4 jours en Enfer : Kerbala, Irak (2015) : le test complet du Blu-ray

Karbala

Réalisé par Krzysztof Lukaszewicz
Avec Bartlomiej Topa, Antoni Królikowski et Hristo Shopov

Édité par ESC Editions

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/05/2018
Critique

4 jours en Enfer : Kerbala, Irak

Le 20 mars 2003, la coalition militaire menée par les USA lance l’opération Enduring Freedom visant au renversement du régime de Saddam Hussein. En tant que nouveau membre de l’OTAN, la Pologne a détaché 2 000 soldats en Irak. 28 jours plus tard, les forces de Saddam Hussein sont quasi-anéanties. Cependant, en avril 2004, au début de la fête islamique d’Achoura, alors que les accès à Kerbala sont bloqués par des barrages, 32 soldats polonais et 16 bulgares sont assiégés dans l’hôtel de ville par des milices d’Al-Qaïda et d’As-Sarge, avec des provisions et des munitions pour seulement 24 heures.

4 jours en Enfer : Kerbala, Irak (Karbala), réalisé par Krzysztof Lukaszewicz en 2015, coproduction bulgaro-polonaise, nous arrive directement en vidéo.

Formellement, il rappelle les films de guerre hollywoodiens de ces dernières années : caméras portées, montage saccadé, couleurs désaturées. Une constatation à double tranchant, à la fois la marque d’une réalisation soignée et aussi d’un manque d’originalité, avec recours poncifs du genre, particulièrement sur le rachat de l’infirmier sous le coup d’une accusation de lâcheté.

Toutefois, 4 jours en Enfer : Kerbala, Irak réussit à installer et maintenir un réel suspense au long de toute la deuxième moitié et rappelle l’implication en Irak de forces armées autres que celles qui viennent immédiatement en mémoire.

4 jours en Enfer : Kerbala, Irak

Technique - 7,5 / 10

4 jours en Enfer : Kerbala, Irak (111 minutes) tient sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier, non fourni pour le test. Le menu animé et musical (rap chanté en arabe) propose le film dans sa version originale (polonais, anglais et arabe), dans deux formats audio, DTS-HD Master Audio 5.1 et 2.0, ainsi qu’un doublage en français au format DTS-HD MA 2.0 stéréo.

Les sous-titres sont imposés dans la version originale. Ceux des dialogues en anglais sont incrustés dans l’image, tant dans la version originale que dans le doublage.

Sous-titres pour malentendants.

Aucun bonus.

L’image (2.35:1, 1080p, AVC), très propre hormis un bruit très occasionnel, offre un remarquable piqué révélant tous les détails du cadre, dans les scènes de jour comme dans celles de nuit. Les couleurs, délibérément insaturées, sont toujours soigneusement étalonnées.

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale, avec une assez bonne dynamique, une large ouverture du spectre et une répartition efficace sur les cinq voies, crée une forte impression d’immersion dans l’action, impressionnante même lors des affrontements. Le format DTS-HD MA 2.0 du doublage (format également disponible pour la version originale) fait correctement son office.

4 jours en Enfer : Kerbala, Irak

Crédits images : © Next Film

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7,5 / 10
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 4 mai 2018
4 jours en Enfer : Kerbala, Irak réussit à installer et maintenir un réel suspense au long de toute la deuxième moitié du film. Cette réalisation soignée, à défaut d’être originale, rappelle l’implication, très peu médiatisée, des forces armées polonaises et bulgares dans le conflit irakien.

Lire les avis »

Multimédia
4 jours en Enfer : Kerbala, Irak
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus