L'Esprit s'amuse (1945) : le test complet du Blu-ray

Blithe Spirit

Combo Blu-ray + DVD

Réalisé par David Lean
Avec Rex Harrison, Constance Cummings et Kay Hammond

Édité par Elephant Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 02/05/2016
Critique

L'Esprit s'amuse

Écrivain à succès, Charles Condomine organise, avec sa nouvelle femme Ruth, un dîner en compagnie d’une voyante excentrique. À la fin du repas, les convives se rassemblent autour d’une séance de spiritisme que tous croient ratée. Mais ce soir-là, Charles est hanté par le fantôme de sa première femme, Elvira, ce qui suscite la plus grande jalousie chez Ruth…

Avant d’être le cinéaste mondialement reconnu pour ses fresques épiques, Lawrence d’Arabie, Le Pont de la rivière Kwai, Le Docteur Jivago, le metteur en scène David Lean (1908-1991) a commencé sa carrière en tant que serveur de thé aux studios anglais de la Gaumont en 1927. Tour à tour clapman puis troisième assistant-réalisateur, David Lean devient monteur professionnel en 1930 (Pygmalion, Le 49e parallèle) et son désir de passer derrière la caméra se fera de plus en plus ressentir. Impressionné par le talent de ce jeune monteur, le dramaturge britannique Noel Coward, déçu par les adaptations de ses pièces au cinéma (dont le pourtant génial Sérénade à trois d’Ernst Lubitsch réalisé en 1933), décide de prendre en main lui-même les transpositions de ses oeuvres sur le grand écran. Pour cela, il s’approprie les services du monteur David Lean et lui propose en 1942 de l’aider à la réalisation d’un film de propagande intitulé Ceux qui servent en mer. David Lean saute sur l’occasion et y met tellement de sa personne qu’il est crédité co-réalisateur au générique. Fier de cette expérience qui a valu au film d’être nommé à l’Oscar du meilleur film et du meilleur scénario original en 1944, Noel Coward confie à David Lean l’adaptation de trois de ses pièces de théâtre : Heureux mortels (1944), L’Esprit s’amuse et Brève rencontre réalisés en 1945.

Peu le savent, mais David Lean s’est essayé au registre de la comédie fantastique. L’Esprit s’amuse - ou L’Espiègle revenante - est une fois de plus adapté d’une pièce au succès foudroyant de Noel Coward (Blithe Spirit) et s’apparente à un vaudeville so british teinté de surnaturel. David Lean n’appréciait guère le genre de la comédie sophistiquée et malgré son peu d’affinités avec la fantaisie, il soigne la mise en scène de L’Esprit s’amuse, son troisième long métrage, en jouant sur les couleurs livides, renforçant la théâtralité de cette adaptation.

Rien n’est sérieux dans ce film et les revenants, dont la belle Kay Hammond, apparaissant sous une couche fond de teint verdâtre, rouge scintillant aux lèvres et sur les ongles, fait encore sourire. L’Esprit s’amuse divertit encore facilement aujourd’hui grâce au jeu distingué et souvent survolté du grand Rex Harrison (My Fair Lady, Guêpier pour trois abeilles) et de Margaret Rutherford (restée célèbre pour son incarnation de Miss Marple d’Agatha Christie dans cinq films britanniques) dont les transes parapsychiques demeurent hilarantes. Les dialogues sont abondants mais truculents, surtout lorsqu’ils abordent les sujets encore tabou du sexe et de l’adultère, la photo en Technicolor signée Ronald Neame (qui signera en 1972 le chef d’oeuvre L’Aventure du Poseidon) flatte les mirettes et le surnaturel fonctionne plutôt bien. Même les effets spéciaux, récompensés par un Oscar en 1947, ont bien vieilli.

Bien que charmant, le film demeure toutefois anecdotique dans la carrière de David Lean, même si cette comédie menée à cent à l’heure lui a permis d’affiner sa direction d’acteurs et de peaufiner son cadre. L’envol du cinéaste viendra réellement avec le film suivant, le chef-d’oeuvre Brève rencontre.

L'Esprit s'amuse

Généralités - 5,0 / 5

L’Esprit s’amuse est édité en combo par Elephant Films dans sa collection Cinéma Master Class - La Collection des Maîtres, avec un joli fourreau cartonné et un boîtier plastique contenant le Blu-ray et le DVD du film. Le visuel de la jaquette est vraiment très élégant, tout comme le menu principal, animé et musical.

Bonus - 2,0 / 5

En plus d’un lot de bandes-annonces, d’une galerie de photos et des credits du disque, nous trouvons une petite présentation de L’Esprit s’amuse par Jean-Pierre Dionnet (7’). Producteur, scénariste, journaliste, éditeur de bande dessinée et animateur de télévision, notre interlocuteur, pour une fois peu inspiré, se contente essentiellement de passer en revue le casting et de replacer L’esprit s’amuse dans la carrière de David Lean.

Dans un autre module de dix minutes, Jean-Pierre Dionnet parcoure rapidement les grandes phases de la carrière de David Lean, évoque les thèmes récurrents de son cinéma, son caractère difficile (odieux avec les comédiens tout comme avec les six femmes de sa vie), et croise à la fois la vie de l’homme et de l’artiste.

L'Esprit s'amuse

Image - 4,5 / 5

Elephant Films reprend le master restauré en HD effectuée en 2011 par le British Film Institute en partenariat avec la fondation David Lean et Granada International. Jusqu’à présent, L’Esprit s’amuse était uniquement disponible dans le coffret DVD Coffret David Lean - Les premiers chefs-d’oeuvre édité par Carlotta. Ce Blu-ray (au format 1080p) disponible chez Elephant Films impressionne par son éclat et sa propreté et ce dès le générique d’ouverture. Le grain cinéma est respecté, les fondus enchaînés affichent une fluidité bienvenue, les contrastes sont denses, le format 1.33 est respecté et l’encodage AVC consolide les arrière-plans qui affichent une stabilité bienvenue (y compris sur les plans truqués), tandis que le piqué se voit plus affiné. La définition est exemplaire, malgré un Technicolor un peu surannée et pastel (vert, saumon) dont les teintes peuvent varier durant une même séquence.

Son - 4,0 / 5

L’Esprit s’amuse est uniquement disponible en version originale DTS Master Audio HD Dual Mono 2.0. Cette piste, propre et dynamique, instaure un confort acoustique plaisant avec une délivrance suffisante des dialogues, des effets annexes convaincants et surtout une belle restitution de la musique espiègle de Richard Addinsell.

L'Esprit s'amuse

Crédits images : © Elephant Films

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 3 mai 2016
Rien n’est sérieux dans L'Esprit s'amuse et les revenants, dont la belle Kay Hammond, apparaissant sous une couche fond de teint verdâtre, rouge scintillant aux lèvres et sur les ongles, fait encore sourire. Cette comédie divertit encore facilement aujourd’hui grâce au jeu distingué et souvent survolté du grand Rex Harrison et de Margaret Rutherford dont les transes parapsychiques demeurent hilarantes. Bien que charmant, le film demeure toutefois anecdotique dans la carrière de David Lean.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)