Banshee - Saison 4 (2016) : le test complet du Blu-ray

Banshee

Réalisé par Ole Christian Madsen
Avec Antony Starr, Ivana Milicevic et Ulrich Thomsen

Édité par HBO

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 17/11/2016
Critique

Banshee Saison 4

Après avoir assisté à l’enlèvement de Job, Lucas Hood vit en ermite dans une cabane isolée. Kai Proctor est désormais le maire de Banshee et Brock Lotus le sheriff. Le corps de Rebecca est retrouvé, le coeur arraché : un mode opératoire qui rappelle deux meurtres récents. Hood décide de sortir de sa retraite…

« Remember Hood: you’re not the sheriff anymore. -I never was! »

Ce rappel à l’ordre de Brock n’y fait rien : Hood s’entête, avec ou sans badge, à découvrir le tueur en série et à venger la mort de Rebecca. Un agent (très) spécial du FBI va se joindre à la traque : Veronica Watson, nouveau personnage haut en couleurs interprété par Éliza Dushku l’héroïne de Compte à rebours (Tru Calling, 2003, 26 épisodes) et Dollhouse (2009, 26 épisodes).

Banshee, coproduite par Alan Ball (Six Feet Under, True Blood) et créée par David Schickler et Jonathan Tropper, qui font dans le monde des séries une entrée fracassante, a été saluée par la critique et par une audience soutenue sur le réseau Cinemax (voir notre test de la saison 1 et de la saison 3).

Cette quatrième saison de Banshee, réduite à 8 épisodes (au lieu des 10 de chaque saison antérieure) sera la dernière. Officiellement pas pour un fléchissement de l’audimat, mais pour des raisons artistiques : les créateurs prétendent avoir tout raconté.

Peut-être quelques signes permettent-ils de vérifier la vraisemblance d’une certaine panne d’inspiration dans cette quatrième saison, notamment la place donnée à une simple diversion dans le récit sur la secte satanique dont le sort est réglé en deux coups de cuiller à pot. La place également allouée à une bande de néo-nazis détourne en partie l’attention accordée, depuis l’origine, aux personnages principaux.

C’est peut-être aussi l’explication du moindre soin accordé à la chorégraphie des bagarres. Non pas que la violence, une des marques de la série, ait perdu ses droits : tout au contraire, par moments, elle grimpe encore d’un cran avec, au menu, l’arrachage d’un corps en deux morceaux ! Et les dames ne donnent toujours pas leur part au chat dans la castagne !

On peut aussi être dérouté par le changement des lieux de tournage, transférés de Caroline du Nord vers le climat plus sombre de Pittsburgh, en Pennsylvanie.

Ne faisons pas trop la fine bouche : on n’a probablement jamais été si loin dans le genre  » série d’action alignant des individus bizarres et des groupes louches « . La colonie amish, aspirant pourtant à la tranquillité, a vu défiler à Banshee des gangsters ukrainiens, des bikers destructeurs, des Indiens qui ont déterré la hache de guerre, le cartel de la drogue colombien… Pire encore, la ville abrite un club S&M, une colonie de néo-nazis, une secte satanique et est dirigée par un criminel de la pire espèce. Pas vraiment l’endroit rêvé pour des vacances paisibles !

« What are you going to do now? »

Voilà la dernière réplique avant que le rideau ne tombe sur Banshee. Comme dans la dernière image d’un album de Lucky Luke, Lucas Hood, poor lonesome cowboy, s’éloigne à la tombée du jour, là où le mènera, non pas son cheval, mais sa Harley Davidson, certainement vers de nouvelles aventures. Nous savons qu’on le retrouvera bientôt dans une autre histoire de tueur en série dans American Gothic, dont la sortie vidéo aux USA de la saison 1 est annoncée pour le 13 décembre 2016.

Banshee Saison 4

Généralités - 3,5 / 5

Banshee, saison 4 (8 x 52 minutes) et ses suppléments tiennent sur 3 Blu-ray double couche, logés dans un boîtier bleu, glissé dans un fourreau décoré comme une couverture de bande dessinée. Le menu animé et musical propose la version originale au format DTS-HD Master Audio 5.1 et trois doublages, en français et en allemand (DTS Digital Surround 5.1) et en espagnol (DTS 2.0).

Sous-titres en huit langues, dont le français (et l’anglais pour malentendants). Sort simultanément une intégrale Blu-ray et DVD de la série en 15 disques.

Bonus - 3,0 / 5

En supplément, sur le disque 1, comme pour les livraisons précédentes, Les origines de Banshee (26’), un prequel en 8 épisodes qui revient en arrière sur les personnages principaux, entrant à tour de rôle pour prendre un pot dans le bar de Sugar. En forme de webisodes, original et plutôt intéressant.

Suivent, répartis sur les deux disques, des Zooms 3sur chaque épisode (18’ au total) partagés entre commentaires sur les personnages et promotion de la série, des Scènes coupées (d’une durée cumulée de 10’) et deux Rétrospectives du casting (8’) qui reviennent, depuis l’origine de la série, sur les accoutrements de Job, un as du travestissement, et sur les meilleures bagarres, les deux sexes confondus (guys & dolls, parité respectée !).

Pour finir, le commentaire des épisodes 6 et 8 par Jonathan Tropper et le scénariste Adam Targum, révélant des informations utiles sur la réalisation de Banshee, malheureusement sans sous-titres !

Banshee Saison 4

Image - 5,0 / 5

Au format 1.78:1 (1080p, AVC), l’image de Banshee maintient le niveau de qualité des saisons précédentes avec des couleurs délibérément désaturées s’harmonisant avec l’âpreté du récit et, sauf quelques petits fléchissements occasionnels, des noirs denses, de solides contrastes, une bonne résolution et une texture plaisante.

L’image des nombreux flashbacks a subi un traitement particulier lui donnant une dominante ambrée.

Son - 5,0 / 5

Le format DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale, au spectre assez large, allie bonne dynamique et finesse donnant une belle ampleur à la musique et permettant de ne rien perdre des dialogues ni de l’ambiance, y compris des bruissements de la nature dans les scènes d’extérieur. Une impressionnante immersion dans les scènes d’action est assurée par une sollicitation généreuse des voies latérales. Le doublage français DTS Digital Surround 5.1 est, lui aussi, assez convaincant.

Banshee Saison 4

Crédits images : © HBO

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 17 novembre 2016
Le rideau tombe sur Banshee pour les derniers démêlés musclés d’un faux sheriff tombé dans un vrai nid de guêpes, à Banshee, une petite ville perdue de Pennsylvanie qui compte la plus forte concentration de gens bizarres et dangereux. Une série chargée d’adrénaline, sans le moindre temps mort !

Lire les avis »

Multimédia
Banshee - Saison 4
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)