Tout l'argent du monde : le test complet du Blu-ray

All the Money in the World

2017. Réalisé par Ridley Scott
Avec Michelle Williams, Mark Wahlberg et Christopher Plummer

Édité par Metropolitan Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/05/2018
Critique

Tout l'argent du monde

Paul Getty, 16 ans, est enlevé à Rome le 10 juillet 1973. C’est le petit-fils de John Paul Getty I, magnat du pétrole, l’homme le plus riche du monde, qui refuse de payer la rançon de 17 millions de dollars exigée par les ravisseurs. Il charge toutefois Fletcher Chace, son agent de sécurité, de soutenir Gail, la mère divorcée de Paul, et de tenter de récupérer son petit-fils sain et sauf…

Tout l’argent du monde (All the Money in the World) est le dernier film réalisé par Ridley Scott, sorti le 18 décembre 2017, à la date prévue, mais au prix d’un tour de force qui a largement contribué à la notoriété du film. En effet, en octobre 2017, alors que le tournage était terminé, l’interprète du milliardaire, Kevin Spacey, venait d’être accusé de harcèlement sexuel dans la vague de dénonciations qui a suivi la révélation de l’affaire Harvey Weinstein. Ridley Scott a décidé, un mois avant la sortie du film, de remplacer Kevin Spacey par Christopher Plummer. Un défi osé puisqu’il ne restait que huit jours pour retourner 22 scènes !

Tout l’argent du monde relate avec fidélité l’enlèvement de Paul Getty par la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise, avec quelques flashbacks pour rappeler que Gail Getty avait divorcé du fils du milliardaire, John Paul Getty II, devenu junkie, et assumé depuis, avec ses seuls revenus, la garde de leurs deux enfants.

Tout l'argent du monde

Tout l’argent du monde combine deux genres, le thriller avec l’enlèvement, et l’action avec la libération de Paul. Entre ces deux événements, le film dresse le tableau d’une obsession, celle de John Paul Getty I pour l’argent, une obsession pathologique qui l’a conduit, toute sa vie, à amasser une fortune aussitôt investie dans des oeuvres d’art pour n’avoir pas à déclarer de revenus soumis à l’impôt. Ce portrait est, probablement, la composante la plus intéressante du récit, dont la tension baisse à plusieurs reprises, principalement dans la première moitié du métrage.

On ne pourra probablement jamais comparer à celle de Kevin Spacey (à moins qu’un jour, si elle a été archivée…), l’interprétation par Christopher Plummer du roi du pétrole. Brillante, elle fait d’un personnage secondaire celui qui attire l’attention du spectateur, celui qui restera le plus longtemps en mémoire. Michelle Williams est assez convaincante dans le rôle de Gail Getty, alors que Mark Wahlberg passe presque inaperçu dans celui de Chace. Et l’on oubliera Romain Duris : par sûr que son interprétation caricaturale d’un bandit calabrais booste sa carrière internationale !

Tout l'argent du monde

Généralités - 4,5 / 5

Tout l’argent du monde (133 minutes) et ses suppléments (31’) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier de 11 mm. Le menu animé et musical propose le film dans sa version originale, avec sous-titres optionnels, ou dans un doublage en français (les dialogues en italien sont sous-titrés, pas doublés), les deux au format DTS-HD Master Audio 5.1.

Piste d’audiodescription DTS Digital Surround 2.0.

Sous-titres pour malentendants.

Bonus - 2,0 / 5

En complément, Les acteurs (10’). Ridley Scott et les principaux acteurs s’envoient des coups d’encensoir et échangent des platitudes sur les personnages.

Nouvel acteur, nouveau tournage (5’) évoque le remplacement, un mois avant la sortie du film, de Kevin Spacey (son nom n’est jamais prononcé) par Christopher Plummer. Rien ne nous est dit sur les moyens mis en oeuvre pour retourner 22 scènes en huit jours. On devine juste que des écrans verts ont été utilisés.

Un thriller historique (9’). Alors que le titre pouvait laisser espérer quelques infos sur les faits réels, ce document évoque le soin accordé au choix des costumes et à l’accompagnement musical.

Suivent des scènes coupées (7’) et la bande annonce de cinq autres films.

Tout l'argent du monde

Image - 5,0 / 5

L’image (2.39:1, 1080p, AVC) lumineuse, bien contrastée, avec des noirs denses et des teintes plutôt froides, est d’une parfaite netteté dans toutes les conditions d’éclairage.

Son - 4,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale profite d’une bonne dynamique, d’un spectre ouvert et restitue clairement les dialogues. Assez centré sur les voies centrales, il réussit à créer une discrète sensation d’immersion dans les scènes tournées en extérieur, en particulier dans les environnements urbains.

Ces observations s’appliquent au doublage, dont les dialogues, un peu mats, manquent surtout de naturel.

Tout l'argent du monde

Crédits images : © 2017 All The Money Us, Llc. All Rights Reserved.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 4 mai 2018
Tout l’argent du monde, documentaire-fiction combinant deux genres, thriller et action, relate fidèlement l’enlèvement, en 1973, du petit-fils du magnat du pétrole John Paul Getty. La performance de Christopher Plummer, embauché à la dernière minute pour remplacer Kevin Spacey, fait d’un personnage secondaire le plus intéressant du film.

Lire les avis »

Multimédia
Tout l'argent du monde
Bande-annonce 1 VF
Tout l'argent du monde
Bande-annonce 2 VF
Tout l'argent du monde
Bande-annonce 3 VF
Tout l'argent du monde
Bande-annonce 1 VOST
Tout l'argent du monde
Bande-annonce 2 VOST
Tout l'argent du monde
Bande-annonce 3 VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus