Aquarius - Saison 1 (2015) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Jonas Pate
Avec David Duchovny, Grey Damon et Gethin Anthony

Édité par Showshank Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/04/2016
Critique

Aquarius - Saison 1

Los Angeles, à la fin des années 60. Sam Hodiak, de la police criminelle, reçoit l’appel au secours d’une femme qu’il a aimée dans sa jeunesse, Grace Karn, mariée à un avocat : leur fille Emma, 16 ans, a disparu. Les soupçons se portent sur Charles Manson, libéré de prison en 1967. Il rêve d’atteindre avec ses chansons la célébrité des Beatles et règne sur un petit groupe d’admirateurs, sa « famille ». Sam demande à son jeune adjoint, Brian Shafer, d’infiltrer la communauté hippie.

Charles Manson, après une enfance chaotique, sombra dans la délinquance, ce qui lui valut de longs séjours en prison. Il fut condamné à la peine capitale pour le massacre, en août 1969, de sept personnes, dont Sharon Tate, l’épouse de Roman Polanski, alors enceinte de huit mois. La peine de mort ayant été supprimée en Californie, il est aujourd’hui toujours derrière les barreaux. Se présentant volontiers comme une réincarnation du Christ, Charles Manson attira autour de lui, dès 1967, de 30 à 50 « disciples », principalement des jeunes femmes.

Aquarius, une création de John McNamara, scénariste et producteur de nombreuses séries policières, romance largement les faits, invente des personnages fictifs. Mais le scénario et la réalisation recréent toutefois, avec réalisme, le contexte historique et social des USA à l’aube des années Nixon. Le pays est alors enlisé depuis fin 1955 dans la guerre du Vietnam, secoué par les luttes pour les Civil Rights (qui purent prendre une tournure violente avec les Black Panthers) et par une remise en cause des valeurs traditionnelles dont le mouvement hippie fut une des manifestations les plus visibles.

Le récit d’Aquarius ne se limite donc pas aux faits et gestes d’une dizaine de personnages principaux. S’invitent dans l’intrigue des personnages secondaires pour élargir le panorama et donner, dans des scènes incidentes, par touches impressionnistes, une assez bonne idée des problèmes de société d’alors : l’inégalité des sexes, le racisme, la liberté sexuelle, la drogue, l’alcoolisme… Avec, pour renforcer l’immersion, un accompagnement musical par des tubes de l’époque.

L’intrigue policière, à elle seule, tient parfaitement la route. L’enquête progresse avec des rebondissements plutôt crédibles qui maintiennent la tension dramatique au long des treize épisodes, dans une ambiance sombre et pessimiste, renforcée par les choix de colorimétrie.

La qualité de la distribution mérite d’être soulignée. David Duchovny, dans un emploi de défenseur de l’ordre qu’il avait provisoirement quitté pour Californication, confirme son talent dans une approche sobre de son rôle. L’acteur britannique Gethin Anthony (le Renly Baratheon de Game of Thrones) réussit un subtil dosage entre les deux composantes du personnage de Charles Manson, la séduction et la cruauté. On remarque aussi Grey Damon (vu en 2011, dans la dernière saison de l’excellente série Friday Night Lights) et une nouvelle venue qui devrait continuer à faire parler d’elle, Emma Dumont.

La diffusion de la saison 2 est attendue pour l’été 2016.

Aquarius - Saison 1

Généralités - 3,5 / 5

Les treize épisodes (550 minutes, auxquelles s’ajoute une heure de bonus) sont concentrés sur deux disques (BD-50) présentés dans le traditionnel boîtier bleu de 11 mm, glissé dans un fourreau. Une édition sur quatre DVD est sortie simultanément.

Le menu animé et musical offre le choix entre la version originale, avec sous-titres optionnels placés beaucoup trop haut, ou un doublage en français, les deux au format DTS-HD Master Audio 5.1.

Aquarius - Saison 1

Bonus - 4,0 / 5

La vie après Manson (25’) recueille le témoignage de Patricia Krenwinkel, l’une des coauteurs des assassinats, toujours emprisonnée depuis son arrestation en 1969, sa peine de mort ayant été commuée en détention à vie. Elle raconte, avec émotion, comment, suivant les traces d’une demi-soeur plus âgée, elle est tombée sous l’influence de Charles Manson, de treize ans son aîné. Agissant maintenant dans des groupes de support aux détenues, elle a une pleine conscience de l’horreur de son crime et dit avoir désormais « appris à choisir ». Sa première demande de mise en liberté conditionnelle a été rejetée en 2015.

Entretien avec les acteurs (21’) David Duchovny, Grey Damon, Claire Holt, Gethin Anthony et Emma Dumont se succèdent, principalement pour parler de leur personnage, sans apporter grand-chose à la série.

Suivent 4 webisodes, d’une durée cumulée de 11 minutes, formant une sorte de prequel, dans lesquels des « épouses » évoquent leur première rencontre avec Charles Manson.

Aquarius - Saison 1

Image - 3,0 / 5

L’image (1.78:1, 1080i, AVC) est sombre avec des couleurs atténuées dans une ambiance ambrée. Ce choix esthétique est cohérent avec la tonalité sinistre de la série. Si les scènes d’extérieur en pleine lumière ne posent aucun problème, la définition laisse malheureusement à désirer dans pratiquement toutes les scènes d’intérieur, surtout celles peu éclairées qui souffrent également de faibles contrastes et d’un manque de densité des noirs.

Ces insuffisances peuvent être en partie imputables au choix de faire tenir plus de dix heures de vidéo avec deux versions audio HD sur seulement deux disques, impliquant probablement le choix du balayage à 1080i. L’édition américaine a opté pour le mode 1080p sur… quatre disques !

Aquarius - Saison 1

Son - 4,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1, pour les deux versions, est clair et incisif. Surtout centrée sur les voies avant, l’image sonore procure cependant un effet réussi d’immersion dans l’accompagnement musical et dans l’ambiance de quelques scènes d’intérieur. Les dialogues de la version originale sont occasionnellement trop réverbérés. Ce léger défaut ne se manifeste pas dans le doublage français, malheureusement pas très naturel.

Aquarius - Saison 1

Crédits images : © King Baby, McNamara Moving Company, Tomorrow Studios

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 8 avril 2016
Aquarius, c’est l’histoire de Charles Manson, peu de temps avant qu’il ne massacre, en août 1969, sept personnes, dont Sharon Tate, l’épouse de Roman Polanski, alors enceinte de huit mois. Sam, un officier de la police criminelle de Los Angeles, surveille de près un personnage charismatique et inquiétant suivi par tout un groupe de « disciples ». Une série à donner froid dans le dos !

Lire les avis »

Multimédia
Aquarius - Saison 1
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus