçonneuse : Le Commencement, World Invasion : Battle Los Angeles et La Colère des Titans, ressuscite les mythiques Tortues Ninja issues de la bande dessinée de Kevin Eastman et Peter Laird, dans Ninja Turtles. Ce remake-reboot de la franchise reprend la même recette que le classique de la comédie d’action décomplexée des années 1990, à savoir une alliance entre le polar urbain, le film d’arts martiaux, de super-héros, de samouraï, de science-fiction et de burlesque, mis au goût du jour, autrement dit avec le renfort d’effets spéciaux dernier cri ahurissants.

Photo Ninja Turtles

Hautement divertissante, cette relecture s’avère très drôle, dynamique, peu avare en scènes d’action nawak et surtout suffisamment respectueuse pour titiller la nostalgie des spectateurs qui ont grandi avec les Tortues, mais aussi pour appâter et plaire aux plus jeunes. Les quelques éléments bousculés de la mythologie «  Tortueninjienne  » passent comme une lettre à la poste. Sept ans après le long métrage d’animation 3D, Leonardo, Michelangelo, Raphael et Donatello - ainsi que le mentor Splinter et le méchant Shredder, mais cela coule de source - prennent vie grâce à la motion-capture. A partir de l’interprétation de véritables comédiens vêtus d’une combinaison spéciale recouverte de capteurs, tout comme leurs visages, les quatre Tortues ont ensuite été créées par les spécialistes d’ILM. Le résultat est spectaculaire.

Plus guerrières, grandes, sombres et bad-ass, nos chers reptiles prennent vie devant nos yeux ébahis. Il en est de même pour Megan Fox, qui interprète une April O’Neil pétillante et bondissante - certains diront rebondit à souhait - dont le visage semble avoir changé depuis les Transformers, à croire qu’elle aussi a été créée en CGI. Ajoutez à cela un William Fichtner qui ne met pas longtemps à dévoiler sa face sombre - oups, mais en même temps c’est tellement évident - mais aussi un Will Arnett transi d’amour pour les fesses de Megan, des séquences d’action et de bastons complètement dingues (la poursuite enneigée !) et repoussant les limites du vraisemblable et du vide scénaristique - c’est vrai, on est pas venu pour ça - et vous obtenez un cocktail explosif qui remplit parfaitement son contrat et bien au-delà. C’est frais, tonique, drôle, sympa, un très bon moment quoi !

Photo Ninja Turtles

Photo Ninja Turtles

Généralités - 4,0 / 5

Le Blu-ray et le DVD de Ninja Turtles reposent dans un boîtier classique de couleur bleue. Le visuel de la jaquette diffère de l’affiche du film. Le menu principal est dynamique, animé et musical. La version 3D du film est disponible dans la partie consacrée aux suppléments (Dans ta face ! Les Tortues en 3D).

Bonus - 3,5 / 5

L’essentiel de cette section renferme des modules consacrés aux effets visuels :

On commence par le segment intitulé Réalité digitale (18’), composé d’interviews du réalisateur, des comédiens, des responsables des effets spéciaux numériques, des animateurs et des producteurs. Chacun vante les prouesses techniques ayant permis de redonner vie aux Tortues Ninja grâce à la motion capture, procédé devenu presque banal, permettant d’enregistrer les performances de véritables comédiens, via des capteurs inscrits sur leurs combinaisons spéciales, mais aussi sur leurs visages, pour ainsi les dupliquer sur des personnages réalisés en images de synthèse. Quelques images de tournage dévoilent l’envers du décor, notamment des quatre comédiens donnant la réplique à Megan Fox directement sur le plateau, pour être remplacés après par leur avatar à carapace.

J’en ai assez d’être vert (7’) donne la parole à toute l’équipe du film, qui s’exprime sur ce que représente pour eux Les Tortues Ninja. Moments nostalgiques où certains évoquent les jouets, d’autres des casquettes, des figurines, des camions lance-pizzas… bref, c’est du merchandising quoi ! A côté de cela, les comédiens interprétant Raphael, Donatello, Michelangelo et Leonardo parlent de l’alchimie qui s’est créée entre eux sur le plateau.

Le supplément Composite Evolutif (15’) propose un exposé croisé sur l’histoire des tortues depuis 220 millions d’années… et celle des ninjas à travers les siècles. On passe de l’un à l’autre à travers quelques transitions bien trouvées et l’ensemble est très intéressant.

(6’) laisse cette fois la place au compositeur Brian Tyler, qui entre deux sessions d’enregistrement s’exprime sur sa collaboration avec le réalisateur Jonathan Liebesman et ses musiques de films de prédilection, en l’occurrence John Williams et ses thèmes de Superman et Les Aventuriers de l’Arche perdue.

La fin en version longue (46 secondes !) ne s’avère être qu’un petit épilogue mettant en scène April O’Neil (Megan Fox) réaliser un reportage à Time Square, durant lequel elle évoque quelques mystérieux héros restés dans l’ombre…

Le reste est anecdotique. On trouve un clip vidéo usant (3’) et son «  making of  » (2’) où l’on voit l’interprète Wiz Khalifa s’exprimer sur son «  bonheur  » d’écrire une chanson pour Les Tortues Ninja, avec un sourire digne de celui de Buster Keaton. Les fans seront ravis d’apprendre qu’il s’est fait tatouer Donatello sur la jambe. Oui, bon, on s’en fout c’est vrai.

Photo Ninja Turtles

Image - 5,0 / 5

Le test a été réalisé sur la version 2D. En dépit d’un ou deux plans moins précis, le master HD (1080p, AVC) de Ninja Turtles se révèle aussi aiguisé que les saïs de Raphael. Le cadre large est peu avare en détails, ciselés et d’une richesse exemplaire, les contrastes sont denses et le relief - le film ayant été fait pour une exploitation 3D dans les salles de cinéma - demeure omniprésent, certains effets rajoutés faisant même une belle impression en 2D, notamment lors de la séquence de la poursuite enneigée et du final sur le building. N’oublions pas les séquences diurnes, particulièrement lumineuses, la profondeur de champ abyssale, une colorimétrie bigarrée alliant les gammes chaudes au joli grain avec les teintes plus froides (voir les scènes nocturnes) et des noirs d’une densité jamais démentie.

Son - 4,5 / 5

Paramount sort l’artillerie lourde avec une version originale Dolby Atmos, ici testée en Dolby TrueHD 7.1. ! Autant dire que nous vous déconseillons de visionner ce film tard le soir au risque de vous faire arrêter pour tapage nocturne. Dès l’apparition des étoiles du logo Paramount, les latérales distillent des effets latéraux qui ne s’arrêteront jamais. Le caisson de basses démarre et se déplace presque tout seul sur le plancher, l’excellente composition de musique de Brian Tyler (John Rambo, Insaisissables, Expendables 3) explose, c’est parti pour une succession de bastons et de scènes d’action !

A côté, la piste française fait pâle figure avec son petit encodage Dolby Digital 5.1, même si elle conviendra aux allergiques à la version originale, avec son ouverture sympatoche des enceintes frontales, des arrière qui assurent et son doublage rigolo. Un film «  d’auteur  » hollywoodien qui rend sourd et qui anesthésie, mais qu’on aime bien !

Photo Ninja Turtles

Crédits images : © Paramount Pictures

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,3
5
1
4
2
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Olivier Demangeon
Le 9 octobre 2016
« Ninja Turtles » est un très bon film d’action fortement saupoudré de comédie, qu’il faut éviter de prendre au premier degré. L’histoire nous est connue, car il s’agit d’un reboot dans cette saga, on y refait donc connaissance avec les principaux protagonistes. L’intrigue est basique, mais se veut plus contemporaine, car teintée d’un aspect terroriste. Comme pour d’autres films faisant appel à la motion capture, tel que « Warcraft » (2016), il faut différencier les personnages réels de ceux modifiés par ordinateur. On passe un agréable moment de divertissement en famille devant ces nouvelles aventures des tortues ninjas.
Lire ma critique complète concernant ce film : http://wp.me/p5woqV-2d9
Avatar
ouioui
Le 8 avril 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Franck Brissard
Le 11 mars 2015
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Ninja Turtles
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus