L'Homme de la Sierra : le test complet du Blu-ray

The Appaloosa

Version intégrale restaurée - Blu-ray + DVD

1966. Réalisé par Sidney J. Furie
Avec Marlon Brando, Anjanette Comer et John Saxon

Édité par Elephant Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 02/11/2018
Critique

L'Homme de la Sierra

U.S.A. puis Mexique vers 1870 : un aventurier américain démobilisé et lassé de tout sauf de l’idée de paix, ramène chez sa famille adoptive mexicaine un « Appaloosa », bel étalon qui lui permettrait de fonder un ranch d’élevage de chevaux. Mais il croise par hasard, dans l’église d’une ville-frontière, le regard triste et presque apeuré de la séduisante maîtresse de Medina, un « rancher » mexicain dominateur et paranoïaque, régnant sur un clan criminel de pistoleros. Une méprise, sciemment provoquée par la femme qui cherche à s’enfuir à tout prix, détermine alors les conditions d’un affrontement à la violence sans limite.

The Appaloosa(L’Homme de la sierra) (U.S.A. 1966) de Sidney J. Furie fait partie d’une trilogie stylistiquement ambitieuse composée de The I.P.C.R.E.S.S. File (Ipcress : Danger immédiat) (GB 1965) et The Naked Runner (Chantage au meurtre)(U.S.A. 1967), deux films d’espionnage. (1) Furie expérimenta dans ces 3 titres des effets photographiques très inspirés parfois de ceux d’Orson Welles mais intégrés à une syntaxe par ailleurs impeccablement classique. Capable d’une adhésion sincère à des scénarios ambitieux, dominant sans effort les moyens importants et les stars internationales (Marlon Brando, Michael Caine, Frank Sinatra pour ne citer qu’eux) mis à sa disposition, Furie est un cinéaste au fond relativement secret, méconnu chez nous, capable du meilleur comme du pire, très (parfois trop) prolifique. Il a tourné et tourne encore (voir son assez intéressant American Soldiers in Irak) certains films qui mériteraient une vision ou une révision attentive.

L'Homme de la Sierra

Au carrefour du western américain et du western européen, le scénario de James Bridges et Roland Kibbee, adapté d’un livre de Robert MacLeod, est d’une simplicité raffinée, ce qui n’est nullement antithétique. Il utilise les éléments constitutifs de la tragédie grecque antique pour initier l’action : la démesure comme source de barbarie, et une rencontre maudite par le destin, placée sous le signe de la méprise. Rien de nouveau sous le soleil de ce point de vue argumentaire, mais sa pureté primitive est bien restituée. La description dépouillée, la mise à nu de la psychologie et des situations, sont servies par mise en scène, pointilliste et ample à la fois, qui transforme constamment la donne. Le directeur photo Russell Metty combine les recherches les plus modernes pour l’époque avec la syntaxe la plus classique mais aussi la plus solide. Le choix des extérieurs naturels renvoie parfois à la guerre du Viêt-Nam : tactiques d’approches, végétation, pièges, problème des reflets. Mais, tout comme dans l’excellent The Stalking Moon(L’Homme sauvage)(U.S.A. 1968) de Robert Mulligan, ce renvoi discret est parfaitement intégré aux exigences de réalisme géographique de l’histoire. Excellente direction d’acteur et casting non moins impressionnant. Inutile de revenir sur la grande scène du bras de fer aux scorpions, celle qui demeure inoubliable : on laisse les plus jeunes spectateurs la découvrir, vers le milieu du film. La tension atteint, certes son sommet à cet endroit mais elle ne cesse d’être présente jusqu’à la fin.

PS Appaloosa (USA 2008) de Ed Harris n’est pas un remake car, en dépit de son titre original (sans article, ce qui permet de le distinguer aisément du titre de 1966), il n’a aucun rapport scénaristique avec notre film de 1966 sinon un rapport générique puisque c’est aussi un western.

(1) Elephant films édite actuellement les deux premiers titres en BRD Full HD : il faudrait ajouter le troisième au catalogue afin que le cinéphile francophone puisse disposer de cette trilogie esthétique (mais pas thématique) dans les meilleures conditions.

L'Homme de la Sierra

Généralités - 3,5 / 5

1 BRD édité par Elephant le 25 octobre 2017. Film (durée 98 min. en BRD) + suppléments. Image Full HD, son DTS HD. Présentation du titre par Jean-Pierre Dionnet, galerie photos couleurs et N&B, bandes-annonces VF d’époque et / ou VOSTF de westerns édités par Elephant. Existe aussi en DVD : seul le BRD a été testé.

Bonus - 2,0 / 5

La présentation de Jean-Pierre Dionnet fournit brièvement les clés essentielles à la situation correcte du titre dans l’histoire du cinéma. La galerie photos contient une dizaine de documents couleurs et N&B : c’est maigre. Aucune affiche n’est même reproduite. Une dizaine de bandes-annonces de westerns édités par Elephant : formats parfois respectés, parfois non, état argentique et numérique inégal, VF d’époque ou VOSTF selon les titres. Peu importe, au font, la faiblesse de ces bonus : l’essentiel est de disposer d’une version intégrale restaurée, à la norme Full HD, ce qui est ici le cas. Mais il faudrait un jour tout de même songer, à la faveur d’une éventuelle réédition UHD 4K, à constituer une réelle édition collector dotée des jeux non détourés de photos d’exploitation US, français, etc.

L'Homme de la Sierra

Image - 5,0 / 5

Full HD 1080p au format d’origine 2.35 TechniScope en Technicolor et compatible 16/9. Admirable direction de la photo signée par le vétéran Russell Metty, A.S.C. : nombreux plans d’ensemble à très longue focale, effets de profondeur de champ et angles inédits, emploi de caches, etc. L’ensemble est sophistiqué. Excellent transfert numérique : étalonnage des couleurs particulièrement soigné. Copie chimique restaurée et impeccable, définition vidéo mécaniquement bien meilleure que celle de l’ancienne édition DVD Sidonis sortie en mars 2007 qu’on peut dorénavant avantageusement remplacer par cette édition BRD Elephant.

Son - 5,0 / 5

DTS HD stéréo VOSTF et mono VF toutes deux parfaitement restaurées. Cette dernière est de qualité mais on préfère l’originale, moins conventionnelle du point de vue de la diction et des accents, qui permet en outre de mieux appréhender le passage de l’anglais au mexicain dans la bande-son. Musique souvent très belle de Frank Skinner supervisée par Joseph Gershenson.

L'Homme de la Sierra

Crédits images : © Eléphant Films

Configuration de test
  • Téléviseur 4K LG Oled C7T 65" Dolby Vision
  • Panasonic BD60
  • Ampli Sony
Note du disque
Avis
Multimédia
L'Homme de la Sierra
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus