Le Grinch (2018) : le test complet du Blu-ray

The Grinch

Blu-ray + Digital

Réalisé par Scott Mosier

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Critique

Benedict Cumberbatch donne sa voix au Grinch dans une nouvelle adaptation du conte du Dr. Seuss orchestrée par Illumination Entertainment.

Le Grinch

Chaque année à Noël, les Chous viennent perturber la tranquillité solitaire du Grinch avec des célébrations toujours plus grandioses, brillantes et bruyantes. Quand les Chous déclarent qu’ils vont célébrer Noël trois fois plus fort cette année, le Grinch réalise qu’il n’a plus qu’une solution pour retrouver la paix et la tranquillité : il doit voler Noël…

Moi, vert et méchant

Plus que toute autre création de Theodor Seuss Geisel, alias Dr Seuss, Le Grincheux qui voulait gâcher Noël a marqué profondément l’enfance des américains depuis la fin des années 50. Il n’est donc pas étonnant que ce conte singulier en soit déjà à sa 3ème adaptation par Hollywood après Comment le Grinch a volé Noël ! de Chuck Jones en 1966 pour lequel rien moins que Boris Karloff a donné sa voix au personnage principal et Le Grinch de Ron Howard en 2000 avec Jim Carrey dans le rôle titre.

Cette fois, c’est Christopher Meledandri qui produit ce nouveau film via son studio Illumination Entertainment (la saga Moi, moche et méchant). Meledandri est un habitué et surtout un amoureux de l’oeuvre du Dr. Seuss qu’il a déjà porté à l’écran avec Horton (alors qu’il était encore chez Blue Sky, le studio de L’âge de glace) et Le Lorax, second long métrage animé d’Illumination Entertainment.

Le Grinch

Si Horton et le Lorax étaient très réussis et empreints de la folie douce de leur auteur, on reste plus circonspect devant ce Grinch 2018 qui peine à trouver le ton juste et sent finalement l’édulcorant. Si la structure du livre est assez bien conservée, son principal protagoniste perd franchement de sa superbe et de son côté sombre en optant pour un comportement entre-deux qui n’assume pas vraiment sa méchanceté. Le scénario de Michael LeSieur et Tommy Swerdlow va même jusqu’à lui inventer un alibi pour « excuser » son comportement de grincheux solitaire, une tendance très actuelle qui consiste à dédouaner les vilains garçons. Jusque dans son design, le personnage perd de sa causticité avec un regard rond et blanc, là où le Dr. Seuss l’avait affligé d’yeux rouge et jaune en pointe… Même Benedict Cumberbatch qui prête sa voix au grincheux vert, semble se retenir et offre au personnage un registre léger alors qu’il est capable de tant de profondeur et de noirceur.

Certes, Le Grinch n’a pas vocation à terroriser les enfants, mais un rendu global un peu moins lisse aurait certainement sorti le film de son emballage calibré. On a connu Illumination Entertainment plus inspiré.

Le Grinch

Généralités - 3,0 / 5

Boîtier Blu-ray standard et surétui carton verni. Menus Universal standards également. Le Grinch n’a pas engendré une folie éditoriale. La copie digitale est proposée. Piste Audiodescription en français.

Bonus - 4,0 / 5

De la quantité mais éparpillée en beaucoup (trop) de modules. Pourquoi saucissonner un making of en de multiple pastilles qui obligent à jongler avec le menu ?… C’est le cas pour 5 des bonus proposés ici (De l’écran vert au grand écran, Le Grinch éclairé, Mes plus vieux souvenirs du Grinch, Gadgets de Grinch et Chansons qui viennent du coeur) et qui balaient certains aspects de la production du film dont la musique assurée par Danny Elfman, déjà habitué au torpilleur (involontaire) de Noël avec L’Etrange Noël de Mr. Jack. On se congratule beaucoup dans ces modules, mais pour la profondeur et les détails, il faudra repasser…

Santa's Little Helpers

Le (grand) petit plaisir des éditions vidéo d’Illumination Entertainment (comme avec Pixar ou DreamWorks), c’est la présence de courts métrages inédits. Illumination a pris l’habitude d’en proposer un trio à chaque fois, et c’est encore le cas ici avec Les Chaudes journées d’hiver qui voit Max, le chien du Grinch, partir affronter les éléments et la ville pour rapporter du thé à son maître malade ; et le duo Le Jaune remplace le noir et Les Lutins du Père Noël où l’on retrouve les deux ou trois Minions, d’abord dans une cavale de prison et ensuite dans l’atelier du Père Noël… dans les deux cas, les gelules jaunes vont se faire un plaisir de semer la pagaille et de déclencher quelques rires francs. Comme d’habitude, ces courts métrages sont suivis d’un making of commun, qui met en avant la collaboration d’un duo de réalisateurs travaillant de part et d’autre de l’océan.

On termine par une collection de « bidules » sans grand intérêt, des présentations de personnages via des menus peu ergonomiques, des karaokés, des leçons de dessin, une vidéo « feu de cheminée » perturbée par le Grinch, etc… du remplissage quoi.

Le Grinch

Image - 5,0 / 5

Images propres, contrastes vifs, couleurs éclatantes, définition impeccable. Il n’y a rien à reprocher à ces images issues des ordinateurs de Mac Guff, surtout quand elles sont portées par un encodage AVC sans histoire. Le grain dans la neige, les poils des personnages, rien n’échappe à la HD.

Le Grinch

Son - 4,5 / 5

Comme quoi il est possible, même sur un Blu-ray, de mettre toute le monde d’accord avec ici, du Dolby Atmos compatible TrueHD pour la VF et la VOST. Ambiances discrètes et bien distribuées, des basses fines et des dialogues nets sur un mixage cohérent, dans les deux langues. Comme souvent, on peut déplorer un manque de naturel et une trop grande mise en avant du doublage français.

Le Grinch

Crédits images : © Universal Pictures, Illumination Entertainment, Perfect World Pictures

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

2,5
5
0
4
0
3
1
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 10 avril 2019
Certes, Le Grinch n’a pas vocation à terroriser les enfants, mais un rendu global un peu moins lisse aurait certainement sorti le film de son emballage calibré. On a connu Illumination Entertainment plus inspiré.
Avatar
jean-marc
Le 1 avril 2019
Whoaaaa en 4K !!!
C'est un poisson d'avril non ? :)

Lire les avis »

Multimédia
Le Grinch
Bande-annonce 1 VF
Le Grinch
Bande-annonce 2 VF
Le Grinch
Bande-annonce 3 VF
Le Grinch
Bande-annonce 1 VOST
Le Grinch
Bande-annonce 2 VOST
Le Grinch
Bande-annonce 3 VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus