Hunger Games - La Révolte : Partie 1 (2014) : le test complet du Blu-ray

The Hunger Games: Mockingjay - Part 1

Réalisé par Francis Lawrence
Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson et Liam Hemsworth

Édité par Metropolitan Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 17/04/2015
Critique

Photo Hunger Games - La Révolte : Partie 1

Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir.

Phénomène littéraire, la trilogie Hunger Games de Suzanne Collins s’est vendue à plus de 30 millions d’exemplaires à travers le monde. L’adaptation cinématographique du premier et du second volet ont rapporté plus d’1,5 milliard de dollars. Vertigineux. A l’instar du dernier chapitre d’Harry Potter et de Twilight (et prochainement pour Divergente), les producteurs ont décidé de scinder le troisième et ultime chapitre en deux volets, histoire de remplir au maximum le tiroir-caisse. Hunger Games - La Révolte (Partie 1) risque donc de décontenancer les fans de la première heure puisque l’action et le triangle amoureux sont relégués au second plan dans cette première partie du final, plus centrée sur l’émotion.

Soyons honnêtes, le troisième tome était le plus mauvais de la saga littéraire. Néanmoins, le réalisateur Francis Lawrence parvient à mettre en boite un divertissement beaucoup plus intéressant, politique et intelligent que le livre original. Loin des mièvres bluettes à la Twilight, plus universel qu’Harry Potter, plus adulte et violent (même si certaines scènes du roman ont été quelque peu édulcorées) que Divergente, Hunger Games - La Révolte (Partie 1) traite toujours des thèmes abordés dès le premier volet comme la guerre, la pauvreté, la faim, le sacrifice. Une allégorie du pouvoir impérial, d’un empire en décomposition, de la lutte de l’oligarchie des nantis qui pour empêcher un soulèvement use de la répression.

Photo Hunger Games - La Révolte : Partie 1

Jennifer Lawrence est devenue très pro et porte littéralement le film sur ses jolies épaules. Son personnage évolue encore et devient malgré elle l’emblème de la révolte, le fameux geai moqueur qui donne son titre au film dans sa version originale, Mockingjay. Elle est la raison pour laquelle on s’intéresse à cette franchise puisqu’elle n’est guère aidée par ses camarades masculins, on ne peut plus fades comme Josh Hutcherson (aucun charisme), Liam Hemsworth (visage figé). Heureusement, Woody Harrelson, Donald Sutherland, Philip Seymour Hoffman (disparu pendant le tournage de la partie 2) et Julianne Moore épaulent solidement la jeune star.

Ne vous attendez pas à un gros film d’action comme les précédents épisodes. Hunger Games - La Révolte (Partie 1) est même souvent confiné dans les décors souterrains austères du District 13 et la photo sombre appuie cette sensation d’étouffement qui contraste radicalement avec ce qui a été vu précédemment. L’Embrasement était un quasi-remake du premier et même si certaines redondances et baisses de régimes se font sentir, l’intérêt est donc revu à la hausse avec La Révolte (partie 1). Espérons tout de même que Francis Lawrence et son équipe en aient gardé sous le coude pour la baston finale prévue dans les salles en novembre 2015. 


Photo Hunger Games - La Révolte : Partie 1

Généralités - 3,5 / 5

Le test du Blu-ray de Hunger Games - La Révolte (Partie 1) a été réalisé sur un check-disc. Cette édition comporte deux Blu-ray. Les menus principaux sont animés et musicaux.

Bonus - 4,5 / 5

Metropolitan prend soin d’une de ses franchises les plus lucratives. Si l’on compte la durée du commentaire audio, pas loin de cinq heures de suppléments sont répartis sur les deux galettes bleues.

Le premier disque comprend le commentaire audio du réalisateur Francis Lawrence et de la productrice Nina Jacobson, en version originale sous-titrée en français. Très à l’aise dans l’exercice, les deux collaborateurs se penchent surtout sur l’adaptation du livre de Suzanne Collins et le travail avec les comédiens. Les effets spéciaux, les décors, les conditions de tournage sont également passés en revue, sans oublier les anecdotes de tournage suffisamment intéressantes pour rendre l’écoute de commentaire très agréable.

En plus d’un lot de bandes-annonces, de liens Internet et clip vidéo Yellow Flicker Beat de Lorde (4’), Metropolitan fournit également une poignée de scènes coupées (12’). Plutôt anecdotiques, elles prolongent quelque peu le quotidien dans le District 13.

Le deuxième Blu-ray propose un impressionnant making of d’une durée de 2h15 ! Divisé en huit segments, cet impressionnant documentaire revient sur les défis de ce dernier chapitre scindé en deux long-métrages, la transposition du roman à l’écran, le design de la dystopie et l’esthétique visuelle, le casting passé en peigne fin, les costumes, les maquillages, les coiffures, le tournage proprement dit, les cascades, les effets spéciaux, le procédé de la post-production, le tout évidemment largement illustré par des images de plateau, d’interviews de toute l’équipe (producteurs, réalisateur, acteurs, chef opérateur, monteurs, compositeur, décorateur, responsables des effets visuels), ainsi que de dessins préparatoires et des animatiques. Ce making of croule souvent sous les superlatifs, tout le monde a été heureux sur le tournage, tout le monde est ami, beau et généreux, et cela peut devenir agaçant sur la durée. Mais bon, c’est plutôt bien fait, suffisamment crédible et bien rythmé.

Un segment de 11 minutes est dédié à l’immense Philip Seymour Hoffman, disparu le 2 février 2014 à l’âge de 46 ans, des suites d’une overdose. Tous les intervenants du making of précédent lui rendent hommage.

Nous arrivons au bout de cette interactivité avec un supplément dédié au travail musical de la jeune chanteuse néo-zélandaise Lorde (8’) à qui a été confié l’arrangement de la bande originale de Hunger Games - La Révolte (Partie 1), ainsi que l’écriture et l’interprétation de la chanson du générique de fin.

Photo Hunger Games - La Révolte : Partie 1

Image - 4,5 / 5

Metropolitan frôle la perfection avec ce master HD français. Si les contrastes affichent une densité impressionnante, le piqué n’est pas aussi ciselé sur les nombreuses scènes sombres et certaines séquences apparaissent un peu douces, notamment durant la première partie du film se déroulant dans le district 13, où les visages des comédiens apparaissent un peu cireux. En dehors de cela, la profondeur de champ demeure abyssale (les scènes en extérieur sont magnifiques), les détails se renforcent et abondent, le cadre large est idéalement exploité et la colorimétrie est froide, grisâtre, mais admirablement tenue. La mise en scène parfois agitée de Francis Lawrence entraîne quelques pertes inévitables de la définition mais l’ensemble demeure la plupart du temps estomaquant de beauté, le grain cinéma (même si le film a été tourné en numérique) est respecté, la clarté voluptueuse, le tout étant conforté par un encodage AVC solide comme un roc.

Son - 5,0 / 5

Il serait judicieux de prévenir vos voisins avant d’entrer dans le District 13 ! En effet, les deux pistes anglaise et française DTS-HD Master Audio 7.1 vont mettre vos enceintes et votre caisson de basses (fracassant sur la scène du barrage) à rude épreuve. La musique de James Newton Howard enveloppe délicatement le spectateur dès les premières images, les ambiances latérales sont riches, multiples, enveloppantes, tandis que la balance frontale exsude ses effets avec vigueur, et la centrale ses dialogues avec ardeur. Encore un Blu-ray de démonstration idéal pour épater la galerie.

Une piste Audiodescription et les sous-titres français destinés au public sourd et malentendant sont également disponibles.

Photo Hunger Games - La Révolte : Partie 1

Crédits images : © Lionsgate

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

2,7
5
0
4
1
3
1
2
0
1
1

Je donne mon avis !

Avatar
ouioui
Le 13 septembre 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Giuseppe Salza
Le 23 mars 2015
Un film d'action sans action. Deux heures à cuisson trèèèèèes lente pour nous préparer aux feux d'artifice du chapitre final de la saga. Cette manie de splitter les romans en 2 parties pour doubler les recettes, on peut comprendre. Mais si c'est pour emmerder les spectateurs comme des rats morts...
Avatar
Franck Brissard
Le 17 mars 2015
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Hunger Games - La Révolte : Partie 1
Bande-annonce VF
Hunger Games - La Révolte : Partie 1
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus