Espions sur la Tamise : le test complet du Blu-ray

Ministry of Fear

Combo Blu-ray + DVD

1944. Réalisé par Fritz Lang
Avec Ray Milland, Marjorie Reynolds et Carl Esmond

Édité par Elephant Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 07/05/2018
Critique

Espions sur la Tamise

Londres, Royaume-Uni, 1943. Alors que les bombardements nazis sur l’Angleterre sont quotidiens, Stephen Neale découvre, par un étrange concours de circonstances, un réseau d’espions nazis. Injustement accusé d’un crime, Stephen est bientôt pris en tenaille entre les espions qui cherchent à l’assassiner et la police de Scotland Yard qui le recherche.

Espions sur la Tamise (Ministry of Fear) (USA 1943) de Fritz Lang n’est nullement un Lang mineur et il mérite de figurer non seulement dans sa filmographie sélective policière mais encore dans sa filmographie sélective fantastique. Lang y reprend une des grandes scènes (la séance d’une mystérieuse médium) de son ancien Dr. Mabuse, le joueur (All. 1922) en l’actualisant habilement. Du cinéma expressionniste allemand muet, il reprend aussi la figure du « bourgeois démoniaque » qui surveille Stephen avant que son identité soit enfin révélée. De cette même époque et de cette même esthétique provient enfin en droite ligne l’inquiétant faux aveugle.

Espions sur la Tamise

L’inquiétude métaphysique de Lang s’exprime, tout comme chez Alfred Hitchcock ou chez Jacques Tourneur, plus volontiers dans l’esthétique fantastique qui préside insidieusement aux meilleures séquences de ses films en apparence non fantastiques. La fête foraine nocturne et son brusque silence alors que Stephen gagne un lot en apparence anodin, la poursuite nocturne dans un marécage où explosent des bombes, les couloirs vides d’un palace où git une terrible menace sont autant de lieux propices à son épanouissement. Lang illustre en outre ici ce qui demeure le thème par excellence du cinéma fantastique classique, à savoir celui, si essentiellement faustien et germanique, du double démoniaque : la belle actrice Hillary Brooke et les acteurs Carl Esmond et Dan Duryea en incarnent tous les trois de saisissantes figures.

Il faudrait étudier en profondeur la manière dont Lang et son scénariste adaptèrent et découpèrent le roman anglais original de Graham Greene, Le Ministère de la peur (édité en 1943 par Heinemann), pour mesurer l’ampleur plastique et dramaturgique de son apport : ce sera peut-être l’objet, un jour, d’une authentique édition collector que mériterait amplement, on l’aura compris, Espions sur la Tamise.

Espions sur la Tamise

Généralités - 3,0 / 5

Edition Elephant, collection Cinema Master Class, 1 BRD + 1 DVD, le 06 février 2018.

Image N&B au format 1.37 compatible 16/9 région B encodé en 1080p. Son VOSTF à la norme DTS HD Master audio 2.0. Durée du film : 87 min. sur BRD, 84 mn sur DVD. Suppléments : présentation par Eddy Moine (15 min. environ), films-annonces, galerie photos. Seul le BRD a été reçu et testé.

Bonus - 2,5 / 5

Elle consiste en une présentation (environ 15 min.) historique et critique (assez bien illustrée) par Eddy Moine qui situe correctement le titre dans le genre, dans la filmographie de Lang, de ses interprètes et de certains de ses collaborateurs techniques. Sans oublier quelques documents d’histoire du cinéma qui sont, eux, de première main : la bande-annonce originale (VOSTF, 2,30 min. environ, format 1.37 N&B, état argentique médiocre) et une assez belle galerie de photos N&B de plateau, mais une seule lobby card colorisée reproduite sur le jeu complet des 8 originales. S’ajoute le film-annonce original de Pour toi j’ai tué, dans la même collection.

Espions sur la Tamise

Image - 5,0 / 5

Restauration Full HD 1080p. Copie chimique remarquablement restaurée, en meilleur état que celle qui avait servi à l’ancienne édition DVD Carlotta de 2007. Définition bien supérieure aussi (Full HD oblige) : les niveaux de noir sont bien étalonnés. C’est dorénavant l’édition de référence.

Son - 4,0 / 5

VOSTF en DTS Master audio 1.0 : offre nécessaire et suffisante pour le cinéphile francophone. Techniquement, piste son américaine bien restaurée en dépit de quelques rares traces inévitables de vieillissement sonore. Sous-titres parfois un peu désinvoltes dans leur exactitude mais nets et bien lisibles sans être trop gros. Reste la question de savoir si la VF d’époque a existé ?

Espions sur la Tamise

Crédits images : © Elephant

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic FullHD
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Sony
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p
Note du disque
Avis
Multimédia
Espions sur la Tamise
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus