La Cage aux folles

La Cage aux folles (1978) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Édouard Molinaro
Avec Michel Serrault, Ugo Tognazzi et Michel Galabru

Édité par MGM / United Artists

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 31/05/2015
Critique

Photo La Cage aux folles

« La Cage aux folles » est une boîte de nuit qui présente un spectacle de travestis, dont la vedette est Zaza (de son vrai nom Albin). Il forme avec Renato un vieux couple homosexuel. Ce dernier a eu auparavant un fils, Laurent, qui lui annonce son futur mariage avec la fille d’un député. La rencontre avec cet homme politique très conservateur s’avère inévitable…

Film culte, appartenant définitivement au patrimoine du cinéma français, La Cage aux folles est l’adaptation de la pièce de théâtre éponyme de Jean Poiret, un triomphe joué pour la première fois au Théâtre du Palais Royal en 1973 avec l’auteur lui-même et évidemment Michel Serrault. Cette transposition à l’écran est signée (entre autres) par Francis Veber et mise en scène par Edouard Molinaro. Coproduction franco-italienne oblige (le film a même été tourné dans les studios de Cinecittà), l’immense Ugo Tognazzi s’empare du rôle de Renato Baldi, compagnon d’Albin Mougeotte alias Zaza Napoli, joué par Michel Serrault. Comme il l’avait déjà fait sur son chef-d’oeuvre Oscar en 1967 et L’Emmerdeur en 1973, Edouard Molinaro, même s’il ne peut échapper à un aspect théâtral, parvient à donner vie à la matière originale grâce à son sens aiguisé de la technique. La caméra parfois portée s’immisce dans le cabaret de Renato, le montage est efficace et insuffle un rythme indéniable au merveilleux texte de Jean Poiret. Mais ce qui fait évidemment et surtout le sel de La Cage aux folles est l’excellence de ses interprètes.

Ugo Tognazzi et Michel Serrault (César du meilleur acteur en 1979) sont superbes, sans oublier Michel Galabru, et n’ont que peu à faire pour être attachants, drôles et émouvants. Les répliques et les scènes cultes s’enchaînent comme des perles sur un collier. A sa sortie, La Cage aux folles connaît un triomphe dans le monde entier et obtient même le Golden Globe du meilleur film étranger, ainsi que trois nominations aux Oscars (meilleur réalisateur, meilleurs costumes et meilleure adaptation). Avec 5,4 millions d’entrées au cinéma en 1978, le film d’Edouard Molinaro arrive deuxième du box-office français, derrière Midnight Express. Le pays de l’Oncle Sam accueille avec enthousiasme le film qui engrange plus de vingt millions de dollars ! Il restera le film en langue étrangère ayant fait le plus grand nombre d’entrées aux States, jusqu’en 1998 où il sera détrôné par Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain.

Devant ce succès, une suite basée sur un scénario original sort sur les écrans en 1980 avec la même équipe devant et derrière la caméra, un succès moindre mais une réussite quand même avec 3 millions d’entrées. Mais le (désolant) troisième opus réalisé par Georges Lautner en 1985, La Cage aux folles 3 : Elles se marient, ne franchit pas la barre des 1,7 millions d’entrées. En 1996, La Cage aux folles fit l’objet d’un remake, The Birdcage, réalisé par Mike Nichols avec Robin Williams et Nathan Lane qui reprennent respectivement les rôles d’Ugo Tognazzi et de Michel Serrault. Grand succès aux Etats-Unis, le film passe quasiment inaperçu dans nos contrées. Mais La Cage aux folles demeure un film éternel, une comédie culte dont on ne se lassera jamais.

Photo La Cage aux folles

Technique - 3,5 / 10

Le test du Blu-ray de La Cage aux folles, édité par MGM, a été réalisé sur un check-disc. Point de menu principal au programme… juste un menu contextuel permettant d’accéder au choix des langues.

Une fois n’est pas coutume, nous passerons un petit coup de gueule… La Cage aux folles, grand classique de la comédie française et triomphe international en 1978, reste un des plus grands succès du cinéma français sur le sol américain. En septembre 2013, Criterion a sorti une édition Blu-ray avec des suppléments conséquents et surtout une image restaurée 2K. Coup de gueule car… lisez notre test du Blu-ray français…

En ce qui concerne les suppléments, nous ne trouvons que les bandes-annonces française et anglaise. Notons que la bande-annonce française propose des prises alternatives… ainsi que la voix originale d’Ugo Tognazzi. Mais c’est tout. C’est honteux et incompréhensible.

Si l’absence de bonus a tendance à nous irriter quelque peu, cela n’est rien à côté du master HD proposé ici. Et encore, on cherche encore où est la Haute Définition ! Voici probablement une des plus grandes déceptions (euphémisme) de ces dernières années. Bien que proposée en 1080p (AVC), la copie de La Cage aux folles s’avère honteuse. Le premier plan, caméra portée qui nous fait entrer dans le club de Renato, donne le la. Le grain est hasardeux, le bruit vidéo constant, les flous font mal aux yeux, les contrastes sont déséquilibrés, les couleurs ternes. Même si s’améliore petit à petit et que la propreté est acceptable (bien qu’aucune restauration n’ait été réalisée), le film se déroule principalement en intérieur et cela n’est franchement pas reluisant. Certes l’image n’a jamais été très brillante lors des nombreuses diffusions à la télévision, mais franchement, proposer une copie pareille est une arnaque, ni plus ni moins.

On croyait être arrivé au bout du calvaire, que nenni. Le mixage français DTS HD Master Audio 1.0 est absolument catastrophique. De mémoire, il s’agit probablement d’un des pires mixages proposés en Blu-ray. Les voix des comédiens restent confinées, sourdes, parfois limite audibles, le tout accompagné de souffle et de chuintements. Si Ugo Tognazzi est doublé par Pierre Mondy et que la postsynchronisation a toujours laissé à désirer, certains dialogues n’ont jamais été aussi couverts. Cette fois encore on se demande où est la Haute Définition !!! Même la musique d’Ennio Morricone se fait à peine entendre. Aucun relief, plat, exécrable. Catastrophique devrait-on dire.

Photo La Cage aux folles

Crédits images : © MGM

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
3,5 / 10
Avis

Moyenne

3,3
5
0
4
2
3
0
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 2 juin 2015
La Cage aux folles demeure un film éternel, une comédie culte dont on ne se lassera jamais.
Avatar
pascal
Le 28 janvier 2007
Cette note constitue une évaluation technique pour le DVD, et non pour le film. Une qualité d'image comparable à une VHS, et un son tellement mauvais qu'il était impossible de l'entendre sans utiliser à la fois la sono du téléviseur et celle de la hi-fi. Carton rouge à MGM -n'achetez pas cette édition.
Avatar
Jean-Luc
Le 24 février 2003
Une vraie comédie populaire, pleine de bons sentiments. Bien sûr, les acteurs dans leurs rôles respectifs sont excellents, et si la plupart du temps ils jouent sur le registre du burlesque, l'émotion n'est pas absente de certaines séquences où Michel Serrault nous montre toute l'étendue de son talent, un talent qu'il ne lui aura malheureusement pas été souvent donné d'exprimé ailleurs. Le DVD est quant à lui de qualité très moyenne mais n'oublions pas que nous avons affaire ici à une oeuvre ayant plus de 20 ans, pas de numérique, pas de DTS... et même pas de stéréo... un film dont la pièce de théatre en version anglaise avait tenu Broadway en haleine pendant plus de sept ans ( ! ) aurait à mon avis mérité un petit effort technique... Tant pis, nous prendrons les imperfections pour un effet rétro...

Lire les avis »

Multimédia
La Cage aux folles
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)