La Tour 2 contrôle infernale (2016) : le test complet du Blu-ray

Blu-ray + Copie digitale

Réalisé par Eric Judor
Avec Eric Judor, Ramzy Bédia et Marina Foïs

Édité par TF1 Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 12/07/2016
Critique

La Tour 2 contrôle infernale

Octobre 1981. Ernest Krakenkrick et Bachir Bouzouk sont deux brillants pilotes de l’armée française. Suite à une malencontreuse erreur au cours d’un test de centrifugeuse, ils perdent une partie de leur potentiel intellectuel. L’armée voulant les garder dans l’aviation, on leur trouve un poste de bagagistes à Orly Ouest. Et là …

Quinze ans ! Il aura fallu quinze ans pour que le duo Eric & Ramzy se décident à écrire et tourner la suite de leur plus grand hit, La Tour Montparnasse infernale. Sorti en mars 2001, le film de Charles Nemes avait alors attiré plus de 2 millions de fans dans les salles. Après les poussifs Double zéro (2004) et Halal police d’état (2011), l’immonde film consacré aux Les Dalton (2004), l’incompris Steak de Quentin Dupieux (2007) et l’excellent Seuls two (2008), Eric & Ramzy sont de retour pour une fausse suite qui s’avère en fait une préquelle au premier film «  qui était presque tiré d’une histoire quasi-vraie  ». Après avoir fait ses classes sur Seuls two, puis surtout sur les deux saisons de la série Platane, où d’ailleurs son personnage se retrouvait à devoir tourner la suite de La Tour Montparnasse infernale suite à des problèmes avec les impôts, Eric Judor signe seul la mise en scène de La Tour 2 contrôle infernale. Et c’est une très grande réussite.

L’action se déroule en 1981 et se focalise sur les pères des deux z’ » héros  » de La Tour Montparnasse infernale. Le prologue écrit donne le ton, «  Comment ils sont devenus gogols  ». Et c’est parti pour 1h25 de gags et de répliques destinés à devenir cultes. Si l’on retrouve Serge Riaboukine, le grand méchant du premier opus, il n’est ici qu’un des hommes de main d’un bad guy encore plus machiavélique interprété par un immense et magistral Philippe Katerine, grand manitou du gang des Moustachious. Son but ? Faire en sorte que la France soit complètement larguée dans le domaine de la téléphonie mobile ! Pour cela, il prend le contrôle de l’aéroport d’Orly et livre une partie de ses exigences au ministre de l’Intérieur (immense Grégoire Oestermann) et de sa conseillère (Marina Foïs, de retour). Mais c’était sans compter sur la résistance passive de deux bagagistes, anciens pilotes de l’armée française, qui ont régressé au stade de l’enfance suite à un petit problème de centrifugeuse. Quand deux grands gamins décident de contrecarrer les plans du mouvement Moustachious, tous les coups sont permis.

La Tour 2 contrôle infernale

La Tour 2 contrôle infernale est une succession ininterrompue de gags en tous genres. Après le pastiche de Piège de cristal, Eric & Ramzy parodient sa suite, autrement dit 58 minutes pour vivre. Burlesque, nonsensique, décalée, cartoonesque, absurde, cette comédie délirante est aussi et surtout excellemment mise en scène et rythmée. Evidemment, le film sera loin, très loin de faire l’unanimité. Certains gags «  mous  » sont complètement assumés, mais certains y verront des ratés. Toujours est-il que La Tour 2 contrôle infernale est très généreux et offre aux spectateurs un moment de détente ultra-décomplexée, doublé d’un beau moment de cinéma. Les deux comédiens ont pris de la bouteille, mais leur tandem n’a jamais été aussi bien rodé, les répliques ne cessent de rebondir d’un mur à l’autre comme une partie de ping-pong verbal, à l’instar de la scène déjà culte du test optique. C’est drôle, c’est même hilarant, élégant et beau à regarder (de la photo aux décors, en passant par le cadre), les seconds rôles sont immenses et le Colonel Janouniou (Katerine) s’impose comme le grand bad guy de l’année 2016.

Malheureusement, cette suite n’a connu aucun succès dans les salles (358.000 entrées), mais il y a fort à parier que le DVD, le Blu-ray, le téléchargement légal et ses futures éditions à la télévision lui offriront une seconde vie, ce que cette grande comédie mérite largement.

La Tour 2 contrôle infernale

Technique - 7 / 10

Le visuel de la jaquette de La Tour 2 contrôle infernale reprend celui de l’affiche du film. Le menu principal est animé et musical.

Est-ce en raison du bide du film dans les salles ? Toujours est-il que nous ne trouvons malheureusement qu’un bêtisier (6’) aux fous-rires évidemment contagieux.

Un très bel objet que ce master HD de La Tour 2 contrôle infernale. L’image bénéficie d’un codec AVC de haut niveau, renforçant les contrastes, ainsi que les détails aux quatre coins du cadre large. Certains plans nocturnes sont très beaux et tirent entièrement parti de cette élévation en Haute Définition. Les visages (y compris les poils de nez de Katerine) peuvent être analysés sous toutes leurs coutures, les ombres et les lumières s’accordent parfaitement. En dépit de quelques fléchissements, ce Blu-ray est évidemment une franche réussite technique et restitue les beaux partis paris esthétiques du talentueux chef opérateur Vincent Muller.

Comme pour l’image, l’éditeur a soigné le confort acoustique et livre un mixage DTS-HD Master Audio 5.1, aussi percutant dans les scènes où les Moustachious sortent les armes, que lorsque le tandem rivalise de vannes. Les quelques séquences d’action peuvent compter sur une balance confortable des frontales comme des latérales. Les effets annexes sont très présents et dynamiques, les voix solidement exsudées par la centrale, tandis que le caisson de basses souligne efficacement chacune des actions au moment opportun et la musique composée par David Sztanke. La spatialisation est en parfaite adéquation avec le ton du film.

TF1 Vidéo livre également une piste en Audiodescription, ainsi que les sous-titres français destinés au public sourd et malentendant.

La Tour 2 contrôle infernale

Crédits images : © TF1 Vidéo

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 26 juillet 2016
La Tour 2 contrôle infernale est une succession ininterrompue de gags en tous genres. Après le pastiche de Piège de cristal, Eric & Ramzy parodient sa suite, autrement dit 58 minutes pour vivre. Burlesque, nonsensique, décalée, cartoonesque, absurde, cette comédie délirante est aussi et surtout excellemment mise en scène et rythmée. Evidemment, le film sera loin, très loin de faire l’unanimité. Certains gags « mous » sont complètement assumés, mais certains y verront des ratés. Toujours est-il que La Tour 2 contrôle infernale est très généreux et offre aux spectateurs un moment de détente ultra-décomplexée, doublé d’un beau moment de cinéma.

Lire les avis »

Multimédia
La Tour 2 contrôle infernale
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus