The Fortress : le test complet du Blu-ray

Namhansanseong

Édition boîtier SteelBook

2017. Réalisé par Hwang Dong-hyuk
Avec Lee Byung-hun, Choi Myung-gil et Kim Yoon-Seok

Édité par Lonesome Bear

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/08/2018
Critique

The Fortress

Au cours de l’hiver 1636-1637, le roi Injo a quitté Hanseong (aujourd’hui Séoul), capitale de la dynastie Joseon, protégée par l’Empire Ming, pour se réfugier avec sa cour dans les montagnes du sud et tenter de résister à l’invasion des Jürchens, des nomades qui ont formé la dynastie Qing après la conquête de la Mandchourie chinoise, vingt ans plus tôt. Le déséquilibre des forces (les assaillants sont dix fois plus nombreux que les assiégés) oblige le roi Injo et ses ministres à choisir entre la mort dans l’honneur ou la soumission au Khan, l’empereur Qing.

The Fortress (Namhansanseong), réalisé en 2017, le quatrième long métrage du réalisateur et scénariste coréen Dong-hyuk Hwang, salué par une dizaine de prix en Asie, n’est pourtant jamais sorti dans nos salles.

Adapté d’un roman de Kim Hoon, vendu à plus de 700 000 exemplaires, le scénario relate des faits réels, l’une des invasions subies par la Corée, pays à l’histoire tourmentée. Cette ambitieuse production a été confiée à un jeune réalisateur qui s’est distingué par trois longs métrages bien accueillis par la critique et le public asiatiques, mais jamais distribués en France, pas même Silenced (Do-ga-ni, 2011), sur les abus sexuels subis par les jeunes élèves d’un institut pour sourds, distingué par des prix prestigieux.

The Fortress, pour une bonne partie de sa durée, nous fait assister aux hésitations du roi Injo confronté, après 47 jours de siège, aux conseils contradictoires de ses ministres qui saisissent l’occasion, dans un sinueux jeu d’influence, pour tenter d’éliminer certains de leurs pairs en tirant profit de la faiblesse de leur monarque. Le peuple, exposé au froid et la famine, moins présent que les dignitaires, est principalement figuré par le forgeron Seol Nal-soe et son jeune frère Chil-bok.

The Fortress

The Fortress réserve toutefois une place honorable à l’action avec trois spectaculaires affrontements par le fer et le feu entre les guerriers des deux camps, particulièrement bien mis en scène, intégralement en extérieur, apparemment dans le site où se déroulèrent les événements, autour du Namhansanseong, l’ancien fort transformé en parc dans la province de Gyeonggi.

Figurent dans la distribution des acteurs connus, avec, dans le rôle du ministre Choi, Lee Byung-hun, un habitué du cinéma de Kim Jee-woon, vu notamment dans A Bittersweet Life (Dalkomhan insaeng, 2005), J’ai rencontré le Diable (Akmareul boatda, 2010) et The Age of Shadows, 2016. Dans le rôle du roi Injo, Hae-il Park, que Bong Joon-ho employa dans Memories of Murder (Salinui chueok, 2003) et The Host (Gwoemul, 2006).

The Fortress, délicatement accompagné par la composition originale du Japonais Ryuichi Sakamoto, plusieurs fois primé pour Furyo (Merry Chrstmas Mr. Lawrence, Nagisa Ôshima, 1983), Le Dernier empereur (The Last Emperor, Bernardo Bertolucci, 1987), The Revenant (Alejandro G. Iñárritu, 1987), frappe également par la beauté de la photographie Kim Ji-yong (The Age of Shadows) et son utilisation inspirée de l’écran large.

The Fortress est, après Chasseuse de géants (I Kill Giants, Anders Walter, 2017), le deuxième titre publié par l’éditeur Lonesome Bear qui annonce aussi la sortie prochaine d’Angels of Chaos (1%, Stephen McCallum, 2017), une immersion dans le milieu des bikers.

Espérons que cette édition d’une oeuvre impressionnante ait le large succès qu’elle mérite et favorise la sortie vidéo des trois premiers films de Hwang Dong-hyuk.

The Fortress

Généralités - 3,5 / 5

The Fortress (139 minutes) et son maigre supplément (5 minutes) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier SteelBook non fourni pour le test, effectué sur check disc.

Le menu animé et musical propose le film dans sa version originale, avec sous-titres optionnels, idéalement placés à cheval sur la bande noire, et dans un doublage en français, les deux au format DTS-HD Master Audio 5.1.

Bonus - 1,5 / 5

Making of The Fortress (5’). Une sorte de teaser promotionnel qui ne donne pratiquement aucune information sur le tournage du film, si ce n’est un bref aperçu du soin apporté à la création et à la confection des costumes.

Pour finir, une bande annonce.

The Fortress

Image - 5,0 / 5

L’image (2.35:1, 1080p, AVC), aux couleurs froides comme l’hiver, discrètement saturées, combine une texture délicate à une remarquable résolution révélant, sur toute la profondeur de champ, tous les détails des plans larges.

Son - 5,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale allie finesse dans la restitution de la musique de Ryuichi Sakamoto à la spectaculaire puissance des effets spéciaux qui, par une utilisation optimale des cinq voies, nous immerge dans la fureur des combats, avec une forte dynamique et une large ouverture du spectre allant des aigus du cliquetis des armes aux basses profondes et fermes des bombardements de la citadelle.

Ces observations valent pour le doublage en français qui tend à placer les dialogues trop en avant.

The Fortress

Crédits images : © Lonesome Bear

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 9 août 2018
The Fortress, une superproduction spectaculaire, fait revivre un sombre épisode de l’histoire de la Corée. Ce film, souvent primé en Asie, curieusement jamais sorti dans nos salles, est désormais proposé aux amateurs de cinéma épique.

Lire les avis »

Multimédia
The Fortress
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus