Mr. Sloane : L'intégrale : le test complet du Blu-ray

Mr. Sloane

2014. Réalisé par Robert B. Weide
Avec Nick Frost, Olivia Colman et Peter Serafinowicz

Édité par Editions Montparnasse

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 09/10/2015
Critique

Mr. Sloane

Entre l’échec de sa vie sentimentale et professionnelle, et même de sa tentative de suicide, 1969 ne s’annonce décidément pas comme une année favorable pour Mr Sloane. La chance tournerait-elle enfin avec une potentielle offre d’emploi et l’espoir de décrocher un rendez-vous galant ?

Watford se trouve à 20 miles mais à des années lumières de la swinging London des années 60. C’est dans cet univers de chansonnettes de Gilbert et Sullivan, des virées innombrables au pub, des amis moqueurs, plus un suicide raté et une carrière ruinée, où vit Mr. Sloane - ne pas oublier la « e », ou il sortira une référence incompréhensible pour le rappeler. Bref, nous voici dans l’autre Royaume-Uni, celui qu’on ne voit jamais à l’écran, des maisonnettes de deux étages en file indienne, où la vie semble tracée depuis l’enfance.

Mr. Sloane est une comédie un peu tragique mais toujours mordante sur un serial gaffeur un peu enrobé qui découvre que son entourage et son destin ne sont pas ceux qu’ils paraissent, et qui demontre qu’il y a de vraies petites dans le paysage télévisuel britannique. Nick Frost, l’autre membre du duo improbable de la « trilogie Cornetto » (Shaun of the Dead, Hot Fuzz et Le Dernier pub avant la fin du monde) retrouve ici Olivia Colman (Broadchurch). 7 épisodes de 23 minutes ont vu le jour. Sky Atlantic a décidé de ne pas renouveler Mr. Sloane pour une deuxième saison. Un peu précipitamment : après leur décision, la série a été diffusée et appréciée aux Etats-Unis.

Nick Frost crée un Jeremy Sloane malchanceux mais débordant de sympathie, un Buster Keaton stoïque face aux pires indignités et à de gaffes hallucinantes qui l’attendent au tournant dans chaque épisode. A lui seul, il transforme cette petite série en un bijou méconnu de la fiction britannique. Olivia Colman, qui n’apparaît pas aussi souvent à l’écran qu’on ne l’imagine, interprète le rôle de son ex femme. On verra très souvent en revanche Ophelia Lovibond, qui joue une jeune américaine hippie perdue aux portes de Londres et qui développe une affection spéciale pour Jeremy.

Mr. Sloane arrive en France directement en vidéo chez Editions Montparnasse. On doit aussi à cet éditeur les sorties de A Young Doctor’s Notebook - L’intégrale de la série : Saisons 1 & 2, La Gifle : L’intégrale de la série et Southcliffe, qui se confirme comme tête chercheuse des séries TV dans les chemins peu empruntés par les chaînes de télévision et les plates-formes de VOD.

Mr. Sloane

Technique - 7 / 10

Editions Montparnasse ne sort pas beaucoup de Blu-ray et c’est bien dommage. Le disque de Mr. Sloane est une bonne édition. Boîtier bleu classique avec fourreau cartonné à la lisière dorée (mais une police de caractères un peu petite au verso). Les 7 épisodes de 23’ de la série sont réunis sur un seul disque, lisibles en une seule fois ou séparement. VOST uniquement.

En bonus, on trouve 4 modules courts (de 3’, tous en VOST et en HD) réalisés par la production britannique et consacrés aux coulisses de la série : Rencontre avec M. Sloane, Quatre amis inséparables, 2 femmes pour un homme, L’histoire. Des aperçus sympathiques mais qui ne dépassent pas les compétences des EPK contractuels. Le disque inclut aussi une vidéo promo sur les autres séries TV publiées aux Editions Montparnasse.

L’image est magnifique et regorge de détails. Certains plans sont filmés en basse lumière mais conservent l’information. Les noirs ne sont pas bouchés et l’éclairage discret permet une reconstitution efficace de l’Angleterre middle class des années 60. On évite les soustractions de couleurs du mode flash-back de la fiction actuelle, et c’est déjà pal mal. L’encodage, fluide, est en AVC.

Too much british ? La série n’a pas traversé la Manche et n’est disponible que dans sa piste anglaise 2.0 d’origine (sous-titrée). L’encodage DTS-HD Master Audio assure une bonne dynamique. Le mixage frontal est bien reparti entre les deux voies. Nous ne regrettons pas l’absence du 5.1.

Mr. Sloane

Crédits images : © Editions Montparnasse

Configuration de test
  • Écran LCD Sony (Full HD, 3D)
  • Panasonic DMP-BD35
  • Pioneer VSX-921
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p
Note du disque
7 / 10
Avis
Multimédia
Mr. Sloane : L'intégrale
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus