Adieu poulet : le test complet du Blu-ray

Restauration Prestige - Blu-ray + DVD

1975. Réalisé par Pierre Granier-Deferre
Avec Lino Ventura, Patrick Dewaere et Victor Lanoux

Édité par TF1 Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 06/08/2018
Critique

Adieu poulet

Le commissaire Verjeat, aidé de son adjoint Lefèvre se bat contre la corruption de sa ville, à la veille de nouvelles élections. Mis sous pression, il partira en donnant un coup de pied dans la fourmilière…

Quel pied ! Malgré ses multiples rediffusions à la télévision, Adieu poulet de Pierre Granier-Deferre (1927-2007) reste un très grand moment du cinéma français. L’immense réussite de ce film policier écrit par Francis Veber, d’après le roman de Raf Vallet lui -même inspiré par un fait divers survenu à Puteaux au début des années 1970, découle de l’alliance entre un réalisateur chevronné, un scénariste virtuose et un casting exceptionnel mené par deux de nos plus grands comédiens, Lino Ventura et Patrick Dewaere. Thriller politique qui n’a jamais été autant d’actualité, Adieu poulet est et reste une véritable référence, par ailleurs grand succès critique et public à sa sortie en décembre 1975 avec près de 2 millions spectateurs.

Alors que la campagne électorale bat son plein à Rouen, le commissaire Verjeat (Lino Ventura) enquête dans une maison close suite à la mort d’un des clients alors qu’il était ‘en peine action’. La tenancière du bordel le prévient qu’elle connaît nombre de personnalités importantes et qu’il serait mieux de ne pas aller fouiller trop loin. Dans le même temps il a affaire à la mort de l’un de ses hommes qui tentait de sauver des colleurs d’affiches agressés par un voyou. Il s’avère que ce dernier, ancien repris de justice, travaille dans le service de sécurité de l’un des candidats les plus en vue pour la prochaine élection municipale, le républicain Lardatte (Victor Lanoux), qui défend l’ordre et la morale. Avec le désinvolte et arrogant inspecteur Lefèvre (Patrick Dewaere), de vingt ans son cadet, et même si on lui met des bâtons dans les roues, Verjeat va vouloir aller jusqu’au bout quitte à risquer sa carrière…

Adieu poulet

Pourquoi le cinéma hexagonal ne parvient plus ou rarement à atteindre une telle qualité ? Plus de réalisateur aussi engagé ? Plus de scénariste-dialoguiste talentueux ? Plus de comédiens magnétiques et virtuoses ? Sans doute tout cela à la fois. C’est pourquoi le film de Pierre Granier-Deferre (La Métamorphose des cloportes, La Horse, Le Chat, La Veuve Couderc) demeure une valeur sûre, vers laquelle on se tourne en sachant que l’on a affaire à du vrai cinoche. Véritable buddy-movie, genre que Francis Veber déclinera dans la comédie pure et qui assurera son triomphe en tant que metteur en scène, notamment à travers sa trilogie avec Gérard Depardieu et Pierre Richard, Adieu poulet convoque la crème du cinéma français. Aux côtés de Lino Ventura, qui retrouvait alors immédiatement le cinéaste de La Cage, et de Patrick Dewaere, tout juste auréolé du succès phénoménal des Valseuses, sublimes de complicité, Victor Lanoux (sans moustache) se taille également la part du lion dans le rôle du politicien véreux (pléonasme diront certains) Lardatte, vénéneux et suintant à souhait. Ajoutez à ce trio Julien Guiomar, Pierre Tornade, Françoise Brion, Claude Rich, Claude Brosset, Dominique Zardi, Henri Attal, Valérie Mairesse, Michel Beaune, Jacques Serres, Michel Robin et bien d’autres tronches incontournables et vous obtenez l’exemple type du grand cinéma d’alors.

Francis Veber signe un bijou de drame-policier toujours teinté d’humour, tout en livrant de fabuleux mots d’auteur :
« Pourquoi qu’t’es rentré dans la police toi Lefèvre ?
Parce que j’étais feignant, parce que, pfft, j’avais aucune capacité et puis que…
Bah moi c’est pareil ! J’ai été flic 24 heures sur 24 pendant 30 ans et j’sais pas non plus pourquoi tu vois…Et j’me r’trouve à 5h du matin avec un gugusse qui va en faire autant. Et qui un jour finira tout seul, comme moi.
Enfin heureusement ! Vous vous rendez compte ? Pas de femme de flic qui nous attend à la maison, avec un haricot de mouton. Non ! On est les rois nous ! Seuls ! Libres ! Et on va se payer Lardatte en prime. C’est nous les plus forts !
J’aime bien ça moi le haricot de mouton… »

Avec sa mise en scène carrée soulignée par la partition toujours inspirée et jazzy de Philippe Sarde, ses acteurs au sommet, ses dialogues percutants et son scénario en béton, Adieu poulet est un chef d’oeuvre, ni plus ni moins.

« Verjeat, il est à Montpellier, Verjeat ! »

Adieu poulet

Généralités - 3,5 / 5

Le test du Blu-ray d’Adieu poulet, disponible chez TF1 Studio, a été réalisé à partir d’un check-disc et intègre la collection Passion Cinéma. Le menu principal est animé sur une des séquences du film. Le Blu-ray s’accompagne également du DVD.

Bonus - 2,5 / 5

Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu de nouvelles du grand Francis Veber. A l’occasion de la sortie d’Adieu poulet en version restaurée, le scénariste du film de Pierre Granier-Deferre revient sur l’écriture de ce polar « très difficile à faire » (21’). L’adaptation du roman de Raf Vallet, le casting, le rejet de la première mouture par Lino Ventura (« Lino ne se fait pas acheter par une pute » maintenait l’acteur), la collaboration avec le réalisateur, tout est passé en revue. Ceci est souvent passionnant, malgré de nombreuses digressions sur la carrière américaine de Francis Veber, quelques piques lancées à Yves Robert (« qui n’a pas écrit une ligne du Le Grand Blond avec une chaussure noire, bien qu’il soit mentionné en tant que scénariste »), ainsi que sur les transpositions cinématographiques du Tambour par Volker Schlöndorff et du Parfum par Tom Tykwer, exemple de « très grands romans qui ne donnent pas de grands films ». Francis Veber évoque également quelques-unes de ses références tels que Woody Allen et Groucho Marx.

L’éditeur reprend la présentation de Clélia Ventura présente sur le DVD sorti en 2009 (8’30). La fille du comédien replace Adieu poulet dans la carrière de son père, parle de l’échec au box-office de La Cage, réalisé par Pierre Granier-Deferre, puis du désir de Lino Ventura de s’associer à nouveau avec le cinéaste. Clélia Ventura aborde également la collaboration et la complicité de Patrick Dewaere avec son père (« la rencontre de l’ordre et du désordre »), tout en indiquant que Lino Ventura était très fier d’avoir fait ce film.

L’interactivité se clôt sur la bande-annonce restaurée.

Adieu poulet

Image - 4,0 / 5

Adieu poulet a bénéficié d’une restauration 4K, réalisée en 2017 à partir du négatif image original, par le Laboratoire Lumières Numériques. L’image est très propre et le format original respecté, mais point de miracle concernant la photo assez passe-partout et aux teintes fanées de Jean Collomb (L’Aventure c’est l’aventure, Le Silencieux, La Gifle) qui reste peu reluisante en Blu-ray, même si la palette chromatique est heureusement plus riche qu’en DVD. Toutefois, la stabilité est de mise grâce à un codec AVC de bon aloi, la clarté semble légèrement appuyée, les contrastes ont été revus à la hausse. Le piqué est correct, le grain bien géré et la texture d’ensemble plutôt agréable. Notons également que les séquences tournées en extérieur sont celles qui profitent le plus de cette élévation HD.

Son - 4,0 / 5

Le mixage DTS-HD Master Audio Mono 2.0 instaure un bon confort acoustique. Les dialogues sont clairs, bien que certains échanges manquent parfois d’ardeur. La propreté est de mise (bande-son restaurée à partir de la piste magnétique originale), les effets suffisamment riches et les silences denses, sans aucun souffle. La très belle composition de l’immense Philippe Sarde jouit également d’un très bel écrin. L’éditeur joint également les sous-titres français destinés au public sourd et malentendant, ainsi qu’une piste Audiodescription.

Crédits images : © 1975 TF1 Droits Audiovisuels

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis
Multimédia
Adieu poulet
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus