Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour : le test complet du Blu-ray

Elena + Vozvrashcheniye + Izgnanie + Leviafan + Nelyubov

Exclusivité FNAC

2003. Réalisé par Andreï Zviaguintsev
Avec Vladimir Garine, Ivan Dobronravov et Konstantin Lavronenko

Édité par Pyramide Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 16/02/2018
Critique

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

Le Retour (Vozvrashchenie, 2003, 110 minutes, 1.85:1) : la vie de deux frères est soudainement bouleversée par la réapparition de leur père, dont ils ne se souvenaient qu’à travers une photographie vieille de dix ans. Est-il vraiment leur père ? Pourquoi est-il revenu après tant d’années ? Les enfants chercheront les réponses à leurs questions sur une île lointaine et désolée, après un voyage avec cet homme dont ils ne savent rien…

Le Bannissement (Izgnanie, 2007, 157 minutes, 2.35:1) : Alexander, Vera et leurs deux jeunes enfants ont quitté la ville pour un séjour à la campagne, dans la maison où Alexander a passé son enfance. Vera va lui faire une révélation…

Elena (2011, 109 minutes, 2.35:1) : Elena et Vladimir se sont mis en ménage sur le tard. Elena a un fils, Vladimir une fille à laquelle il décide de léguer tous ses biens après un sérieux malaise cardiaque. Elena élabore un plan…

Leviathan (Leviafan, 2014, 141 minutes, 2.35:1) : Kolia est prêt à tout pour résister au maire qui veut s’approprier la maison dans laquelle il vit avec sa jeune femme Lylia et son fils Roma qu’il a eu d’un précédent mariage…

Faute d’amour (Nelyubov, 2017, 122 minutes, 2.39:1) : Boris et Genia ont mis leur appartement en vente : ils souhaitent divorcer. Leur fils Aliocha, 12 ans, surprend une nouvelle querelle entre ses parents : aucun des deux ne souhaite assurer sa garde. Il faudra que la directrice du collège signale, le surlendemain, l’absence d’Aliocha pour que ses parents remarquent sa disparition…

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

Le Retour est le premier film d’Andreï Zviaguintsev qui, après des études dramatiques en Sibérie, à Novossibirsk, sa ville natale, quelques petits rôles à Moscou, réalise trois épisodes d’une série pour la chaîne fédérale privée de télévision REN TV jusqu’à ce que son fondateur, Dmitry Lesnevsky, lui propose, en 2002, de diriger un film à petit budget, moins de 500 000 dollars selon les rumeurs.

Coup d’essai, coup de maître, salué par l’attribution du Lion d’or à la Mostra de Venise ! Ce succès lui assura le financement de quatre autres films, Le Bannissement en 2007, sélectionné pour la Palme d’or, Elena en 2011, distingué par une vingtaine de prix dont le Prix spécial du jury de la sélection Un Certain Regard, Leviathan en 2014, salué par une trentaine de prix dont le Golden Globe du meilleur film étranger et le Prix du meilleur scénario à Cannes et Faute d’amour en 2017, Prix du jury à Cannes et Prix du meilleur film au London Film Festival.

Le Retour, c’est le conte d’un étrange voyage initiatique de deux enfants, Andreï, 15 ans, et Ivan, 12 ans, en compagnie d’un père brutal dont ils n’ont gardé aucun souvenir, se fiant seulement aux assurances données par leur mère et à la ressemblance avec une vieille photo retrouvée dans la malle d’un grenier. L’insolite aventure du trio se terminera sur une île inhabitée de l’immense Lac Lagoda, non loin de l’endroit où le jeune acteur Vladimir Garine, l’interprète d’Andreï, se noiera un an plus tard, la veille de la sortie du film en Russie.

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

Le Bannissement est une oeuvre particulièrement achevée. Les mouvements de caméra, au-delà de leur élégance, justifient les intentions du scénario en soulignant, par de lents panoramiques, l’isolement des protagonistes du drame dans un immense paysage vide, séparés du monde par un pont de bois enjambant un profond fossé. Cet isolement fait sauter les digues qui contiennent les rancoeurs et la brutalité. Contraste avec le nid familial en milieu urbain révélé par les flashbacks, d’un confort douillet propice à calmer les tensions.

Nous renvoyons aux tests effectués en 2013 et en 2018 pour l’analyse des trois autres films, Elena, Leviathan et Faute d’amour.

On retrouve dans l’oeuvre de Zviaguintsev des thèmes récurrents, la famille nucléaire, la difficile communication entre générations, des personnages égocentriques, isolés dans des lieux vides, menaçants. Son regard réaliste, pas vraiment optimiste, bien qu’il soit centré sur la Russie contemporaine, a une portée indiscutablement universelle.

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

Les scénarios d’Andreï Zviaguintsev qu’il a, sauf celui de Le Retour, coécrits avec Oleg Negin, gardent toujours une part de mystère : dans Le Retour, par exemple, on ne nous dira pas ce que contenait la cassette que le père d’Andreï et de Vladimir est venu déterrer sur l’île. Et, dans Le Bannissement, on ne saura jamais ce que cache la connivence d’Alexander avec son frère Mark qui, blessé par balle, refuse d’être conduit à l’hôpital et on laissera l’explication du dénouement tragique à l’imagination du spectateur…

Si Andreï Zviaguintsev avoue avoir été inspiré par Ingmar Bergman et Andreï Tarkovski, chacun des cinq films révèle pourtant un style très personnel, avec des cadrages méticuleusement travaillés, dans lesquels chaque personnage et chaque objet est à sa place, avec des paysages ou des intérieurs inquiétants qui participent au drame, avec des acteurs très sobrement dirigés… le tout magnifiquement photographié par Mikhail Krichman, son chef opérateur attitré. Soulignons aussi l’importance du son, pas seulement de l’accompagnent musical, toujours en contrepoint presqu’évident avec l’image.

Ce coffret Andreï Zviaguintsev pourrait bien trouver sa place parmi les éditions importantes de 2018.

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

Généralités - 4,0 / 5

Le coffret Zviaguintsev contient ses cinq longs métrages : Le Retour (110 minutes), Le Bannissement (157 minutes), Elena (109 minutes), Léviathan (143 minutes) et Faute d’amour (122 minutes). Ils tiennent, avec leurs suppléments (plus de 3h30) sur cinq Blu-ray double-couche logés dans un coffret.

Tous les films sont proposés en version originale DTS-HD Master Audio 5.1. Doublage en français au même format pour Elena et Le Léviathan et Faute d’amour et au format DTS-DB MA 2.0 stéréo pour Le Retour. Pas de doublage pour Le Bannissement.

Sous-titres pour malentendants pour Léviathan.

On peut retrouver quatre de ces films en édition DVD dans un Coffret Andreï Zviaguintsev : Elena + Le retour + Le bannissement + Leviathan paru en décembre 2015. Faute d’amour est disponible sur les deux supports en édition séparée.

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

Bonus - 4,5 / 5

En complément, un bon lot de bonus, beaucoup repris des précédentes éditions.

- Avec Le Retour, une analyse du film (14’). Pierre Murat, critique à Télérama, souligne l’influence d’Andreï Tarkovski sur le cinéma de Zviaguintsev, particulièrement dans Le Retour, avec des routes et des rues vides. Le plus jeune des enfants, montré comme un poltron dans la première séquence, osera résister à l’autoritarisme du père, ce qui rappelle une réplique de Stalker, « les faibles ont toujours raison ».

Andreï Zviaguintsev par Eugénie Zvonknine (29’). Universitaire et historienne du cinéma et critique (on avait déjà remarqué la pertinence de ses analyses des films d’Andreï Tarkovski dans l’intégrale que vient de rééditer Potemkine), elle apporte un passionnant éclairage sur les thèmes récurrents de l’oeuvre de Zviaguintsev, des histoires ancrées dans la Russie contemporaine, mais à la portée universelle, que renforce le dépouillement des décors. Des paysages inquiétants, pouvant faire disparaître les personnages, des lieux déserts dans lesquels s’effacent les traces de leur passage. Des hommes et des femmes brutalement confrontés aux conséquences de leurs choix… Ce supplément, inédit, est le meilleur apport du coffret à une découverte du cinéma d’Andreï Zviaguintsev.

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

- Avec Le Bannissement, une analyse du film (15’). Pierre Murat, après avoir rappelé quelques caractéristiques du cinéma de Zviaguintsev, relève, pour Le Bannissement, l’influence d’Ingmar Bergman, plus que celle d’Andreï Tarkovski. On y retrouve, en effet, l’ambiance de Scènes de la vie conjugale (Scener ur ett äktenskap, 1973).

Suivent deux courts documentaires sans grand intérêt, making of Le Bannissement (5’) dans lequel Zviaguintsev confie ses appréhensions à se lancer dans le tournage après le succès de son premier film et évoque le choix, pour le rôle féminin, de l’actrice suédoise Maria Bonnevie (peut-être guidé par une vague ressemblance avec Liv Ullmann, la Marianne de Scènes de la vie conjugale ?). Pour finir, images de Cannes (3’), avec la montée des marches.

- Avec Elena, une longue interview d’Andreï Zviaguintsev (33’) qui expose les thèmes abordés dans son film, sa façon de créer la tension et l’émotion, ses inspirations, les choix faits au montage, l’usage des silences et des plans fixes…, suivie de making of Elena (39’) qui permet de se rendre compte du perfectionnisme du réalisateur, fignolant le moindre détail de l’histoire avec l’aide de son coscénariste Oleg Negin, imposant de multiples répétitions d’une même séquence avant tournage…

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

- Avec Léviathan, un entretien Andreï Zviaguintsev (23’) qui évoque la genèse du film, son travail sur le scénario avec Oleg Negin. Du choix des décors à la direction d’acteurs, en passant par ses influences, chaque étape de la construction du film est abordée. Le réalisateur revient également sur les motivations du personnage central et l’universalité du sujet qu’il a voulu mettre en lumière. Cette rencontre est aussi l’occasion de mieux appréhender son approche du cinéma :  » L’acte artistique est avant tout pour moi la projection de nos propres impressions, de notre intuition et de notre réaction aux choses qui nous entourent ». Cet entretien est l’autre élément majeur des bonus. Suivent des scènes coupées (22’) : disponibles dans l’ordre chronologique, elles montrent comment le réalisateur parvient à créer la tension et l’émotion sur la durée d’un plan, sur un regard, sur un geste…

- Avec Faute d’amour, un entretien avec Andreï Zviaguintsev (août 2017, 26’). Interrogé par le critique Xavier Leherpeur, le cinéaste, marqué par Sonate d’automne qu’il avait vu à 17 ans, pendant ses études d’art dramatique, revendique l’influence d’Ingmar Bergman. Après Elena, il projetait un remake de Scènes de la vie conjugale, mais il n’a pas réussi à acquérir les droits. Le producteur l’a alors incité à créer une oeuvre originale. L’idée de Faute d’amour lui est venue quand un ami lui a parlé de Lisa Alert, une organisation de bénévoles spécialisée dans la recherche d’enfants disparus. L’approbation d’un pitch de trois pages par le producteur a lancé les opérations : développement du scénario, création des personnages secondaires, repérages… Zviaguintsev dit chercher à éviter que le spectateur juge les personnages et souhaiter que le film l’incite à réfléchir…

Suit Andreï Zviaguintsev par Xavier Leherpeur (août 2017, 9’). Découvert en 2003 avec Le Retour, il situe chacun de ses films, tous différents, dans le même cadre, la Russie d’aujourd’hui. Jamais moralisateur, jamais dogmatique, son cinéma pousse à la réflexion…

L’analyse des suppléments d’Elena et de Leviathan, est la reprise de celle faite, en 2013 et 2015, respectivement par Sabrina Piazzi et par Frank Brissard.

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

Image - 4,5 / 5

L’image (1080p, AVC, 1.85:1 pour Le Retour, 2.35:1 pour Le Bannissement, Elena et Léviathan, 2.39:1 pour Faute d’amour), bien définie et contrastée, avec des couleurs naturelles soigneusement étalonnées, légèrement désaturées, dans des tonalités plutôt froides, est très propre, avec un léger grain, respectueux de la texture argentique des quatre premiers films, tournés en 35 mm.

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

Son - 4,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale de chacun des cinq films, lui aussi très propre, délivre avec finesse les dialogues, ainsi que les bruits d’ambiance et l’accompagnement musical, si important dans le cinéma de Zviaguintsev. L’image sonore, par une utilisation pertinente des canaux latéraux réussit à créer une discrète impression d’immersion quand elle n’est pas, dans certaines scènes, concentrée sur les voies frontales.

La version originale surpasse le doublage, artistiquement et techniquement : peu naturel, il place les dialogues trop en avant.

Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour

Crédits images : © Pyramide Vidéo

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

5,0
5
1
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 16 février 2018
Ce coffret contient tous les longs métrages d’Andreï Zviaguintsev, cinéaste surdoué qui décroche un Lion d’or pour sa première réalisation, Le Retour ! Cinq films, cinq portraits de la vie de famille dans la Russie d’aujourd’hui. Une œuvre humaniste, d’une portée universelle, réunie dans une remarquable édition !

Lire les avis »

Multimédia
Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour
Bande-annonce 1 VOST
Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour
Bande-annonce 2 VOST
Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour
Bande-annonce 3 VOST
Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour
Bande-annonce 4 VOST
Andreï Zviaguintsev - Coffret : Le Retour + Le Bannissement + Elena + Leviathan + Faute d'amour
Bande-annonce 5 VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus