La Jeune fille et la brume : le test complet du Blu-ray

La Niebla y la doncella

2017. Réalisé par Andrés M. Koppel
Avec Quim Gutiérrez, Verónica Echegui et Aura Garrido

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 06/04/2018
Critique

La Jeune Fille et la brume

Le sergent Bevilacqua et sa coéquipière Chamorro sont envoyés sur une île des Canaries, la Gomera. L’affaire d’un homicide impliquant un politicien est rouverte trois ans après les faits. Avec la collaboration peu enthousiaste des autorités locales, les enquêteurs se lancent à la recherche d’un assassin qui semble s’être évaporé dans la brume de la forêt où est apparu le cadavre…

La Jeune fille et la brume (La Niebla y la doncella), écrit et réalisé par Andrés M. Koppel, son premier long métrage, est l’adaptation du roman éponyme de l’écrivain espagnol Lorenzo Silva, publié en 2002, le troisième d’une série de huit romans policiers avec, pour personnage principal, Rubén Bevilacqua, un officier de la Guardia Civil, assisté par le caporal Virginia ‘Virgi’ Chamorro, une auxiliaire peu expérimentée, mais efficace.

La Jeune fille et la brume déroule la routine d’une enquête factuelle, lente et méthodique, dans les paysages de La Gomera, une île de l’archipel des Canaries, enveloppée par une brume qui contribue à créer l’ambiance mystérieuse de l’enquête sur le meurtre d’un jeune homme, rouverte trois ans après avoir été classée, à la demande de la mère de la victime.

La Jeune Fille et la brume

Rubén Bevilacqua, dit ‘Vila’, détaché de la Unidad Central Operativa (UCO), une unité de la Guardia Civil chargée d’enquêter sur les crimes les plus graves, interprété par Quim Gutiérrez, récompensé en 2007 par un Goya du Meilleur espoir masculin pour sa prestation dans la comédie Azul (Azuloscurocasinegro, Daniel Sánchez Arévalo, 2006), mène l’enquête avec une policière locale, Ruth Anglada, dont le rôle est tenu par Verónica Echegui que nous avions remarquée dans Fortitude, une étrange série policière sur une île du cercle arctique qui mériterait largement une édition en France. Le troisième personnage principal, le caporal Virginia Chamorro, est interprété par Aura Garrido, titulaire de plusieurs prix en Espagne, notamment pour son rôle en tête d’affiche de Stockholm (Rodrigo Sorogoyen, 2013).

Soigneusement réalisé, mais de manière conventionnelle, La Jeune fille et la brume, jamais sorti dans nos salles, aurait gagné à être élagué d’une bonne dizaine de minutes et à nous amener avec un peu plus de subtilité jusqu’au twist final, déballé de façon abrupte.

La Jeune Fille et la brume

Généralités - 3,0 / 5

La Jeune fille et la brume (100 minutes) et son supplément (13 minutes) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier, non fourni pour le test, effectué sur check disc.

Le menu animé et musical propose le film dans sa version originale, avec sous-titres optionnels, et dans un doublage en français, les deux au format Dolby Digital 5.1.

Bonus - 3,0 / 5

En complément, making of La Jeune fille et la brume (13’), un thriller policier classique nous dit Andrés M. Koppel. Les acteurs parlent de leur personnage et le réalisateur souligne les difficultés d’un tournage à La Gomera, éloignée de toute logistique, mais très photogénique. Quelques scènes de tournage nous permettent de voir que la brume n’est pas toujours naturelle, et qu’elle a compliqué le travail du chef opérateur. Il a réussi à convaincre Andrés M. Koppel d’opter pour des contrastes atténués, sous la lumière vive des Canaries, pour donner plus d’intimité au film. Tous deux détaillent la course-poursuite de voitures dans la nuit. Le réalisateur et Lorenzo Silva évoquent rapidement le passage du roman au scénario.

Enfin, l’habituel Espace découverte Koba Films fait défiler le teaser d’Au bout du tunnel, de Jack Strong, de The Missing - Saison 2 et de Pris au piège (El Bar, Álex de la Iglesia, 2017).

Image - 5,0 / 5

L’image (2.35:1, 1080p, AVC), d’une agréable texture, lumineuse, toujours nette, y compris dans les scènes de nuit, propose des couleurs délicatement saturées, soigneusement étalonnées, avec des noirs profonds.

Son - 4,5 / 5

Le son de la version originale et du doublage (Dolby Digital 5.1) combine une bonne dynamique et une généreuse ouverture de la bande passante. Une utilisation cohérente des possibilités du multicanal assure une convaincante impression d’immersion dans l’action. Une qualité qui atténue le regret de la HD.

La Jeune Fille et la brume

Crédits images : © Koba Films

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 6 avril 2018
La Jeune fille et la brume déroule la routine d’une enquête factuelle, lente et méthodique, dans les paysages de La Gomera, une île de l’archipel des Canaries, enveloppée dans une brume qui contribue à créer une ambiance mystérieuse. Un premier film original qui aurait mérité une fin moins vite expédiée.

Lire les avis »

Multimédia
La Jeune fille et la brume
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus