Jigsaw : le test complet du Blu-ray

Édition boîtier SteelBook

2017. Réalisé par Michael Spierig
Avec Matt Passmore, Tobin Bell et Callum Keith Rennie

Édité par Metropolitan Vidéo

Voir la fiche technique

Critique

Jigsaw

Après une série de meurtres qui ressemblent étrangement à ceux de Jigsaw, le tueur au puzzle, la police se lance à la poursuite d’un homme mort depuis plus de dix ans. Un nouveau jeu vient de commencer… John Kramer est-il revenu d’entre les morts pour rappeler au monde qu’il faut sans cesse célébrer la vie, ou bien s’agit-il d’un piège tendu par un assassin qui poursuit d’autres ambitions ?

Saw-porifique

Jusqu’où iront-ils trop loin ?… On connaît malheureusement la réponse : jusqu’à ce que l’une de ces suites fasse un gros flop. Et ça ne semble pas pour tout de suite, puisque face au « succès » de ce 8ème Saw, deux suites sont d’ores et déjà envisagées…

Il faut dire que mis à part la limite de l’imagination des scénaristes pour concocter de nouveaux pièges rédempteurs, il n’y a pas grand chose qui s’y oppose. Sauf que dans le cas de Jigsaw, l’essoufflement est plus que palpable.

Partant d’une volonté d’avoir moins de pièges, moins de gore et moins de claustrophobie pour plus de thriller et de psychologie, les producteurs ont contraint ce nouvel opus entre deux eaux assez calmes et sans grandes surprises.

Jigsaw

La résurrection possible de John Kramer est assez bien menée, mais les comportements des différents personnages sonnent assez faux et précipités, avec des dénouements et rebondissements souvent poussifs ou téléphonés.

Après autant de chapitres tordus et truffés de surprises, il devient difficile de surprendre, tant le spectateur prend naturellement les devants de l’histoire.

Sans aucun doute l’épisode le plus faible de la série, on se demande bien ce que sont venus chercher les frères Spierig en réalisant Jigsaw. Après les prometteurs Daybreakers et Predestination et avant Winchester pour lequel les deux frères ont réussi à entraîner Helen Mirren dans un film d’horreur, on espérait plus d’originalité, plus de folie et en tout cas, pas cette suite trop sage et souvent peu crédible, jusque dans ses pièges, un comble….

Mais attendons de compter jusqu’à 9 et 10 avant de sonner le glas de la franchise, l’accueil plus que froid des fans face à cette version édulcorée de leur franchise adorée devrait convaincre les producteurs d’un rétro-pédalage vers un traitement plus proche des premiers films.

Jigsaw

Généralités - 4,0 / 5

Testé sur check-disc, le Blu-ray est disponible dans un premier temps dans un boîtier SteelBook arborant un John Kramer toujours aussi inquiétant. Le menu est très graphique et plonge dans l’ambiance métal-gore. Audiodescription en français et sous-titres pour sourds et malentendant sont disponibles.

Bonus - 4,0 / 5

La section bonus commence par une déception : l’absence de sous-titre pour le commentaire audio de 3 des producteurs. Il est évident que beaucoup de choses sont dites et abordées dans le gros making of qui suit, mais tout de même, un joli chapelet d’anecdotes et de détails sont ici fournies par les intervenants, mais qui resteront obscures pour les non-anglophones.

Une featurette intitulée C’est votre choix aborde rapidement certains pièges de Jigsaw. Attention aux spoilers, ne visionnez surtout pas cet bonus avant de voir le film.

Le dernier et plus gros morceau de cette section suppléments est un long making of de 80 minutes découpé en 7 modules et nommé L’héritage de Jigsaw. Plus que de parler de l’héritage de la saga, ces modules (mélanges d’interviews et de nombreuses images en coulisses) abordent essentiellement ce 8ème opus avec l’aveu des producteurs qu’ils étaient fatigués après avoir pondu 7 films en 7 ans, et qu’ils ont voulu renouveler le genre sans s’en éloigner tout à fait. Mais beaucoup d’idées qui sont évoquées là auraient été de meilleurs choix que le résultat final mi-figue mi-raisin. Les réalisateurs admettent également la volonté d’édulcorer la franchise pour la rendre plus accessible… erreur là aussi. On apprend également que les acteurs n’avaient pas les dernières pages du script et ne connaissaient donc pas la nature profonde de leurs personnages en tournant. Le module consacré au compositeur Charlie Clouser (présent depuis le premier film) est l’un des plus intéressant et nous présente un artiste aussi bricoleur que Jigsaw lui-même. Les spoilers sont nombreux également dans ce making of, à éviter avant le film.

Jigsaw

Image - 5,0 / 5

Second film de la franchise à être tourné en numérique, Jigsaw en est presque trop propre. Passé ce jugement artistique, on ne peut que reconnaître la qualité d’image de ce Blu-ray, sa stabilité dans les couleurs et les contrastes, et sa définition chirurgicale.

Son - 5,0 / 5

Et c’est à un nouveau cas de différence de qualité entre VF et VOST qui nous est donné d’assister avec ce Blu-ray qui propose du Dolby ATMOS (compatible TrueHD 7.1) pour la VOST, et du DTS-HD Master Audio 5.1 pour la VF. Sans être équipé d’une installation complètement apte à restituer de l’ATMOS, on peut sans problème sentir la différence entre les deux. La spatialisation et la profondeur de la VOST vont bien plus loin que la VF qui reste de toutes façons handicapée par son doublage et une baisse de naturel évidente. Musique et ambiance sonore de la VOST sont immersive au possible.

Jigsaw

Crédits images : © Brooke Palmer

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
1
3
0
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 8 août 2018
Après autant de chapitres tordus et truffés de surprises, il devient difficile de surprendre, tant le spectateur prend naturellement les devants de l’histoire. Sans aucun doute l’épisode le plus faible de la série, on se demande bien ce que sont venus chercher les frères Spierig en réalisant Jigsaw.
Avatar
ouioui
Le 3 avril 2018
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Jigsaw
Bande-annonce VF
Jigsaw
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus