Shot Caller : le test complet du Blu-ray

2017. Réalisé par Ric Roman Waugh
Avec Jon Bernthal, Holt McCallany et Nikolaj Coster-Waldau

Édité par Orange Studio

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 10/08/2018
Critique

Shot Caller

Le bonheur tranquille que partage Jacob Harlon avec sa femme Kate et son fils Joshua prend brutalement fin quand il est condamné à une peine de prison pour avoir, en conduisant après un dîner un peu trop arrosé, provoqué un accident qui a causé la mort d’un de ses amis. Autre univers, autres lois : il doit, en prison, se soumettre à l’autorité d’un caïd qui lui ordonnera, à sa sortie, de diriger un gros coup s’il veut sauver la vie de sa famille…

Shot Caller, non sorti dans les salles françaises, est le quatrième long-métrage de fiction de Ric Roman Waugh, un cascadeur reconverti aux métiers de réalisateur et de scénariste. Ces quatre films, tous disponibles en vidéo, mettent en situation des criminels et Felon, réalisé en 2008, donne aussi une large place à l’univers carcéral.

Shot Caller

S’il n’évite pas les clichés, Shot Caller réussit à soutenir l’attention du spectateur, à l’intérieur de la prison (une prison désaffectée du Nouveau Mexique a servi de cadre), dans la première moitié du récit, comme en dehors, dans la préparation et la réalisation du coup.

Une réalisation factuelle s’accorde assez bien avec le thème du film, celui d’un engrenage qui, lentement, dissipe l’espoir de Jacob (il deviendra Money en prison) de retrouver un jour une vie de famille.

Nikolaj Coster-Waldau, le Jaime Lannister de Game of Thrones (Le Trône de Fer), s’acquitte plutôt bien du rôle.

Shot Caller, pas inoubliable, se laisse cependant voir sans ennui.

Shot Caller

Technique - 7,5 / 10

Shot Caller (121 minutes) tient sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier non fourni pour le test. Le film est proposé dans sa version originale, avec sous-titres imposés, et dans un doublage en français, les deux au format DTS-HD Master Audio 5.1 ou 2.0 stéréo.

Aucun bonus.

L’image (2.40:1, 1080p, AVC), sans défauts de compression, lumineuse, avec des couleurs bien étalonnées, est d’une précision qui révèle tout le détail des cadres quelles que soient les conditions d’éclairage.

Le son DTS-HD Master Audio 5.1, à la forte dynamique et au large spectre, crée une sensation réaliste d’immersion dans l’ambiance par une efficace utilisation des cinq voies. Il peut même être spectaculaire dans les scènes d’action.

Shot Caller

Crédits images :

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7,5 / 10
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 11 août 2018
Un dîner trop arrosé peut suffire à déclencher un cruel engrenage. S’il n’évite pas les clichés, avec une réalisation factuelle, ce film non sorti dans nos salles, réussit à soutenir l’attention,

Lire les avis »

Multimédia
Shot Caller
Bande-annonce VF
Shot Caller
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus