Falling Water - Saison 1 : le test complet du Blu-ray

Falling Water

2016. Réalisé par Juan Carlos Fresnadillo
Avec Lizzie Brocheré, David Ajala et Will Yun Lee

Édité par Elephant Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/09/2018
Critique

Falling Water - Saison 1

La série s’ouvre sur Tess, une jeune graphiste qui se réveille dans une salle d’accouchement. Lorsqu’elle demande à voir son bébé, on lui dit qu’il n’y a pas de bébé. Lorsqu’elle se retrouve seule, un garçonnet d’environ sept ans à la tête blonde apparaît dans l’embrasure d’une porte. Tess est persuadée que c’est son enfant. Bill Boerg, un étrange chercheur, lui propose de l’aider à retrouver son fils si elle accepte de se soumettre à quelques expériences. Taka, un policier du NYPD, alors qu’il enquête sur un suicide collectif, entrevoit en rêve un moyen de sortir sa mère de l’état catatonique dans lequel elle est plongée depuis des années. Burton, l’agent de sécurité d’une banque d’affaires, recherche la femme en rouge qui hante ses songes, dont il est tombé éperdument amoureux. Tess, Taka et Burton voient tous apparaître le garçonnet à la tête blonde et finissent par se rencontrer dans leurs rêves…

Falling Water est une création posthume de Henry Bromell, disparu en 2013, un des coscénaristes de l’excellente série Homicide: Life on the Street (7 saisons, 1993-1999, disponible au Royaume Uni), de l’unique La Caravane de l’étrange (Carnivàle, dont seule la saison 1, 2003, a été éditée en France) de Brotherhood (3 saisons, 2006-2008), de Homeland… L’autre créateur est Blake Masters (Brotherhood), cocréateur avec Dick Wolf de Los Angeles, police judiciaire (Law & Order: Los Angeles, 1 saison, 2010).

Falling Water - Saison 1

Falling Water développe la confusion entre réel et surnaturel, plus particulièrement de la porosité entre l’univers des rêves et la réalité, thèmes déjà exploités à la télévision, notamment, par Mr. Robot (Sam Esmail en 2015, dont la diffusion de la saison 4 est annoncée pour la fin de cette année), par The Leftovers (Damon Lindelof et Tom Perrotta, 3 saisons, 2014-2017), mais aussi au cinéma par Le Portrait de Jennie (William Dieterle, 1948), plus récemment par Thelma (Joachim Trier, 2017), Voice from the Stone (Eric D. Howell, 2017), etc.

Falling Water se distingue en se concentrant sur le partage des rêves, une zone délicate, peu visitée par les séries. Dès le début du pilote, la couleur est donnée : « Et si les rêves n’étaient que les fragments d’une grande mosaïque que nous rêvons ensemble ? Et si une personne pouvait sortir de son rêve et entrer dans le vôtre ? ».

Peut-on, alors, reprocher à la série un manque de clarté ? C’est pourtant son point faible, avec une tendance du récit à s’éparpiller et avec un certain flou dans l’enchaînement des scènes. On peut aussi ressentir, çà et là, quelques baisses de tension.

Falling Water - Saison 1

Falling Water tire néanmoins profit de sa distribution avec, en tête, notre compatriote Lizzie Brocheré qui, depuis quelques années, construit avec succès une carrière internationale, commencée avec sa participation à la saison 2 de The Hour et poursuivie avec la saison 2 d’American Horror Story, puis par son interprétation de Claudine, personnage récurrent de la série Versailles. À ses côtés, on remarque, dans le rôle de Taka, Will Yun Lee, le remplaçant de Daniel Dae Kim dans la série Hawaii 5-0, et David Ajala, personnage secondaire de l’intéressant Les Poings contre les murs (Starred Up, David Mackenzie, 2013) et du très moyen Identity (Kill Command, Steven Gomez, 2016). Troublante dans son interprétation de la femme en rouge, n’oublions pas Anne Wood, révélée par la minisérie Reckless (Dana Stevens, 2014, 13 épisodes, dont on espère la sortie vidéo en France).

Falling Water, bien qu’elle eût à gagner d’un scénario plus resserré, invite résolument à sortir des sentiers battus, un atout suffisant pour qu’elle puisse imprimer un souvenir durable. Une saison 2 a été diffusée par USA Network au premier trimestre 2018, avec un nouveau showrunner pour remplacer Henry Bromell, Remi Aubuchon, le créateur de Caprica.

Falling Water - Saison 1

Technique - 7 / 10

Falling Water, saison 1, en 10 épisodes d’une durée cumulée de 453 minutes, tient sur trois Blu-ray BD-50 logés dans un coffret non fourni pour le test.

Le menu animé et musical propose la version originale au format audio DTS-HD Master Audio 2.0 stéréo, avec sous-titres optionnels, et un doublage en français au format DTS-HD MA 5.1.

Aucun supplément, juste la bande-annonce de quatre séries Universal, éditées en France par Elephant Films : Magnum, Arabesque (Murder, She Wrote), Les Têtes brûlées - L’intégrale (Baa Baa Black Sheep) et L’Incroyable Hulk - Intégrale de la série TV.

L’image (1.78:1, 1080p, AVC), finement résolue, lumineuse, offre une palette de couleurs naturelles. Bien contrastée, avec des noirs assez denses, elle assure une parfaite lisibilité, y compris des nombreuses séquences de nuit.

Le son DTS-HD Master Audio 2.0 stéréo de la version originale, au spectre large mais à la dynamique moyenne, restitue clairement les dialogues dans un bon équilibre avec un accompagnement musical assez enveloppant.

L’éditeur a fait le choix très discutable de privilégier le doublage en lui réservant le format multicanal DTS-HD MA 5.1 au détriment de la version originale. Bien qu’en réalité, le plus reste virtuel : la sensation d’immersion dans l’ambiance n’est pas meilleure que celle procurée par la stéréo de la version originale. De plus, les dialogues, trop en avant, sont aussi très mats.

Falling Water - Saison 1

Crédits images : 2015 USA Network Media, LLC

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 5 septembre 2018
Falling Water explore la zone délicate du partage des rêves, peu visitée par les séries. Si le scénario a tendance manquer de clarté et à s’éparpiller, il nous invite à sortir des sentiers battus, un atout suffisant pour qu’il puisse imprimer un souvenir durable.

Lire les avis »

Multimédia
Falling Water - Saison 1
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus