Victoria - Saison 1 : le test complet du Blu-ray

Victoria

2016. Réalisé par Tom Vaughan
Avec Jenna Coleman, Tom Hughes et Peter Firth

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/06/2018
Critique

Victoria - Saison 1

Le 20 juin 1837, à la mort du roi William IV, sa nièce Alexandrina Victoria, fille unique du prince Édouard Auguste de Kent et de Strathearn, devint à 18 ans reine du Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande. Une éducation stricte sous l’aile maternelle n’a pas eu raison de la volonté d’indépendance de la jeune femme qui repousse énergiquement la tentative de sa mère et du contrôleur de gestion, John Conroy, d’instaurer une régence. Elle est résolue à assumer entièrement les responsabilités de sa charge avec les conseils de Lord Melbourne, alors premier ministre…

Victoria, coproduite et diffusée par ITV, coéditée en France en vidéo par Koba Films et Showshank Films, la première création de la productrice britannique Daisy Goodwin, ne fait jamais pâle figure à côté des plus ambitieuses séries britanniques en costumes dans sa reconstitution de l’Angleterre victorienne, principalement des fastes de la cour. Mais elle nous fait aussi entrer dans des parties plus rustiques du Palais de Buckingham, celles réservées à la domesticité (ce qui rappelle d’autres séries comme Upstairs Downstairs de 2010, remake de la remarquable Upstairs, Downstairs de 1971-1975, saluée par un Golden Globe). La caméra nous entraîne à quelques reprises dans les quartiers sordides de Londres, théâtre des romans de Charles Dickens qui vient de commencer, à partir de février 1837, de publier en feuilleton Les Aventures d’Oliver Twist.

Victoria - Saison 1

Victoria, comme le fera The Crown sortie trois mois après, donne une large place à la romance et aux petits potins de la cour (respectant toutefois la vérité historique), mais s’ouvre aussi sur les institutions politiques du Royaume Uni (encore qu’elle ne donne pas une vue claire du rôle très limité, symbolique, de la couronne dans la gouvernance de la nation), sur les tensions politiques, notamment les manifestations des Chartists pour une refonte du code électoral, sur la misère et l’insalubrité du petit peuple, sur l’abolition définitive de l’esclavage en 1838 (dix ans avant son abolition en France)… L’accent est mis sur l’essor industriel qui placera à l’apogée de sa puissance l’Empire britannique sur lequel le soleil ne se couchait jamais, « The empire on which the sun never sets ». On a le privilège d’un court voyage à bord de la Planet, la première locomotive construite par Robert Stephenson en 1830.

Victoria, à la qualité de la reconstitution des décors de Buckingham Palace, des costumes, des maquillages et des coiffures, ajoute une distribution… royale ! Dans le rôle-titre, Jenna Coleman, d’une remarquable présence. Elle fut la Clara du Doctor Who (2005), d’abord en compagnie de Matt Smith auprès duquel elle embarqua à bord du TARDIS au milieu de la saison 7, avant de devenir la coéquipière de son nouvel avatar, incarné par Peter Capaldi, tout au long des saisons 8 et 9. Lui donnent la réplique Rufus Sewell dans le rôle de Lord Melbourne, et dans celui du roi de Hanovre, Peter Firth (Equus, Sidney Lumet, 1977).

La diffusion de la saison 2, commencée en août d’août 2017, s’est terminée le 25 décembre par un Christmas Special. Une saison 3 est prévue.

Victoria - Saison 1

Généralités - 3,0 / 5

Victoria, saison 1 (8 épisodes d’une durée cumulée de 413 minutes) et ses suppléments (30 minutes) tiennent sur deux Blu-ray logés dans un boîtier de 11 mm.

Le menu animé et musical (avec un mièvre alléluia, horripilant, qui revient au générique et aux crédits de chaque épisode !) propose le film dans sa version originale, avec sous-titres optionnels, ou dans un doublage en français, les deux au format DTS-HD Master Audio 5.1.

Bonus - 3,0 / 5

Making of (8’). Michael Howells, directeur artistique, indique que plusieurs parties de Buckingham Palace ont été reproduites dans un immense hangar de l’aéroport militaire d’East Leeds. La taille des décors est confirmée par quelques chiffres : 70 km de tasseaux, 250 m² de feuilles d’or, 4 000 bougies… Rosalind Ebbutt s’est inspirée, pour la création des costumes, de gravures d’époque.

Effets spéciaux (4’). L’environnement de Kensington Palace et de Buckingham Palace a été recréé en images de synthèse à partir de cartes et de gravures de l’époque victorienne. La superposition progressive de calques montre l’ajout successif de fumées, de reflets, de passants, d’attelages…

La visite de Buckingham Palace (5’). Cette nouvelle visite des décors fait un peu double emploi avec le premier supplément, mais s’attarde sur les cuisines et permet de vérifier la minutie de la reproduction du lit de Victoria.

Victoria (6’), Prince Albert (3’) et Lord Melbourne (4’). Jenna Coleman, Tom Hughes et Rufus Sewell parlent de leur personnage, ce qui n’ajoute rien au visionnage de l’oeuvre.

Espace découverte Koba Films propose les bandes-annonces ou de courts extraits des séries Poldark (BBC 2015), Docteur Thorne, Call the Midwife ("SOS sages-femmes") et L’espionne de Tanger (El tiempo entre costuras).

Victoria - Saison 1

Image - 4,5 / 5

L’image (1.78:1, 1080i, AVC), d’une texture délicate, offre une riche palette de couleurs soigneusement étalonnées (chaudes dans la plupart des scènes, froides dans les bas-fonds de Londres), des contrastes fermes et des noirs denses. La délicatesse de la texture fait bon ménage avec une résolution poussée qui révèle tous les détails des décors et des paysages.

Aucun défaut de compression : toute la capacité du disque a été utilisée.

Son - 4,5 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale, aéré, restitue avec clarté et finesse les dialogues et l’illustration musicale. Une large ouverture de la bande passante, une forte dynamique et une bonne utilisation des cinq voies créent une sensation cohérente d’immersion dans l’action.

Ce constat vaut pour le doublage, au même format.

Victoria - Saison 1

Crédits images : © ITV

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 9 juin 2018
Victoria, une somptueuse reconstitution des fastes de la cour d’Angleterre, donne une large place à la romance et aux petits potins de la cour, mais s’ouvre aussi sur une société en pleine mutation, à l’aube d’un fantastique essor industriel.

Lire les avis »

Multimédia
Victoria - Saison 1
Bande-annonce VO
Victoria - Saison 1
Teaser VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus